Guide pour fabriquer ses cosmétiques maison

8 erreurs à éviter quand on débute en cosmétique maison

Tout le monde fait des erreurs lorsqu’on commence quelque chose de nouveau. J’en ai fait aussi et je peux vous les éviter.

C’est tentant de faire ses cosmétiques soi même. Vous lancer dans la cosmétique maison est une aventure formidable qui vous permet de personnaliser vos produits de soins et vous apportera beaucoup de plaisir. Mais avant de démarrer laissez-moi vous guider pour éviter les 8 erreurs de débutant quand on commence à faire ses cosmétiques soi-même.

8 erreurs que font les débutants en cosmétique maison

  1. Remplir vos placards avec des ingrédients qui ne serviront qu’une fois

Lorsque j’ai commencé à fabriquer mes cosmétiques maison, j’avais toute une liste de recettes que j’avais très envie de tester : des recettes de crèmes bio pour les enfants et pour moi, des shampoings solides, des baumes à lèvres naturels etc.

Le problème c’est qu’en procédant ainsi il n’y a aucune cohérence entre les recettes, et donc les ingrédients à acheter. Celles-ci ont été formulées pour un besoin ou un type de peau en particulier.

Alors avant d’acheter des litres d’huiles végétales, d’huiles essentielles et d’hydrolats on se pose 2 minutes :

  • Quel est mon type de peau : sèche, grasse, mixte, mature ?
  • Ai-je des problèmes de peau, des allergies ?
  • Ai-je déjà utilisé des huiles essentielles sur ma peau, si oui, lesquelles ?
  • Qu’est-ce que j’ai déjà chez moi ?

Sachez que dans les recettes cosmétiques maison les ingrédients sont personnalisables tant que vous respectez les proportions données. Par exemple pour une peau sèche, l’huile de jojoba peut être remplacée par de l’huile d’argan ou de bourrache et l’hydrolat de lavande par un hydrolat de camomille.

Surtout, surtout n’achetez pas sans réfléchir. Les ingrédients naturels sont fragiles et ont une durée de conservation limitée.

Pour commencer je vous propose un kit de fabrication de cosmétiques naturels

J’ai choisi les produits de Bioflore qui sont de bonne qualité. Cliquez sur les liens pour savoir où les acheter.

 

2. Faire ses cosmétiques soi même sans s’être équipé au minimum

Pour fabriquer soi-même une crème ou un baume il faut suivre une recette précise. Celle-ci doit être indiquée en proportions (%) et en poids.

Et pour cela, pas le choix, il faut une balance de précision. C’est vraiment l’achat indispensable pour faire soi-même ses cosmétiques.

Matériel pour faire ses cosmétiques soi même

Quand j’ai commencé j’utilisais ma balance de cuisine, et c’était la catastrophe ! Une fois sur deux, elle s’éteignait en cours de pesée. Et elle était tellement imprécise qu’il m’était impossible de savoir si j’avais mis 1 gramme ou 3 grammes d’huile dans ma préparation…

Voici la balance de précision que j’utilise depuis des années. Pour une quinzaine d’euros n’hésitez pas à investir. Elle permet de peser à 0,01 g près.

balance pour faire ses cosmétiques soi même

Balance de Précision, 500g/0.01g

 

 

 

Deuxième achat indispensable : le thermomètre de cuisine. Il vous évitera de laisser évaporer tout votre hydrolat ou de brûler vos huiles végétales.

thermomètre pour faire ses cosmétiques soi même

Thermomètre de cuisine

 

 

Par la suite, pour plus de confort vous pourrez investir et composer votre kit “matériel de fabrication cosmétique” :

 

3. Commencer sans connaître les bases d’hygiène et de sécurité

Pour toutes vos préparations cosmétiques maison, l’hygiène doit être irréprochable. Ceci implique de dédier les ustensiles à la fabrication de vos cosmétiques, de les stériliser ou de les désinfecter au préalable. Votre plan de travail aussi doit être désinfecté (à l’alcool) ainsi que tous vos contenants. Lavez-vos mains avant de démarrer vos préparations et ne touchez rien d’autre pendant votre travail (pas de tasse de café à portée de mains).

Quelques règles de sécurité pour faire ses cosmétiques soi même : vous manipulez des produits chauds, en particulier les huiles. Soyez prudents pour éviter tout risque de projection et de brulures. Je vous conseille de porter des gants et d’avoir à proximité un linge propre pour manipuler les contenants chauds. Faites en sorte d’éloigner enfants et animaux domestiques pendant et après la réalisation de vos cosmétiques maison (une crème reste chaude un moment).

Rappelez-vous que vos cosmétiques maison ne sont pas testés pour les allergies. Faites toujours un test au dos du poignet 24h avant utilisation, et soyez prudents si vous les confectionnez pour des proches.

Lisez bien la documentation de vos ingrédients cosmétiques. Elle vous indique les précautions d’utilisation, le dosage et la densité (à prendre en compte pour doser au poids).

Enfin, la conservation des cosmétiques maisons est sensible. Évitez les contenants en plastique, et stockez-les à l’abri de la lumière et de la chaleur.

fabriquer ses cosmétiques naturels

4. Passer l’étape du conservateur

aloe vera dans cosmétiques maison

Dès lors que votre préparation contient une phase aqueuse (de l’eau, des infusions ou du gel d’aloe vera), elle est propice au développement des bactéries.

Dans ce cas l’ajout d’un conservateur est indispensable! J’utilise le Cosgard, qui est un conservateur large spectre. En général il est dosé à 0,6% de la formule. Lisez toujours les indications du fabricant et référez-vous à celles-ci plutôt qu’à votre recette.

Un mythe couramment relayé sur Internet : la vitamine E, les huiles essentielles et l’extrait de pépin de pamplemousse ne sont pas des conservateurs mais des antioxydants. Ils n’empêcheront pas vos crèmes d’être colonisées par de vilaines bactéries.

 

5. Utiliser les huiles essentielles à tort et à travers

Lorsque j’ai découvert tous les bienfaits que les huiles essentielles pouvaient apporter à mes cosmétiques naturels, j’avais envie d’explorer le champ des possibles. Et ce n’est pas une bonne idée.

Les huiles essentielles sont des extraits naturels de plantes qui sont très puissants. Par précaution, vous ne devez pas utiliser d’huile essentielle sans avis médical pour les enfants de moins de 3 ans, les femmes enceintes et allaitantes.

Certaines huiles essentielles sont photo-sensibilisantes : c’est le cas des extraits d’agrumes (les huiles essentielles de citron, de mandarine, de bergamote, de pamplemousse ….). Elles sont à éviter dans vos crèmes et vos huiles appliquées le matin s’ils ne sont pas rincés.

Autre point de vigilance : les huiles essentielles sont liposolubles, c’est à dire qu’elles se mélangent à l’huile et pas à l’eau. N’en mettez pas dans un spray à base d’hydrolat par exemple, et jamais pures dans un bain.

Pour bien démarrer dans la fabrication de vos cosmétiques maisons, limitez-vous à quelques huiles essentielles bien tolérées. Testez-les, documentez-vous et apprenez à les maitriser. Vous pourrez ensuite explorer d’autres huiles essentielles, mais toujours en vous référant à un ouvrage de référence en aromathérapie.

Respectez bien les dosages indiqués : pas plus de 3% de la formule pour les produits cosmétiques. Pour ma part je me limite souvent à 1% d’huiles essentielles dans mes crèmes.

 

Deux excellents livres pour apprendre à utiliser les huiles essentielles

utiliser les huiles essentielles pour faire ses cosmétiques soi même

Ma Bible des huiles essentielles, Danielle Festy

huiles essentielles pour faire ses cosmétiques soi même

Le grand guide des huiles essentielles, Fabienne Millet

6. Préparer de grosses quantités de produit

Les cosmétiques maisons ont une durée de conservation limitée, et cela même avec l’ajout d’un conservateur. Si vous en faites trop, vous allez jeter.

La seconde raison c’est qu‘il faut tester. On n’a rarement bon du premier coup. La texture peut ne pas vous convenir, vous pouvez vous tromper dans la préparation, ou simplement avoir envie d’essayer d’autres produits naturels.

Quelques repères pour vous guider : une crème visage de 50 ml est largement suffisante; pour une crème pour le corps vous pouvez monter jusqu’à 100 ml. Lorsque je prépare des huiles je ne dépasse pas 40 ml, c’est tellement rapide à refaire 🙂

 

7. Tester n’importe quelle recette trouvée sur Internet

On trouve tout et n’importe quoi sur Internet pour faire ses cosmétiques soi même. Ne vous lancez pas dans une recette cosmétique sans un minimum de vérifications. Examinez la source, évaluez l’expertise de l’auteur. Ensuite, comparez. Par exemple pour une recette de crème visage, comparez plusieurs recettes pour voir si les ingrédients et les proportions sont cohérents.

Les formules doivent vous être données en % et en grammes. Pas d’approximation (une cuillère à café ne suffit pas à doser correctement).

Je vous encourage à procéder ainsi aussi pour les recettes que je vous propose. Cela vous permet de mieux comprendre la formulation des cosmétiques maisons et comment sont utilisés les ingrédients naturels. Un doute ? Une question ? Demandez-moi.

 

8. Ne rien noter

Un réflexe à adopter dès le début : notez toutes vos recettes ainsi que la date de fabrication dans un carnet.

Etiquette cosmétique fait maison

Vous pourrez revenir dessus après quelques semaines d’utilisation et voir ce qui vous convient, ce que vous souhaiteriez améliorer. Si votre peau réagissait vous pourrez vous référer à la composition pour identifier l’ingrédient en cause.

 

Je vous le dis à chaque recette : étiquetez vos cosmétiques ! Les flacons se ressemblent, vous devez savoir ce qu’ils contiennent. Indiquez aussi la date de fabrication. Passé 3 mois si ce n’est pas terminé, on jette et on en fait un autre.

 

Vous voici parés pour confectionner vos crèmes et lotions maison.

Surtout prenez du plaisir à utiliser des ingrédients naturels et faites-vous du bien !

 

Et vous, quelles sont vos erreurs du début ?

 

Partagez si vous aimez
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 3
    Partages
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *