4 conseils pour nettoyer le foie printemps

Le printemps est la saison du renouveau. Mais nous, nous sortons de l’hiver fatigués, parfois avec quelques kilos en trop et une énergie qui ne demande qu’à être redynamisée. Le problème, c’est que nous avons perdu notre connexion au rythme des saisons, mais notre corps lui, s’en souvient. Au cœur du processus de détoxication : le foie, organe de régénération par excellence. Savoir nettoyer le foie par une alimentation végétale et de saison permet de gagner en vitalité et d’aider notre corps à s’alléger. Dans cet article vous découvrirez comment fonctionne votre foie et 4 conseils de naturopathe, faciles à appliquer, pour soutenir et nettoyer le foie. Et 3 recettes de saison à adopter tout de suite pour profiter des bénéfices du printemps.

 

J’ai invité Aurélie Mialon, naturopathe à Caluire et en région Lyonnaise, à nous expliquer les besoins de notre organisme à l’arrivée du printemps.  Aurélie vous donnera les clés pour comprendre le fonctionnement du foie et comment choisir les bons aliments pour le soutenir dans son travail.

 

Nous avons perdu de vue le rythme de la nature et des saisons

Pourtant notre corps est cyclique et s’adapte sans que nous nous en rendions compte

Lorsque nous négligeons le rythme des saisons et le fonctionnement naturel de notre corps (par une alimentation lourde, transformée par exemple), nous lui rendons la tâche plus difficile. Cela se ressent sur notre vitalité, notre fatigue et à la longue sur notre état de santé.

 

La détox de printemps vous en avez tous entendu parler, mais concrètement à quoi cela sert ?

Est-ce seulement un concept qui sert juste à vous vendre des compléments détox ?

Aurélie, tu es naturopathe à Lyon et Caluire. Sur ton site internet aurelie-mialon-naturopathe.com nous en dis plus sur toi. Tu as suivi une formation en naturopathie pendant 3 ans, puis tu t’es formée à une technique manuelle, le massage Amma assis, très appréciée des personnes qui l’ont testée. Nous reviendrons sur ta pratique en fin de vidéo.

 

Le printemps : la saison idéale pour nettoyer le foie

Le printemps est souvent associé à la cure de détoxification

En naturopathie et en Médecine Traditionnelle Chinoise, le printemps, saison du renouveau, de la renaissance, est associé à l’énergie du foie, le seul organe de notre corps capable de se régénérer. Il faut savoir que si l’on en retire une partie, de nouvelles cellules se fabriquent !

A la fin de l’hiver, après une période associée à une baisse d’activité, au cocooning, à des repas plus riches en graisses, en sucre, en alcool, l’organisme est encrassé. Le printemps est l’occasion de nettoyer le foie en douceur. Il est important de prendre soin de son foie car c’est l’organe qui gère en premier lieu la détoxification du corps.

 

Le foie, organe clé du processus de nettoyage

Je vais aborder les fonctions clés du foie qui nous intéressent.

Le foie : indispensable pour bien digérer les lipides

Il participe à la digestion des lipides (les acides gras) grâce à la bile qu’il secrète (on parle d’action cholérétique). Cette bile est stockée dans la Vésicule Biliaire, une petite poche située sous le foie. Elle est expulsée au moment des repas dans le canal cholédoque pour rejoindre l’intestin grêle (on parle cette fois d’action cholagogue). La bile a pour but d’émulsionner les graisses, c’est-à-dire les rendre solubles dans l’eau. C’est ce qui permet leur assimilation.

 

Une usine de recyclage et de détoxication

Autre fonction essentielle du foie qui nous intéresse aujourd’hui, c’est sa capacité à détoxifier l’organisme puisqu’il se charge du recyclage des déchets issus du fonctionnement cellulaire. Il dégrade également les composés toxiques comme les métaux lourds, les médicaments, l’alcool, les résidus de pesticides, ou encore des composés toxiques présents dans une alimentation dénaturée, comme les additifs. Une fois rendus « inactifs » par le foie, ces composés pourront ensuite être éliminés par le corps.

 

Le foie stocke des nutriments essentiels

Et pour lister rapidement ses autres fonctions, il participe au métabolisme des glucides, des protéines et des lipides, il synthétise le cholestérol, un lipide constituant de la membrane cellulaire, qui est nécessaire aussi à la fabrication de certaines hormones. Il stocke aussi les réserves énergétiques du glucose, il stocke le fer et les vitamines A et D.

Vous comprenez ainsi qu’un foie surchargé, un peu paresseux, va entrainer une série d’impacts qui vont, à terme, entraver le fonctionnement normal de l’organisme et causer des déséquilibres.

 

Comment peut-on savoir si notre foie est apte à faire tout ce travail ?

Conseil n° 1 : identifiez les signes d’un foie surchargé

Parmi ceux-là, je pense à :

  • Une digestion difficile des plats gras et de l’alcool
  • Ou plus généralement des lourdeurs digestives
  • Un état nauséeux ressenti après les repas
  • Des problèmes d’hémorroïdes
  • Une sensation de fatigue
  • Un sommeil perturbé
  • Des maux de tête
  • Une sensibilité à la lumière
  • Une mauvaise haleine
  • Des problèmes articulaires et des tendinites à répétition
Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   La pratique de l'herbalisme aujourd'hui

 

Si vous vous reconnaissez, c’est le signe qu’il faut nettoyer le foie et le soutenir. Voici en dessous comment procéder.

L'artichaut pour la protection du foie

Artichaut et fanes de carottes pour protéger et soutenir le foie

 

 

Les signes sont multiples et associés

Prenez soin de votre foie pour ne pas aggraver la situation. Profitez du printemps, saison du foie, du renouveau, de l’énergie pour l’aider à faire ce travail de régénération.

 

Comment choisir les bons aliments pour soutenir le foie ?

Conseil n°2 : orientez-vous vers des aliments légers et faciles à digérer

Les légumes verts et les aromates

Ils sont riches en chlorophylle, une substance appartenant au règne des végétaux qui a une action antioxydante. Elle réduit la production de toxines d’origine digestive, et contribue ainsi à protéger le foie.

Vous pouvez les consommer en jus, en salade, ou cuit.

Mais ne jetez pas les feuilles ! Les feuilles de navet, de radis, les fanes de carottes qu’on aurait tendance à jeter peuvent être consommées en soupe. Cliquez ici pour trouver une recette originale de pesto de fanes de carottes.

 

Les graines germées

Ce sont des aliments anti-oxydant, qui sont riches en acides aminés, en enzymes en vitamines et en minéraux qui vont améliorer la digestion.

Vous en trouverez une grande diversité comme le fenugrec, l’alfafa, le radis noir, le persil, la roquette… Elles sont à consommer crues pour bénéficier au mieux de leurs atouts santé.

Mon conseil : parsemez 1 poignée sur une salade, une soupe. Vous pouvez aussi les intégrer dans un sandwich ou sur des toasts pour leur donner une touche esthétique très appréciée !

 

Les céréales anciennes

Redécouvrez les céréales anciennes qui sont nutritives et très digestes grâce à leur teneur en fibres à condition de les acheter complètes ou semi-complètes.

Je pense ici au riz, au petit épeautre, au millet. Le quinoa, qui n’est pas une céréale à proprement parler se consomme comme telle et est également très digeste.

 

Et les poissons semi-gras

Choisissez-les semi-gras, de préférence de petite taille afin de limiter la quantité de toxiques stockés par le poisson dans la chaîne alimentaire.

Privilégiez au printemps le maquereau au pic de sa saisonnalité puis viennent ensuite les sardines et les anchois, quand on se rapproche de l’été. Vous pouvez les agrémenter de certaines épices douces, comme la badiane, le cumin, le curcuma, qui favorisent la digestion.

 

Conseil n°3 :  pensez aux aliments du foie qui sont disponibles toute l’année

  • Les aliments riches en soufre sont des amis du foie car le soufre est un oligo-élément qui va favoriser la détox hépatique.

Vous en trouverez dans l’ail, le poireau, l’oignon blanc, les crucifères (chou …), les navets. Et d’origine animale, dans le jaune d’œuf coulant, la viande, le poisson, les crustacés,

 

  • Les huiles végétales de première pression à froid (non chauffée), riches en anti-oxydants.

En huile bénéfique pour le foie il y a l’huile d’olive, très digeste qui favorise une évacuation douce et complète de la vésicule biliaire.

L’huile de carthame est drainante et régénérante du foie. Son goût est assez neutre. Mais elle est sensible à l’air, à la lumière et à la chaleur dû à la présence importante d’oméga 6. Donc, utilisez-la seulement à froid dans une vinaigrette, ou sur des légumes tièdes. Et conservez-la au réfrigérateur et pas plus de 6 mois après ouverture.

 

  • Le jus de citron qui va stimuler la sécrétion de la bile.

Il est très connu pour ses bénéfices pour le foie et en plus il est disponible toute l’année.

Diluez-le dans un verre d’eau tiède, pour limiter la concentration d’acidité. Le jus de citron est très profitable pour la digestion.

 

Conseil n°4 : privilégiez une alimentation de saison, naturellement bénéfique pour le foie

Naturellement disponibles au printemps, on retrouve :

  • Nos crucifères riches en soufre :  le brocoli, le chou vert, les choux de Bruxelles. On les consomme habituellement cuits, mais le brocoli peut se consommer cru ce qui permet de profiter de la vitamine C. Dans ce cas, on utilisera une râpe pour l’intégrer dans une salade composée.
  • La betterave rouge, hépato-protectrice et digestive, est à consommer crue pour la vitamine C, râpée en salade, en jus, ou cuite.
  • L’ail des ours, appelé aussi ail des bois, dont les bienfaits sont identiques à l’ail « commun ». C’est une plante que l’on récolte en début de printemps (avant la floraison des boutons). On la trouve en parterre, dans les sous-bois, en zone humide. Il arrive d’en trouver sur des marchés. On consomme les feuilles en pesto. On peut également conserver les boutons dans du vinaigre (cliquez ici pour voir la recette des boutons d’ail des ours). Vous pourrez les consommer comme des cornichons ou des câpres. Ils sont délicieux associés au fromage de chèvre.
  • Enfin, la chicorée qui est une plante utilisée en remplacement du café. Elle est riche en minéraux, en anti-oxydants et en fibres qui facilitent le transit. Elle est également légèrement cholérétique.
recette de pesto à l'ail des ours pour nettoyer le foie

Préparez un pesto à l’ail des ours pour agrémenter vos plats et nettoyer le foie en douceur. La recette est sur le site d’Aurélie.

Et du côté des plantes, que trouve-t-on au printemps pour soutenir le foie ?

Les plantes du foie que vous trouverez sur les marchés

Sur les marchés au printemps il y a justement des plantes dont les propriétés hépatiques sont exploitées en phytothérapie.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Keep calm and relax : 3 solutions naturelles pour se détendre

 

L’artichaut

Très connu en phytothérapie pour ses propriétés cholérétique et cholagogue (sécrétion et excrétion de la bile) et antioxydante. C’est la cynarine, un composé responsable de l’amertume, qui va soutenir le travail du foie.

 

Le pissenlit : délicieux en salade

Le pissenlit est également une plante au goût amer utilisée en phytothérapie pour son action plus douce que l’artichaut, et anti-oxydante grâce aux flavonoïdes.

Vous pourrez préparer une salade de jeunes pousses de pissenlit, avec l’œuf coulant (œuf mollet) et de l’ail. La recette de la salade de pissenlit printanière est ici.

recette de salade de pissenlit

Le pissenlit : les jeunes pousses en salade avec un œuf coulant

 

Le radis noir : aussi bon cru que cuit

Le radis noir est aussi un aliment à privilégier pour sa richesse en soufre qui va soutenir le travail de la vésicule biliaire. Consommez-le en salade, cru râpé, ou en potage (et en sirop pour la toux).

Le radis noir pour nettoyer le foie

Le radis noir : cru ou cuit pour soutenir et nettoyer le foie

 

Le romarin : en tisane ou comme aromate

Il est très connu pour ses propriétés hépatiques dont on pourra profiter en le consommant en tisane. Cueillez les sommités florales (les feuilles et les fleurs) prélevées en début de floraison au printemps.

Par ailleurs, vous pourrez facilement l’employer comme aromate pour parfumer des légumes vapeurs, des viandes et des soupes.

 

Les préparations à base de plantes pour protéger, soutenir ou nettoyer le foie

En phytothérapie, d’autres plantes sont utilisées sous des formes galéniques plus ou moins concentrées en principes actifs :

  • Le chardon-marie, le desmodium, la fumeterre, le boldo
  • La sève de bouleau fraîche, c’est une des cures spécifiques du printemps, et qui a la particularité de revitaliser l’organisme.

Mais attention, le choix d’une plante ou d’une cure ne s’improvise pas. Le naturopathe et d’autres professionnels sont là pour vous proposer une plante qui sera adaptée à votre « terrain ».

Le terrain, en naturopathie c’est l’ensemble des paramètres qui constituent une personne. C’est à dire son fonctionnement spécifique, son niveau d’énergie, ses modes de réaction et d’adaptation. En résumé le terrain c’est ce qui fait les spécificités de la personne et c’est ce qui permettra au naturopathe de proposer des conseils adaptés et pertinents.

 

Un moyen simple et peu coûteux : la bouillotte sur le foie

Contrairement aux autres organes qui fonctionnent bien avec une température corporelle de 37°, le foie lui a besoin d’être à une température d’environ 40°.

Donc la bouillotte est très utile notamment pour les tempéraments frileux, puisque la digestion demande de l’énergie, de la chaleur au corps. Posez-là sur le foie 20 min après repas, pendant 1/2heure, avec une eau chaude mais pas bouillante, pour faciliter la digestion.

 

 

Et pour apaiser le stress, Aurélie pratique le massage Amma assis

Aurélie, tu es naturopathe et tu accompagnes les personnes qui souhaitent se maintenir en bonne santé dans une approche globale qui sollicitent l’intelligence du corps.

Tu accueilles dans ton cabinet Caluire et en région Lyonnaise. On peut te trouver sur ton site aurelie-mialon-naturopathe. Et tu es aussi spécialisée dans la gestion du stress par le massage.

 

Je pratique le massage Amma assis en complément de la naturopathie.  C’est une technique qui permet de baisser efficacement les tensions et le stress. En effet, on sait que le stress a de multiples impacts sur l’organisme car il diminue le fonctionnement normal des organes, leur capacité d’élimination et augmente le niveau de toxémie dans le corps.

Pratique du massage amma par Aurelie Mialon naturopathe à Lyon

Pratique du massage Amma par Aurelie Mialon, naturopathe à Lyon. Efficace contre le stress et pour se reconnecter à son corps.

C’est un moyen de reconnexion à son corps et à ses sensations physiques. Et il est adapté aux personnes les plus pudiques puisque la personne reste habillée et assise confortablement sur une chaise ergonomique.

Le massage me permet d’orienter le soin et la relation thérapeutique, vers le toucher, en mettant de côté l’échange verbale et l’agitation mentale dont on est souvent familier.

 

Merci Aurélie pour ces conseils simples à mettre en œuvre, pour nettoyer le foie et s’accorder à l’énergie du printemps !

Pour résumer, le foie est un organe clef de notre santé et le printemps est la saison particulièrement bénéfique pour en prendre soin. Il suffit de choisir les bons aliments c’est à dire des aliments digestes, riches en soufre (ail, oignon blanc) et en anti-oxydants. Pensez aussi à consommer des huiles végétales de qualité et à avoir en parallèle le réflexe de choisir des aliments printaniers pour le soulager, optimiser son fonctionnement et profiter du regain d’énergie qui accompagne le printemps. Prendre soin de son foie au printemps c’est respecter le rythme naturel du corps, en harmonie avec celui de la nature.

 

Et vous, sentez-vous le besoin de vous alléger à l’arrivée du printemps ? Savez-vous écouter votre foie ?

 

Crédits photo : aniket-bhattacharya & David Vázquez – Unsplash, aurelie-mialon-naturopathe.com, mesrecettesnaturelles.com

Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  • 2
  •   
  • 2
    Partages
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *