Me voici de retour ! Mes cosmétiques maison et moi avons voyagé jusqu’en Australie en passant par Hong Kong. Je vous en avais parlé avant de partir avec ma liste de cosmétiques pour un objectif zéro déchets. Voici donc le retour du crash test transport en avion + chaleur, mon avis sur les shampoings solides et quelques jolies photos du voyage.

Cosmétiques maison : retour d’un voyage au bout du monde

Sur la résistance des produits home made

J’avais soigneusement sélectionné les produits que j’emportais avec moi, selon leur composition et leur polyvalence. Ils ont été soumis à rude épreuve : froid (voyage en soute) + secoué + très chaud au déballage.

Et contre toute attente, le seul produit qui avait coulé à l’ouverture de ma valise, c’est mon vernis à ongles ! Les crèmes et les huiles ont voyagé impeccablement. Mon baume à lèvres qui contient une part d’huile de coco et de beurre de cacao à moins apprécié les 30°C de Hong Kong.

Les petites trouvailles locales

Un beurre de karité équitable

J’ai quand même craqué pour un beurre de karité pour hydrater le corps. Je dois dire que la qualité est exceptionnelle en comparaison de ce que j’avais pu acheter en France même en magasin bio. Il est gris clair, sa texture est très ferme, filandreuse au toucher et il laisse un film protecteur toute la journée sur la peau. J’utilisais habituellement le beurre de karité de Cattier, mais celui-ci est nettement au-dessus.

beurre de karité bio Alaffia

Si vous avez l’occasion d’en croiser un comme celui-ci, foncez !

Un savon artisanal, saponifié à froid

L’Australie regorge de produits cosmétiques bio et naturels. J’ai craqué aussi sur ces jolis savons à froid, fait main. Leurs couleurs sont superbes et j’admire l’alignement parfait des  » couches de savon !

Un savon à froid artisanal made in australia

Un baume à tout faire

On y trouve également le fameux « Lucas’ Papaw Ointment« , que j’avais déjà dans mon sac à main.

Baume à la papaye Lucas'

Produit iconique, mais une composition qui mériterait quand-même d’évoluer vers plus de naturel. Dommage que le premier ingrédient soit « Base – Pharmaceutical Grade Petroleum Jelly and Wax ».

Sur le marché de Hong Kong

De Hong Kong j’ai rapporté des fleurs séchées offertes par ma famille : des boutons de Rose, du Jasmin et des fleurs de Chrysanthème. Je vais les utiliser en tisane, en macérat (pour apprendre à préparer un macérat c’est ici) et dans mes prochains savons à froid.

fleurs séchées sur un étal de marché chinois

Mon avis sur le shampoing solide « Secrets de Provence »

Pendant ce voyage j’ai testé le shampoing solide de la marque Secrets de Provence, que j’avais trouvé chez Biocoop.

avis shampoing solide

J’ai aimé :

  • la diversité des shampoings adaptés aux types de cheveux
  • sa forme en bouée ondulée, facile à prendre en main et qui permet un séchage rapide même posé sur la baignoire
  • sa mousse abondante et dont la texture est crémeuse

J’ai moins aimé :

sa composition.

Avis sur la composition :

En y regardant de plus près le premier ingrédient est le Disodium Lauryl Sulfosuccinate.  C’est un tensioactif réputé doux pour la peau, qui est autorisé en cosmétiques bio mais il peut néanmoins être irritant. J’aurais préféré une alternative plus douce comme le Coco Glucoside ou Decyl Glucoside. Mais j’imagine que ce n’est pas évident dans une recette de shampoing solide car ces deux tensioactifs sont liquides.

A titre de comparaison les shampoings solides Lamazuna contiennent du Sodium cocoyl isethionate (SCI), que je trouve personnellement irritant à l’usage.

Avis sur les shampoings solides :

Les shampoings solides contiennent une part importante (plus de 50%) de tensioactif en poudre : le SCI le plus souvent ou DLS comme ici. Si les shampoings solides sont très pratiques et permettent de varier de la routine des shampoings liquides, je trouve qu’à la longue ils peuvent être irritants. J’ai remarqué qu’ils ont tendance à assécher mes cheveux. Si on ne fait pas attention, ils piquent aussi beaucoup les yeux 🙂

Pour conclure, je dirais que ce shampoing solide est un bon produit que j’utiliserais plutôt occasionnellement en déplacement. Pour une utilisation quotidienne je préfère les shampoings bio liquides que je trouve plus doux.

Carnet de voyage

Et maintenant place aux photos !

Et vous ? Qu’aimez-vous rapporter comme souvenirs dans vos valises ?

Le guide du ménage naturel

Abonnez-vous pour recevoir le guide du ménage naturel

Pièce par pièce, le guide complet pour tout nettoyer sans produits chimiques :

  • 10 recettes de produits ménagers
  • 5 utilisations du bicarbonate pour tous les jours

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire