Genet a balais

Et si nous partions ensemble à la découverte des plantes communes, sous un angle un peu différent ? Cela m’a toujours fascinée à quel point les anciens avaient l’intuition et une connaissance précise des plantes ! Leurs vertus magiques et symboliques sont si proches des modes d’action connus aujourd’hui. C’est ce regard au travers du temps et le lien entre folklore, magie et phytothérapie que j’ai envie d’explorer avec vous. J’espère que le voyage vous plaira … Commençons avec la plus emblématique : le Genêt à balais, Scotch broom en anglais. Le balais de sorcière : fabriqué avec des rameaux de cet arbuste commun et plutôt envahissant. Ouvrez les yeux, il vous faudra peu de temps pour le repérer. Le Genet à balai, plutôt toxique dans l’ensemble et hautement symbolique, est une plante qui fait circuler le sang … et les mauvaises énergies.

Le balais de sorcière

 

«Qu’une sorcière montât sur un balai de bouleau, c’est ce qu’il était impossible d’accorder, mais sur un balai de genêt…, rien de plus facile. Tout le monde comprend… qu’on peut aller au bout du monde sur un tel manche à balai.» (Prosper Mérimée)

 

Genêt à balais, circulation des énergies

Les balais confectionnés avec des rameaux séchés de Genet, étaient utilisés pour faire circuler les énergies. On l’utilisait dans les sorts de purification et de protection : en balayant le sol d’une pièce pour chasser les énergies négatives, comme on le fait avec une fumigation de Sauge.

Balais de sorcière en bois de Genêts

Un balais de sorcière en bois de Genêts.
Source : Etsy / The Wiccan Fairy

Si le cœur vous en dit, voici un tuto pour fabriquer votre propre balais en rameaux de genêts.

 

Le balais posé devant la porte de la maison est aussi un symbole de protection. C’est aussi une façon de marquer sa maison, de délimiter la frontière entre ce qui est privé et familier et ce qui est sauvage.

On l’appelait aussi « Verge des ménagères » ou comment refouler les désirs et tentations des femmes … en les faisant s’asseoir sur le fagot de genêt ! (hum !!)

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Comment préparer une tisane digestion difficile ?

Une invitation à poser les bagages et nettoyer nos énergies

Dans le calendrier Celtique, le Genêt à balais (Broom / Reed) est associé au 12 ème mois de l’année, qui n’est pas le dernier. Le Calendrier celtique associe un arbre à chacune des 14 périodes de l’année.

Celui du roseau (et du genêt) va du 28 octobre au 24 novembre.  Cette période nous invite à honorer les anciens, à bannir de nos vies ce qui est négatif et à faire du ‘ménage’ dans nos émotions. Le roseau et le Genêt à balais sont utilisés symboliquement pour percer l’atmosphère lourde et dense de l’hiver.

C’est le moment de poser les bagages et de faire le point sur ce qui vous encombre : la charge mentale dont vous n’avez pas besoin, les pensées négatives qui vous limitent, les personnes dont l’énergie est toxique.

Le Genêt à balais nous invite à faire un saut en avant et à avancer.

 

Sort de purification

Quelques rameaux de genêt à balais sont assemblés à la manière d’un balais. Notez sur un papier le nom de ce que vous voulez chasser ou laisser partir, puis brûlez ce papier. Quand les cendres sont froides, déposez-les sur le sol et balayez-les du centre vers l’extérieur du cercle rituel. Ramassez les cendres et faites-les partir dans le vent. (Whispers from the Woods. Sandra Kynes).
Au passage, les rameaux en fleurs ne doivent pas être utilisés à cet effet (il fleurit entre Mai et Août) car il vous apporterait le mauvais sort.

dessin balais de sorcière

Le balais de sorcière : protection et nettoyage des énergies

Humilité et bonheur simple

Les fleurs jaunes du Genêt à balais sont liées au soleil. Elles sont associées symboliquement à la vitalité, à l’énergie et à la chaleur. Ce sont aussi des fleurs simples, qui poussent sur un rameau assez dénudé et très rustique.

Elles invitent à l’humilité, et évoquent les personnes qui savent être heureuses de ce qu’elles ont. Une belle source d’inspiration !

fleurs de genet a balais

Les fleurs du Genêt à balais : 2 ailes et une grande lèvre. On voit bien les étamines.
Cytisus scoparius photo MPF Newcastle, UK

Un arbuste pas facile à apprivoiser

Le Genêt à balais (Cystisus scoparius) fait partie de la famille des légumineuses (Fabacées) : ses fleurs jaunes sont papillonacées, ses fruits sont une gousse qui s’ouvre en deux pour libérer les graines (comme le haricot).

Plante invasive, et grand arbuste, le Genêt à balais pousse un peu partout. Il est d’ailleurs assez difficile de s’en débarrasser. Elle est globalement peu aisée à utiliser, et plutôt toxique car elle contient plusieurs alcaloïdes (la spartéine notamment) surtout concentrés dans les rameaux et dans les graines (dont la consommation est toxique et peut être très grave).

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   La consoude : feuilles ou racines ?

Méfiez-vous des confusions, car le Genêt d’Espagne (Spartium junceum), qui est commun dans le Sud de la France et la région méditerranéenne est très toxique ! D’une façon générale, ne consommez pas la plante, quelle que soit la forme.

 

Un buisson de Genêt à balais

Un beau buisson de Genêts à balais
(Cytisus scoparius photo MPF Newcastle, UK)

Le Genêt à balais : purifie et fait circuler

Notez bien qu’il s’agit ici des utilisations traditionnelles de la plante. Le Genêt à balais est une plante dont certaines parties sont toxiques et qu’il faut employer avec beaucoup de prudence. Je ne vous incite pas à l’employer dans vos préparations.

Diurétique puissant

Apprécié pour traiter la goutte, et soulager les rhumatismes dès la Renaissance, le Genêt à balais était utilisé pour ses propriétés diurétiques. Il augmente le volume des urines pour éliminer les toxines qui surchargent le corps.

Une décoction des jeunes rameaux de Genêt à balais ou de ses graines peut être aussi purgatif et vomitif : pour faire sortir du corps ce qu’on ne veut pas (ne testez pas, les graines sont toxiques !). On comprend mieux la vision symbolique d’une plante qui purifie et nettoie.

Le Genêt à balais est aussi un anti-venin : les moutons qui avaient brouté des rameaux de Genêt à balais étaient protégés du venin des piqures de vipères, ce serait l’effet de la spartéine extraite du genêt qui inhibe le venin. Encore une fois, ne tentez pas l’expérience !

 

Tonicardiaque et régulateur de la circulation sanguine

Dans la phytothérapie, le genet à balais est employé par les praticiens pour son action sur la sphère cardiovasculaire. Il stimule l’activité du cœur : régule les troubles du rythme cardiaque, fluidifie la circulation et aide à résorber les œdèmes. Il est aussi vasoconstricteur, pour aider à ramener le sang vers le cœur.

Ce sont les fleurs du Genêt à balais qui vont être employées, séchées, et associées avec les plantes appropriées. Mais la plante contient beaucoup d’alcaloïdes et est totalement contre-indiquée pour les personnes souffrant d’hypertension et pour les femmes enceintes (il provoque des contractions de l’utérus).

scotch broom : le genet à balais : propriétés et utilisations

Ce voyage avec le Genêt à balais m’a donné envie de reprendre mes pinceaux

 

Pour achever ce voyage dans le temps, le nom de la dynastie Plantagênet, surnom du Comte d’Anjou (Geoffroi V Le bel, 1131-1151) viendrait du Genêt fleuri qu’il aurait porté sur son casque, planta genista en Latin. Son fils Henri, parvient à faire valoir son hérédité et à devenir Roi d’Angleterre en 1154 (Henri II Plantagenêt).

Il y aurait encore tant à dire sur cette plante qui nous accompagne depuis si longtemps sans que nous y prêtions attention …

 

Qu’avez-vous pensé de cet article ? Cela vous plait d’apprendre à porter un autre regard sur les plantes ?

 

Références :

Secrets d’une herboriste, Marie-Antoinette Mulot

Jardin botanique Henri Gaussen

Thegoddesstree.com

The Magick of Broom

 

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le 💖
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •   
  • 1
    Partage
9 réponses
  1. Corinne BINET
    Corinne BINET dit :

    Bonjour Caroline, très intéressant, cet article ! Je n’ai plus qu’à fabriquer mon balai ???? mais je ne m’assoirais pas dessus, non non ! ???? Moi je dis oui pour d’autres articles comme celui-ci. Effectivement, c’est très instructif d’avoir un autre regard sur les plantes qui nous entourent et ce qu’en faisaient nos anciens. Bonne journée et merci Caroline ! ????

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Merci Corinne !
      Moi aussi j’ai bien envie d’en fabriquer un. Ça peut être amusant avec les enfants :)
      Je suis contente que l’article te plaise. Je trouve que c’est une façon plus amusante et plus émotionnelle aussi de se souvenir des plantes.
      À bientôt !

      Répondre
  2. Audrey
    Audrey dit :

    Bonjour, un article très intéressant, vraiment merci pour ce travail de recherche et de synthèse, et merci aussi pour la bibliographie !
    Moi aussi, je dis « oui »???????????? à d’autres articles de ce type!
    Me voilà décidée à me fabriquer un balai de sorcière… Je pense avoir des genêts dans la forêt, juste derrière chez moi, ça sera l’occasion d’une sortie avant mai et d’un peu de bricolage ! Il sera posé à l’entrée de chez moi, ça donnera une touche roots sympa à mon extérieur …j’aime le symbole de la frontière familier/non familier, et l’idée de maison que ca m’inspire est celle du havre de paix…ca me plaît! ????
    Encore merci!!!
    Audrey

    Répondre
  3. Mathilde
    Mathilde dit :

    Merci Caroline de cet article pédagogique et très intéressant !
    La liaison au calendrier celtique et à la symbolique est particulièrement pertinente.
    Totalement favorable à de futurs articles sur d’autres plantes.
    Et bravo pour les superbes illustrations aquarellées !
    Y a plus qu’à trouver un beau massif de genêts …!

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Merci Mathilde !
      Je suis heureuse que cela vous plaise. C’est une approche très personnelle qu’il me tient à cœur de vous partager.

      Alors c’est parti pour la suite …

      Répondre
  4. Evrard Larousse
    Evrard Larousse dit :

    Je connaissais pas vos talents artistiques Caroline !! Bravo, votre coup de pinceau aiguise notre curiosité et donne envie de s’intéresser aux plantes ! Chapeau l’artiste ;)

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.