une recette de dentifrice fait maison à la cannelle

Dans la catégorie des produits bien crado de la salle de bains, je vous présente le dentifrice ! Emballage plastique, microbilles qui polluent, dioxyde de titane, conservateur polémique voire même des perturbateurs endocriniens (vu dans ceux des enfants). Un beau cocktail polluant-toxique! Pas de panique, j’ai concocté pour vous une recette de dentifrice fait maison cannelle-gingembre. Piquant mais juste ce qu’il faut. Efficace, bien sûr.

Dentifrice : le champion des polluants ?

C’est tellement rageant d’en être encore là. Il y a eu beaucoup d’efforts fait par les industriels pour améliorer les formules de leurs cosmétiques : des crèmes en passant par les shampoings. Pourtant le produit tout simple du quotidien reste encore bien loin d’être clean. Il reste encore de nombreux ingrédients à éviter dans les dentifrices.

Du plastique dehors, du plastique dedans

Vous avez bien lu : votre dentifrice contient du plastique. Les fameuses microbilles sensées vous rendre le sourire ultra-white, ne sont autre que des toutes petites billes de plastique. Tellement fines qu’elles ne sont pas filtrées par les stations d’épurations, et finissent dans l’eau … et dans la chaîne alimentaire.

Même sans les fameuses microbilles, la plupart des dentifrices conventionnels contiennent des dérivés de la pétrochimie : les PEG, PPG …

Chaque année, la France met sur le marché 2,2 million de tonnes d’emballages plastiques. Même si vous triez vos poubelles soigneusement, seulement 27% des emballages plastiques sont réellement recyclés (source ecologie.gouv.fr).

Pour arrêter le carnage, il n’y a pas 10 000 solutions. Il faut arrêter d’acheter du plastique !

Conservateurs polémiques et agent moussant irritant

Que trouvez-vous d’autre dans votre tube de dentifrice : des conservateurs polémiques. Le triclosan a été retiré en majorité, mais on trouve encore des parabènes plus ou moins affichés.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Alerte peau sèche ? Une recette de crème hydratante maison

Plus subtil mais pas moins polémique : le dioxyde de titane. Ma bête noire depuis un moment !

Je vous ai déjà conseillé de l’éviter dans les savons, dans vos cosmétiques et surtout vos crèmes solaires bio. C’est un agent opacifiant, et qui contribue à la couleur blanche des dentifrices.

Quel est le problème ?

Le dioxyde de titane est classé cancérigène sous sa forme nano. Il est interdit comme additif alimentaire (E171) depuis le 1er janvier 2020. Vous en voulez dans vos dentifrices ? Il est caché. Si vous voyez CI 77891 sur l’étiquette, c’est lui !

Et pour finir : le grand classique. Le sodium laureth sulfate (ou sodium lauryl sulfate). Un tensioactif très irritant que vous trouverez dans à peu près tout ce qui mousse.

Au rayon enfants : plus le dentifrice est coloré, au parfum farfelu … avec un joli emballage Reine des Neiges, plus vous devriez vous méfier.

Fini, les réjouissances. Si on parlait maintenant des alternatives qui s’offrent à vous ?

Recette de dentifrice à la cannelle
Piquant, mais pas trop. Cette recette de dentifrice à la cannelle est tonique juste comme il faut

Dentifrice fait maison : ma recette à la cannelle & au gingembre

Comment faire un dentifrice maison sans SCI ?

Le SCI (sodium cocoyl isethionate) je ne l’aime pas. Mais alors vraiment pas !

Dans les shampoings, il gratte fort. Dans l’eau ce n’est pas très clair s’il est filtré ou pas.

Et niveau production, il est très loin d’être vertueux.

Mais …. c’est l’ingrédient cosmétique qui permet de rendre les produits durs, très durs. Aussi, vous le trouverez dans la plupart des cosmétiques solides, y compris bio.

Je n’ai pas encore trouvé comment le remplacer. Alors, je m’en passe !

Qui a besoin d’un dentifrice solide comme un roc ?

Dentifrice fait maison : tonique et frais à la Cannelle

Les ingrédients

Pour 25 g

  • 8 g d’argile (argile bentonite ou argile blanche kaolin) de qualité alimentaire
  • 6 g d’huile de coco
  • 5 g de xylitol
  • 1 g de bicarbonate de soude (bicarbonate de qualité cosmétique ou mixé finement)
  • 0,5 g de poudre de Cannelle
  • 2 g de poudre de Gingembre
  • 4 g d’eau froide (soit 1 cuillère à café)
  • 4 gouttes d’extrait de pépins de Pamplemousse
Faire un dentifrice maison à l'huile de coco
L’huile de coco : un ingrédient indispensable de mon dentifrice maison

Préparation du dentifrice

  • 30 minutes avant : portez à ébullition un demi verre d’eau, puis laissez refroidir complètement
  • Dans un bol versez l’argile blanche, le xylitol et le bicarbonate de soude
  • Ajoutez la poudre de Cannelle et la poudre de Gingembre. Mélangez
  • Faites fondre au bain-marie l’huile de coco
  • Ajoutez l’eau froide jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte
  • Versez l’huile de coco fondue dans les poudres
  • Si le dentifrice est trop liquide, ajoutez 1/4 de cuillère à café d’argile
  • Ajoutez 4 gouttes d’extrait de pépins de Pamplemousse
Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Comment faire un sérum hydratant ?

Cette recette ne contient pas d’huiles essentielles.

dentifrice maison : recette facile à la cannelle
En fin de préparation, on obtient une pâte à dentifrice prête à l’emploi

Pas d’huile essentielle de Cannelle dans le dentifrice !

L’huile essentielle de Cannelle est très puissante. Utilisée pure, elle brûle la peau.

C’est une antibactérienne majeure, qui ferait plus de mal que de bien aux bactéries présentes naturellement dans votre bouche. Sans parler de la muqueuse, si sensible.

En l’absence de problème particulier avec vos dents ou vos gencives, l’utilisation d’huile essentielle n’est pas nécessaire. Parlez-en avec votre dentiste.

dentifrice maison : quel est l'avis du dentiste ?
L’avis du dentiste : la poudre de cannelle, oui avec modération

Pourquoi mettre de la Cannelle dans un dentifrice maison ?

Dans cette recette de dentifrice maison elle participe à l’action mécanique et assainit la bouche. La poudre de Cannelle a des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et antibactériennes. Elle agirait sur certaines bactéries qui seraient responsables des caries et de la mauvaise haleine.

Mais point trop n’en faut !

Si comme moi vous adorez son goût chaud et tonique, allez-y doucement. Un excès de Cannelle n’est pas bon pour votre tension, pour votre estomac et pour l’émail de vos dents (1).

N’augmentez pas la part de cannelle dans cette recette. Et puis, ne faites pas tout le temps la même recette de dentifrice. C’est comme pour tout, il est bon de varier dans le temps. Un dentifrice à la cannelle, jour après jour, votre bouche n’aimera pas. Pourquoi pas décliner plutôt cette recette avec du curcuma ?

Ce dentifrice maison se conserve un mois environ à l’abri de la chaleur. Il ne convient pas aux femmes enceintes et aux enfants. A éviter si vous avez un ulcère à l’estomac.

Et pour les petits, faites-leur plutôt goûter ma recette de dentifrice au chocolat 🍫

Et vous, qu’avez-vous essayé comme dentifrice ? Vous êtes plutôt dentifrice bio ou dentifrice maison?

Références :

Effect of cinnamon extract solution on human tooth enamel surface roughness. D L Nurmalasari et al 2018

Cinnamon for Gums: Does It Help Treat Toothaches? Healthline

L’argile dans les dentifrices. Institut d’Endobiogénie

La composition des dentifrices – blog de Camille Caterpi

Vous aimez cet article ? Partagez-le 💖
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •   
  • 3
    Partages
8 réponses
  1. Corinne BINET
    Corinne BINET dit :

    Hello Caroline, pareil pour moi, le dentifrice fait-maison, je regarde plein de recettes et je n’ose pas me lancer et pourtant, je fais ton cake-vaisselle, je fais des shampooings solides, des savons, crème visage…. Je sais que l’argile et le bicarbonate (mais aussi le charbon) sont des produits naturels, certes mais assez abrasifs. Du coup, à long terme, en utilisant un dentifrice qui en contient, j’ai peur de « poncer » (c’est extrême comme mot, oui, je sais) l’émail qui protège mes dents et qu’elles soient définitivement maganées….Alors, dis-moi, qu’en penses-tu ? Peux-tu m’éclairer sur ce point ? Car en fait, il faudrait des retours sur le long terme…Merci Caroline. Je te souhaite un excellent dimanche !

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Corinne,

      Le blanc de Meudon (carbonate de calcium) est un abrasif doux, c’est une bonne base pour un dentifrice utilisé régulièrement. Effectivement il faut être prudent, notamment avec le bicarbonate.

      Comme je le mentionne dans l’article, je n’utilise pas de dentifrice maison en continu. Difficile de te donner un retour sur le long terme.

      Peut-être que d’autres lecteurs pourront le faire ?

      J’alterne 1 fois sur 2 ou une fois sur 3 avec un dentifrice bio. Pour une utilisation continue j’opterai pour une autre recette de dentifrice maison avec une base de Carbonate de Calcium.

      A bientôt !

      Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Adeline,
      C’est une histoire de goût pour neutraliser le côté salé du bicarbonate. Il est optionnel. Si vous l’enlevez compensez la quantité de xylitol par de l’argile blanche.

      Répondre
  2. Seco P Gerard
    Seco P Gerard dit :

    Bonjour Caroline, une question me turlupine, peut-être idiote mais… quel est le problème avec les dérivés du pétrole? En soi, le pétrole est tout ce qui est de naturel, non? Je ne remet pas en cause les problèmes d’émission de CO2 etc. dont je suis convaincue (mais qui provient de la combustion) mais pourquoi éviter l’utilisation de produits dérivés de ce « produit naturel »? Merci!

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Seco,
      Oh, question intéressante :)

      Je vais te donner une réponse très personnelle.
      En premier lieu j’ai envie de m’inscrire dans une logique durable et respectueuse de l’environnement. L’extraction d’énergie fossile et la transformation du pétrole sont inévitables le plus souvent sauf quand on a d’autres choix. En l’occurrence quand on prend le temps de fabriquer soi-même ses produits et ses cosmétiques naturels, c’est pour utiliser des matières nobles et limiter son impact écologique. En tout cas c’est ma démarche.

      Une huile minérale, puisque c’est ce dont il s’agit, est une huile ‘inerte’ dans le sens où elle joue son rôle de corps gras, ou d’agent filmogène. Mais n’importe rien à la peau.
      Dans une huile végétale il y a toute synergie de vitamines, de stérols, d’acides gras qui ont une affinité avec notre organisme. Pour le dentifrice c’est tout l’intérêt de choisir l’huile de coco, qui a des propriétés antibactériennes, entre-autre.

      Il n’y a pas de risque pour la santé à utiliser un dentifrice qui contient des huiles minérales, c’est purement une histoire de convictions et de choix personnels :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.