les huiles essentielles pour le ménage

Les huiles essentielles dans les produits ménagers : une bonne idée ?

Vous avez envie de passer au ménage au naturel mais vous avez des doutes sur l’efficacité des produits ménagers maison ? Vous êtes déjà un(e) adepte des produits d’entretien écologiques et vous vous interrogez sur toutes ces huiles essentielles ? Ou pas, d’ailleurs car beaucoup ne se posent pas la question. Pourtant les huiles essentielles ne sont pas des produits de consommation comme les autres. Puissantes mais précieuses, leur utilité est-elle justifiée pour faire le ménage ?

 

Les huiles essentielles ne sont pas des produits de consommation comme les autres

Une infime partie de la plante

Les huiles essentielles sont les molécules aromatiques que l’on trouve dans certaines plantes. Ces molécules sont volatiles et peuvent être extraites par distillation, c’est à dire entraînement à la vapeur d’eau. Toutes les plantes ne produisent pas d’huiles essentielles. Les molécules aromatiques sont fabriquées dans certaines parties seulement (qui peuvent être les feuilles, l’écorce, la peau …) et modifiées par le climat, le sol, la région.

Camomille matricaire

Les huiles essentielles ne sont pas un concentré de plante

Dans une plante on trouve beaucoup de composants différents : des phénols, des flavonoïdes, des alcaloïdes, des mucilages pour n’en citer que certains. Ils ont tous des effets et des modes d’action différents. C’est pourquoi quand on consomme une plante en infusion, dans sa totalité, les effets qui se produisent sur l’organisme ne sont pas forcément ceux de l’huile essentielle. Même si logiquement on retrouvera certaines propriétés dans la plante entière et dans l’huile essentielle : c’est le cas de l’effet antispasmodique et calmant du système nerveux de la camomille romaine par exemple.

Vous commencez à comprendre qu’une huile essentielle est forcément produite en petites quantités par la plante. Et donc logiquement, pour obtenir un flacon de 10 ml d’huiles essentielles il va falloir beaucoup plus qu’une poignée de fleurs ou de feuilles.

Dans cette vidéo, vous verrez comment sont extraites les huiles essentielles. On a aussi un aperçu de la quantité de plantes nécessaires.

Une énorme quantité de plantes pour extraire un flacon d’huile essentielle

Parlons un peu des rendements. Toutes les plantes ne permettent pas d’extraire la même quantité d’essences. C’est ce qui explique la différence de prix.

Si on prend l’exemple de l’Hélichryse italienne que j’aime beaucoup (retrouvez mon article sur le blog d’Iris) :

Le rendement de la distillation de la plante est très faible. Il faut 375 kilos de sommités d’Immortelle pour remplir une cuve comme celle que l’on voit dans la vidéo. A la sortie de l’alambic, on récolte seulement entre 30 et 50 cl d’huile essentielle !

Pour le dire autrement, pour fabriquer 1 litre d’huile essentielle d’Immortelle, ce sont 700 kilos à 1 tonne de sommités fleuries qui sont nécessaires.

1 hectare d’Immortelle c’est seulement 5 tonnes de la plante qui donneront un peu plus de 9 litres d’huile essentielle.

Hélichryse italienne

Parlons de l’huile essentielle de Lavande fine : pour obtenir 1 litre d’huile essentielle de Lavande fine, ce sont 148 kilos en moyenne de fleurs de Lavande qui auront été distillées. Vous pouvez en savoir plus sur le site de la filière des huiles essentielles française de lavande et de lavandin.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Comment adapter vos déodorants maison pour l'hiver ?

Une fois que l’on sait cela, on comprend pourquoi il est préférable d’employer les huiles essentielles à bon escient. C’est à dire de les privilégier pour un usage de soin : pour leurs effets sur notre corps, notre peau et nos émotions.

les huiles essentielles dans les produits ménagers

Un produit qui ne se consomme pas comme un pack de yaourts

Tout ce que nous achetons, nous utilisons, est lié directement ou indirectement aux ressources de la planète. Que ce soit la matière première (une matière végétale, organique ou un minerai par exemple), ou l’énergie utilisée pour le processus de fabrication (l’électricité, le pétrole), et pour son emballage (le papier, le plastique). Tout est lié. Et c’est d’ailleurs pourquoi chaque année nous consommons de plus en plus tôt les ressources que la planète peut produire : c’est le fameux jour du dépassement.

Avec les huiles essentielles, le lien est encore plus évident. Parce que la plante n’est pas transformée, et que le rendement de la distillation est si faible. Ainsi, si tout le monde se mettait à acheter massivement de l’huile essentielle de Ravinstara pour se protéger du coronavirus ou même d’une simple grippe, cela mettrait en péril la disponibilité de la plante.

C’est déjà arrivé auparavant. Et le bois de Rose a bien failli disparaitre à cause de son exploitation pour les huiles essentielles (voir l’article de Pranarom sur le bois de rose).

 

Pour le ménage, a-t-on besoin des huiles essentielles ?

C’est une question qui fait appel au jugement et aux valeurs de chacun. Évidemment les fabricants et ceux qui commercialisent les huiles essentielles ne vous diront pas qu’il ne faut pas les utiliser pour faire le ménage. Au contraire, vous trouverez beaucoup d’articles qui mettront en avant les propriétés désinfectants, antivirales et antibactériennes des huiles essentielles.

ingrédients pour faire ses produits ménagers maison

Chacun prend le temps de faire son propre cheminement

D’ailleurs c’est mon cas. J’ai commencé comme tout le monde en employant des huiles essentielles dans mes produits ménagers. D’ailleurs vous les trouverez dans la rubrique ménage de ce blog et dans mon Guide du ménage au naturel. Et je ne vais les supprimer. C’est à chacun de se faire son idée, et de bien doser les choses. Je vais quand même vous donner quelques éléments pour y réfléchir.

Dans cette vidéo je vous montre comment préparer une crème nettoyante et je vous parle des huiles essentielles.

 

Les produits nettoyants naturels sont-ils efficaces ?

Pour le ménage au naturel nous n’avons besoin que de quelques ingrédients de base. Pourquoi ?

  • Le vinaigre blanc est un acide (acide acétique) : il dégraisse et détruit les bactéries (mais pas les virus)
  • Le jus de citron agit comme le vinaigre, c’est un acide organique (acide citrique)
  • Le bicarbonate de soude : il nettoie par son action abrasive mécanique. Il est alcalin
  • Le savon : c’est encore ce qu’il y a de plus efficace pour se laver les mains. Il est efficace contre les virus (voir ici pourquoi le savon détruit les virus)
  • L’alcool ménager : c’est l’arme anti-virus et désinfectante de notre armoire du ménage au naturel

 

Si on fait appel aux huiles essentielles dans les produits ménagers ce n’est pas pour mieux laver, c’est pour se rassurer face aux microbes et aux bactéries.

 

Le vinaigre est-il efficace sur les bactéries et les virus ?

On sait que les acides organiques du vinaigre ménager et du jus de citron pénètrent la membrane des bactéries et les détruisent. Et un pH acide (inférieur à 4) inhibe la croissance des bactéries. Donc, pour une utilisation domestique courante (en temps normal) c’est à dire lorsqu’on a besoin que la cuisine ou le plan de travail soit propre mais pas absents de toute bactéries; le vinaigre blanc, le jus de citron et éventuellement l’alcool peuvent suffirent.

Le vinaigre blanc pour nettoyer au naturel

Le vinaigre blanc pour nettoyer au naturel

Il est clair que cela ne permet pas de tuer les virus, et notamment le coronavirus. Mais on ne sait pas plus si les huiles essentielles sont efficaces.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Comment nettoyer les vitres sans produits chimiques ?

Contre le coronavirus : il est recommandé de nettoyer au savon puis de désinfecter à l’alcool (70° minium). Voir ici les recommandations de l’Unicef.

Alors, huiles essentielles ou pas pour faire le ménage ?

Quand on commence à remplacer les produits ménagers synthétiques par des alternatives naturelles, on a besoin d’être rassuré sur leur efficacité. Et c’est normal.

Confectionner des produits ménagers avec quelques gouttes d’huiles essentielles, permet une transition en douceur. C’est un peu le parachute anti-microbien du ménage au naturel. Et je pense que cela a au moins la vertu de nous familiariser avec les huiles essentielles et leurs différentes propriétés.

Les huiles essentielles qui sont le plus souvent utilisées pour le ménage sont celles les huiles essentielles de Tea-Tree, de Thym à linalol et l’essence de Citron qui sont antivirales, antibactériennes.

 

Alors comment se passer des huiles essentielles dans les produits ménagers ? En fait toutes les recettes peuvent s’affranchir des huiles essentielles :)

 

Pour commencer, vous pouvez vous passer des huiles essentielles dans :

 

Puis, dans un deuxième temps enlevez-les :

Complétez par une désinfection à l’alcool ménager (70°).

 

En résumé, petit à petit, avec la pratique, on est plus à l’aise avec les ingrédients de base du ménage au naturel. On apprend aussi à se faire confiance. Avoir recourt à des ingrédients naturels et vouloir regagner son autonomie c’est un cheminement que chacun fait à son rythme. Il faut du temps. Et cela nous permet de retrouver le lien avec la Nature. Si comme moi, vous avez envie de réduire votre impact sur la planète et de respecter le monde végétal, sachez que vous pouvez vous passer des huiles essentielles dans vos produits ménagers. Réservez-les à la diffusion pour assainir l’air d’une pièce. Familiarisez-vous avec l’aromathérapie (je vous recommande quelques ouvrages juste en dessous) et apprenez à profiter pleinement des propriétés des huiles essentielles. La question peut aussi se poser pour parfumer les savons, mais là c’est une autre histoire.

 

Et vous, où en êtes-vous de votre réflexion ? Quelle est votre pratique des huiles essentielles ?

 

Ressources :

Tableau de rendement des huiles essentielles

Recommandations de l’ANSES pour le nettoyage dans le contexte du coronavirus

UNICEF : conseils pour le nettoyage et l’hygiène

Étude canadienne sur l’efficacité des ingrédients naturels pour la désinfection des surfaces (Centre de collaboration nationale en santé environnementale). 2014

 

Des ouvrages pour s’initier à l’aromathérapie :

Le grand guide des huiles essentielles, Dr Fabienne Millet

Ma bible des huiles essentielles, Danielle Festy

 

Photos : Wikimedia – Hélène Rival, Sarah Gualtieri – Unsplash, mesrecettesnaturelles.com

Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  • 5
  •   
  • 5
    Partages
4 réponses
  1. Costil
    Costil dit :

    Cet article m’a rassuré car je n’en met pas dans mes produits ménagers mais pour une autre raison. En effet mon mari est asthmatique alors je n’en utilise pas. Je sais que c’est déconseillé pour eux mais je ne sais pas dans quel mesure. Pour parfumer les produits ménagers, je vais essayer de placer de la lavande ou des écorces d’agrumes dans le vinaigre ménager.
    Belle journée

    Répondre
      • Dorothée
        Dorothée dit :

        Bonjour et merci pour l’article! Effectivement, je trouvais que d’utiliser des huiles essentielles pour le ménage ça faisait gâcher le trésor que nous donne les plantes. Déjà qu’elles nous donnent beaucoup! Je suis, pour ma part, en train de préparer une macération de vinaigre blanc et quelques feuilles de menthe poivrée. Je laisse une semaine et je secoue un peu de temps en temps. Et bien au bout de quatre jours on sent déjà bien la menthe. J’ai encore plus hâte de pouvoir utiliser mon vinaigre pour mon intérieur!!! Bonne journée!

        Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *