Pot-pourri maison : parfum d’intérieur inspiré de la forêt

,
pot pourri maison d'hiver

Les parfums d’intérieur, c’est ce qu’on fait de pire pour saturer l’air de molécules toxiques et irritantes. Alors que c’est si simple de faire entrer la nature dans votre intérieur. A chaque saison, de nouvelles idées et de nouvelles senteurs. Faites votre pot-pourri maison (et offrez-le, cela fait toujours plaisir). C’est une belle façon de vous connecter à l’ambiance de la saison avec ce parfum d’intérieur inspiré de la forêt. Facile à préparer, naturel et économique.

1ere étape : trouver les ingrédients de votre pot-pourri maison

La balade en forêt

Allez, hop ! Prenez un panier ou un sac en papier kraft, une bonne paire de ciseaux et partez à l’aventure. Sortez en forêt et laissez-vous inspirer.

L’idée est de récolter des feuilles de résineux, qui sont encore vertes en hiver. Vous allez naturellement vous tourner vers les conifères, les pins, les cyprès, les cèdres

Ne prélevez que quelques petites branches. Inutiles d’en récolter une montagne que vous n’utiliserez pas.

C’est fait ? Parfait !

Nous allons maintenant chercher à donner de la couleur et à travailler les contrastes. Regardez maintenant par terre et cherchez des cônes : des pomme de pins, des cônes de cyprès.

Et si c’est plus tôt dans la saison des glands, des baies de Genévrier.

récolter des feuilles pour parfumer la maison
Les ingrédients de votre pot-pourri sont à portée de mains

Faites un tour au fond du jardin

Pas de forêt près de chez vous ? Peu importe. Vous trouverez bien un grand parc ou un jardin dans lequel vous promenez, et récoltez respectueusement ce qu’il vous faut pour votre pot-pourri maison.

Que pourrez-vous trouver ?

  • quelques branches de pin, de cyprès, de cèdre
  • des cônes de cyprès
  • des (faux) fruits de rosier (Cynorrhodon) ou d’Aubépine

Là encore, soyez respectueux de la Nature. 2 ou 3 cônes et 5 ou 6 petites branches cela suffisent pour confectionner un pot-pourri maison.

Direction la cuisine, pour le reste des ingrédients

Des oranges et des citrons

C’est l’ingrédient indispensable de tout pot pourri : quelques tranches d’agrumes séchées. Elles sentent délicieusement bon et parfument naturellement votre intérieur.

Les oranges et les citrons apportent une touche de couleur et un contraste de formes et de textures qui rend votre pot-pourri aussi joli que parfumé.

agrumes séchés pour parfum d'intérieur
Une orange et du citron pour votre parfum d’intérieur

Quelques épices ambiance vin chaud

Pour terminer la composition de votre pot-pourri, ouvrez les placards de la cuisine. Vous y trouverez bien quelques bâtons de cannelle, des étoiles de badiane (anis), deux ou trois gousses de cardamome … Soyez imaginatif !

pot pourri maison pour l'hiver

2ème étape : sécher et assembler votre pot-pourri

L’esprit du pot-pourri, c’est d’avoir toute l’année des plantes séchées que l’on conserve pour leur parfum et pour la touche déco naturelle. Il va vous falloir sécher votre matière végétale : les agrumes, les fruits si vous en avez.

Les aiguilles de conifères ou de Cèdre seront conservées fraîches et bien vertes.

Voici deux méthodes pour faire sécher vos agrumes.

Au four à basse température

  • Préchauffez votre four à 80-90°
  • Découpez vos agrumes en tranches fines
  • Placez-les bien espacées sur une feuille de papier cuisson
  • Faites sécher au four 2 à 3 heures, jusqu’à ce que la pulpe soit translucide et sèche
  • Inversez les plaques au bout d’une heure
  • Laissez complètement refroidir avant d’ajouter à votre pot-pourri

Avec un déshydrateur alimentaire

  • Coupez les citrons et les oranges en tranches fines
  • Disposez-les sur les étages du déshydrateur en les espaçant bien pour assurer un bon passage de l’air
  • Référez-vous au manuel de votre appareil (j’ai fait sécher mes agrumes 12 heures à 70°)
idée DIY : faites un pot pourri d'hiver
Une idée DIY pour Noël : le pot-pourri d’hiver

Le temps est venu de faire votre composition : le pot-pourri

  • Prenez un bocal en verre assez grand
  • Disposez les feuilles et les branches, les tranches de citron et d’orange
  • Ajoutez quelques bâtons de Cannelle
  • Un peu de noix du Cyprès ou de pomme de pins si vous avez
  • Fermez avec un joli tissu et une ficelle

Hop ! Vous avez un joli pot-pourri d’hiver à offrir ou à déposer sur une étagère en attendant de l’utiliser.

Comment faire un pot pourri maison ?

Comment utiliser votre pot-pourri d’hiver ?

A la différence des pots-pourris aux fleurs que l’on peut laisser à l’air libre, celui-ci aura besoin d’une source de chaleur pour exprimer son parfum.

Direction la cuisine ! Vous allez faire une infusion.

  • Versez le contenu de votre pot-pourri dans une grande casserole
  • Recouvrez d’eau froide
  • Mettez sur le feu et chauffez doucement jusqu’à frémissements
Un parfum d'intérieur 100% naturel et écologique
Un parfum d’intérieur 100% naturel et écologique

Vous pouvez maintenant sentir le parfum de la forêt et de l’hiver dans votre intérieur.

Ce pot-pourri infusé se conserve quelques jours. Continuez régulièrement à réchauffer votre infusion pour dégager le parfum.

Fermez le couvercle quand vous ne l’utilisez plus.
Et transvasez dans un récipient hermétique pour le mettre au frigo jusqu’au lendemain.

recette de pot pourri d'hiver
Vous n’avez plus qu’à chauffer votre pot pour qu’il dégage son parfum

Comment le Sapin a gagné le droit de rester vert

Un vieux conte Scandinave raconte comment le vent du Nord a épargné le Pin, le Sapin et le Genévrier.

Un jeune merle cherche un abri dans la forêt du Nord

A l’automne, dans les forêts du Nord, les oiseaux partent vers les pays chaud.

La veille du grand départ vers le Sud, un jeune Merle se blesse et se casse une aile. Il tombe dans la neige.

Le jeune merle effrayé, voit ses parents et ses amis partir vers l’Afrique. Il se résout à rester et cherche un abri dans la forêt pour se protéger du froid.

la légende du sapin
Pourquoi les sapins sont-ils toujours verts ?

Il rencontre un grand Chêne et lui demande de l’aide. Le Chêne refuse.

Si tu as faim cet hiver, tu mangeras tous mes glands et je deviendrais un chêne sans glands dont les autres se moqueraient. Pas question que je fasse ça!

Plus triste encore, le jeune merle arrive au pied d’un magnifique Bouleau.

Celui-ci refuse.

Garder mes propres feuilles me donne déjà suffisamment de travail. J’ai besoin de toutes mes branches. je ne peux en sacrifier une seule pour te protéger. Cherche donc quelqu’un d’autre!

Perdant espoir, il aperçoit un jeune Saule, aux branches souples et flexibles. Celui-ci refuse par peur qu’il ne creuse de trous dans ses branches.

Le septième jour, le merle arrive dans une clairière où se trouvent trois arbres

Un Pin, un Sapin et un Genévrier se tiennent côte à côte.

Le sapin, le pin et le genévrier se regardèrent en souriant.

– Si tu veux, tu peux rester auprès de nous, dit le grand pin, chaleureusement. Construis ton nid entre mes branches. Je suis suffisamment grand et fort pour te protéger contre tout danger.


Mes branches sont suffisamment touffues pour arrêter le vent du nord, dit le sapin. Construis ton nid entre ses branches les plus épaisses, mais reste près de moi. De cette manière, tu ne sentiras pas le vent d’hiver.


– Quant à moi, tu pourras te nourrir de mes baies tout l’hiver, ajouta le genévrier. J’en ai suffisamment. Tu pourras t’en rassasier.

Et ainsi fit le jeune Merle. Il construisit son nid dans les branches du grand Pin. Abrité du vent par le Sapin. Et put se rassasier de baies de Genevrier.

Le jeune merle et le Sapin : conte scandinave

Le vent du Nord arrive et glace toute la forêt

Il commence par souffler toutes les feuilles du Chêne. Il s’approche du Bouleau et lui arracha toutes ses feuilles. Le Bouleau reste les branches nues, à frissonner de froid. Puis le vent du Nord tourne et tourne autour du Saule et chasse toutes ses feuilles, une à une.

Lorsqu’il arrive dans la clairière où se trouvent les trois arbres, le roi de l’Hiver lui ordonne de les laisser tranquilles.

Je n’ai pas pitié des autres, mais ces trois-là ont aidé un jeune merle qui demandait de l’aide. Comme récompense, ils pourront rester verts pour toujours.

Voilà pourquoi, depuis ce jour, le Pin, le Sapin et le Genévrier restent aussi vert l’hiver que l’été.

Le mois de Décembre et l’entrée dans l’hiver me donne toujours envie de fabriquer toutes sortes de décorations naturelles. Si vous avez envie d’inspirations DIY pour les fêtes de fin d’année, regardez mes idées de cadeaux maison et d’emballages natures et écologiques.

Et vous, avez-vous déjà fabriqué vos pots-pourris maison ? Que mettez vous dedans ?

Merci au blog herbal academy qui m’a donné l’envie de composer cette recette.

Photos : mesrecettesnaturelles.com ; Gemma Evans & Ingemar Johnsson – Unsplash

5 réponses
  1. Elisabeth
    Elisabeth dit :

    Bonjour Caroline,
    J’aime beaucoup cette suggestion mais j’aurais besoin d’un complément d’information. Une fois que le tout est chaud on le laisse dans la casserole pour que l’odeur se diffuse durant la journée ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.