Les sources du bonheur au travail

Bonheur au travail : 3 ressources pour s’en approcher

Claire m’a demandé quelles étaient les sources de bonheur inspirantes dans mon domaine. Une question en apparence facile mais qui finalement s’avère plus complexe. Les grands bonheurs sont faciles à reconnaître mais on ne les croise pas tous les jours dans son travail. Dans son quotidien professionnel, savoir se ressourcer de petits bonheurs, de satisfactions discrètes et inattendues est une compétence rare et pourtant indispensable. Quelles sont les sources de bonheur au travail ? Et quand le moral fléchit, quelles sont les ressources sur lesquelles s’appuyer pour repartir ? Une fois n’est pas coutume, dans cet article je vous propose de prendre un peu de hauteur avec ma recette pour puiser le bonheur là où il se trouve. Pour l’illustrer je vous partage 3 sources de bonheur qui m’ont aidée lorsque j’en avais besoin.

Le bonheur au travail : à quoi bon ?

La question de Claire semblait facile, mais le diable se cache dans les détails. Quelles sont les sources de bonheur dans mon domaine ? J’aurais facilement pu parler des petits bonheurs du quotidien : un baiser des enfants, la lumière du matin qui réchauffe le jardin, le crépitement du feu dans le poêle à bois. Mais finalement j’ai choisi de parler de la question du bonheur dans mon activité principale : le travail.

Être vraiment heureux dans son activité professionnelle semble être réservé à quelques privilégiés qui sont animés d’une passion ou qui ont créé un emploi à leur image. Pour tous ceux qui n’ont pas le job qui les fait vibrer, rechercher le bonheur au travail semble peine perdue.

 

Qu’est-ce qui rend heureux au travail ?

Principalement la passion et l’intérêt du métier, puis la liberté et l’autonomie et les conditions de travail. D’après une étude ifop (les français et le bonheur au travail, 2016) ce sont les 3 principales sources de bonheur au travail, loin devant le salaire ou le sentiment d’être utile à la société.

Dans cette même étude on apprend tout de même que 25% des personnes ne se sentent pas heureuses au travail. D’ailleurs j’entends beaucoup autour de moi de projets de reconversions professionnelles, quitte à y laisser une partie de son salaire.

 

Et si on n’y arrive pas ?

Cela a été mon cas : être dans un poste dans lequel on ne se sent pas à sa place, dénué de sens et d’intérêt. Ma première réaction a été de lutter : j’étais en colère ! J’ai laissé les pensées négatives prendre le dessus, je voyais tout en noir. Il m’a fallu un grand coup de pied dans les fesses et un long travail sur moi pour reprendre le dessus.

J’ai commencé peu à peu à traquer les croyances limitantes et à rechercher ce qu’il y avait de positif dans mon quotidien. Et bien vous savez quoi ? A rechercher le bonheur là où il se trouve, j’ai libéré ma créativité, mon enthousiasme et reconnecté avec mes fondamentaux.

 

3 ressources pour puiser le bonheur là où il se trouve

La force des croyances limitantes est incroyable! Vous savez c’est cette petite voix qui vous dit que vous n’allez pas y arriver, que ce n’est pas possible … Ces pensées qui nous semblent être des affirmations et qui empêchent d’avancer.

Comment sortir du tunnel ? Je n’ai pas de recette magique, je peux seulement vous parler de ce qui fonctionne pour moi. Comment j’ai travaillé pour voir le verre à moitié plein et reprendre du plaisir au travail.

inspirations pour être heureux au travail

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Les sources de bonheur inspirantes de [ mon domaine ]” organisé par Claire Joyeux du blog Recettes Minceur Bonheur . N’hésitez pas à visiter son blog pour découvrir son univers !

 

Trouver le bonheur dans les détails du quotidien

Une journée de travail c’est long, parfois très long … J’ai commencé à chercher dans ma journée les petits détails qui me faisaient plaisir :

  • la lumière sur le chemin du travail
  • changer de trajet même s’il est plus long parce qu’il est plus agréable
  • écouter de la musique et couper les informations
  • prendre 10 minutes le matin pour gérer les petits tracas domestiques et raccourcir ma to-do list
  • prendre le temps de questionner mes collègues et de les écouter vraiment
  • apprécier une pause café, même quand on a beaucoup de travail
  • faire un vrai break à midi et manger correctement
  • marcher à l’heure du déjeuner et redécouvrir le quartier
  • m’autoriser un temps de pause sur le déjeuner pour lire / faire des recherches sur des sujets qui m’intéressent

Vous l’aurez compris, la première étape pour moi a été de POSITIVER !

 

Le sourire est un cadeau

Quand on se sent bien, on est en capacité de partager et souvent les autres nous le rendent bien. Finalement j’ai réalisé qu’une des choses les plus importantes dans mon quotidien professionnel c’était moins le sujet sur lequel je travaillais que l’environnement dans lequel j’étais.

 

Le sourire est un cadeau : il est communicatif. Un vrai sourire, on dit qu’il remonte jusqu’aux oreilles ! Le sourire authentique implique le regard. Il exprime le plaisir de communiquer et inspire la réciprocité. Faites l’expérience : quand on vous sourit, vous souriez. A moins d’être très très mal luné !

Sourire met du baume au cœur à celui qui le reçoit comme à celui qui l’offre. En ce sens un sourire rassemble, invite à l’échange et est aussi un excellent support pour passer ses messages.

comment trouver le bonheur au travail ?

Facile de sourire au travail lorsqu’on est bien entourée

 

La deuxième étape, qui est venue naturellement a donc été de m’ouvrir aux échanges. Communiquer, m’intéresser et prendre plaisir à être entourée dans mon quotidien professionnel. C’est un cercle vertueux qui apporte de rencontres nouvelles, une diversité de points de vue et … des sujets à explorer car on aura plus tendance à vous proposer de collaborer ou de porter un projet. Et tout de suite les journées m’ont parues plus courtes !

 

Se connecter à ses besoins

Depuis toujours j’ai plusieurs vies en même temps. Une vie familiale et amicale, une vie professionnelle et une vie personnelle : ce sont des moments où je fais des choses qui me ressourcent et me connectent avec mes besoins. Un temps pour me nourrir en somme. J’ai toujours fonctionné comme cela : je suis curieuse, j’ai beaucoup de centres d’intérêts et je fais toujours plusieurs choses en même temps. Je suis une multi potentielle!

Je l’ai compris progressivement quand j’ai commencé à m’écouter et à chercher à répondre à mes besoins.

Pour l’illustrer je reprends une citation trouvée sur un blog que je vous conseille si le sujet de la multi potentialité vous titille, et qui résume à merveille ma façon de voir ma vie professionnelle :

“Depuis, je peux affirmer que ma carrière est originale parce que je m’exprime dans la nouveauté, la découverte, le défi et la communication d’une information. Que j’ai changé de voie pour étancher ma soif d’apprendre. Que je n’ai qu’une seule vie à vivre, alors je la veux pleine de zeste et de couleurs. Il en va de mon devoir envers moi-même d’exploiter la nature qui m’a été confiée. Je me réalise dans la variété, pas dans la continuité.”

Florence Servan-Schreiber dans son livre “3 kifs par jour” (source : blog Une étincelle)

La troisième étape a été de penser à moi

Je me suis demandé quels étaient mes moteurs : quel était le carburant qu’il fallait mettre dans la machine ? Et c’est comme cela que j’ai compris que j’avais besoin de continuer à apprendre, de créativité et de diversité.

Bonheur au travail : être multipotentiel est-il un handicap?

Pourquoi chercher à tout réconcilier dans une seule activité ? J’ai donc choisi de ré-équilibrer mon emploi du temps pour travailler sur ce blog; ce qui nourrit ma créativité. J’ai continué à explorer le domaine des plantes et des savoirs naturels. Dans la journée j’essaye de lire un article, une étude sur des sujets qui m’ouvrent l’esprit et qui me font grandir. Une fois mon besoin satisfait, je suis plus efficace et motivée pour ce que j’ai à faire.

 

Reconnectez-vous à vos fondamentaux

Voilà ce qui marche pour moi. Et pour vous ?

Vous aurez peut-être besoin de développer votre réseau professionnel ? D’aller à la rencontre d’experts ? De développer votre propre expertise dans un domaine ? Ou de renforcer votre autonomie, ou encore votre capacité à mobiliser les autres ?

Pour vous aider à trouver votre carburant je vous propose de jeter un œil sur les carnets de bloom’r, on y trouve des articles et des ressources gratuites pour se sentir bien dans son travail.

Il n’est pas nécessaire de chercher très loin : recherchez en vous ce qui vous nourrit.

 

Pour répondre finalement à la question posée par Claire : quelles sont les sources de bonheur inspirantes ?

 

Grâce à une expérience difficile j’ai appris qu’il faut chercher le bonheur là où il se trouve et renoncer aux idées préconçues.

Je suis passée par 3 étapes :

  1. trouver le bonheur dans les petites choses du quotidien
  2. m’ouvrir aux échanges et positiver mon environnement
  3. mieux me connaître et me connecter à mes besoins

 

Finalement être dans une posture d’ouverture c’est laisser place aux rencontres, aux surprises et à l’inattendu. Et qui sait ce qui nous attend sur le chemin ?

 

Et vous ? Vous en êtes où avec le bonheur au travail ?

 

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Les sources de bonheur inspirantes de [ mon domaine ]” organisé par Claire Joyeux du blog Recettes Minceur Bonheur . N’hésitez pas à visiter son blog pour découvrir son univers !

Crédits photo : mesrecettesnaturelles.com ; pexels.com

 

Partagez si vous aimez
  • 1
  •  
  •  
  •   
  • 1
    Partage
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *