Fabrication du savon : 5 règles indispensables

apprendre la fabrication du savon, étape par étape

Une fois qu’on a essayé un savon à froid, on a du mal à revenir aux gels douches. Et c’est une bonne chose, car il n’y a rien de mieux pour se laver sans agresser la peau. Faire votre savon c’est une activité passionnante, qui a un gros impact écologique (positif bien sûr). Vous éliminerez toutes les bouteilles plastiques des gels douches et vous ferez en même temps des économies. Même si j’aimerai que tout le monde fasse son savon, je sais comme cela peut être impressionnant pour les débutants. Dans cet article je vous guide avec 5 règles à apprendre par cœur pour que la fabrication du savon soit un plaisir et pas un moment de stress.

Fabrication du savon : 5 règles à apprendre par cœur

La fabrication du savon nécessite l’utilisation de soude caustique.

Autant le dire tout de suite : ce produit est dangereux s’il est mal manipulé. La soude caustique est extrêmement corrosive et peut provoquer des blessures sur la peau.

C’est pourquoi, pour fabriquer du savon sereinement à la maison il y a quelques règles de base à appliquer.

Voici les 5 principales, que vous devriez mémoriser et appliquer à chaque fois.

1. Pas d’enfant ou d’animal domestique

C’est la règle la plus importante pour eux (pour les protéger) et pour vous (pour ne pas vous laisser distraire et commencer à faire des bêtises). Prévenez aussi votre entourage pour ne pas être dérangé.

Il vous faudra compter une heure et demi tranquille pour faire du savon.

Faites attention aux chats qui risqueraient de se promener sur le comptoir pendant que vous travaillez.

2. Protégez vous

Portez des gants, des lunettes de protection et des vêtements longs.

Même en été on ne fait pas de savon en short et en tongs !

Le tablier est aussi une bonne idée pour protéger vos vêtements des éclaboussures de savon.

Un minimum d‘équipements de protection sont nécessaires pour votre sécurité.

Si vous souhaitez limiter au maximum vos achats, voici la base :

  • un masque pour protéger vos yeux
  • des gants de vaisselle qui montent bien sur l’avant bras
  • un tablier de cuisine pour protéger vos vêtements

Installez vous dans une pièce bien ventilée et protégez votre plan de travail.

3. Pas d’aluminium

Il réagit avec la soude et dégage des vapeurs toxiques. Veillez à bien choisir votre matériel pour faire du savon.

C’est une bonne idée d’investir dans un minimum de matériel dédié aux savons. Vous les rangerez à part, loin des ustensiles de cuisine que vous utilisez tous les jours pour préparer les repas de la famille.

En général les lames des mixeurs sont inox, ne vous faites pas trop de soucis. C’est plutôt vos vielles cuillères, vos vieux bols qui peuvent vous poser problème.

Le matériel pour la fabrication du savon
Le matériel pour la fabrication du savon

4.  Vérifiez votre recette avec un calculateur

La quantité de soude varie selon les huiles de votre recette, qui ont chacune un indice de saponification différent. En cas d’erreur votre joli savon pourrait être caustique et finir à la poubelle. Je vous explique ici comment se servir d’un calculateur pour la soude dans un savon.

Ne commencez jamais une recette avant de l’avoir vérifiée dans un calculateur. Même si vous avez l’habitude, c’est toujours bien de faire un rappel.

Le calculateur vous donnera la quantité précise de soude caustique dont vous aurez besoin pour les huiles spécifiques de votre recette.

Vous pourrez également vérifier l’équilibre de votre recette de savon, et voir comment il se comportera une fois terminé : est-ce qu’il va produire de la mousse, être crémeux ou encore fondre rapidement …

Toutefois, cela dépend des calculateurs que vous choisissez d’utiliser. Tous les calculateurs n’intègrent pas cette fonction.

Vous l’aurez compris : utiliser un calculateur c’est juste non négociable pour faire du savon sereinement.

5. Versez la soude toujours dans l’eau

Pour préparer votre lessive de soude vous devez verser les perles de soude dans l’eau et jamais l’inverse (cela produit une réaction qui crée des projections dangereuses).

Si vous avez du mal à vous en souvenir, notez le sur une feuille que vous gardez avec vous pendant la fabrication du savon.

J’en profite pour vous rappeler que la soude caustique, ce n’est pas la même chose que les cristaux de soude. Même s’ils font partie de la même « famille », les cristaux de soude ont un pH moins alcalin que la soude caustique. Ils ne permettent pas de saponifier correctement les huiles pour faire du savon.

J’ai vu souvent des débutants faire cette erreur et se retrouver avec un gros saladier d’huiles non saponifiées qui finiront malheureusement à la poubelle.

A l’inverse, ne faites pas le ménage avec la soude caustique !

Et vous, comment vous organisez-vous pour faire du savon? Vous avez envie de vous lancer ?

A propos de la fabrication du savon

Les recettes de savons sont proposés à titre informatif. Il est de votre responsabilité de prendre toutes les précautions d’usage lors de la réalisation de cette recette. Veillez à prendre connaissance des consignes de sécurité, d’hygiène et de manipulation et de conservation des ingrédients cosmétiques.

Pour vous aider, j’ai créé un parcours fléché : le programme savons naturels. Les inscriptions sont ouvertes de temps en temps : inscrivez-vous sur la liste d’attente pour être prévenu des prochaines inscriptions en avant-première.

Si vous n’avez jamais fait de savon auparavant et que cela vous fait un peu peur : participez à mon atelier « Objectif : savon réussi ».

Vous apprendrez comment dépasser la peur de la soude et vous organiser pour réussir vos savons. Je vous donnerai également une recette facile pour vous lancer en confiance. Cliquez ici pour vous inscrire à l’atelier savon réussi.

21 réponses
  1. Amélie Zurlo
    Amélie Zurlo dit :

    Bonjour,
    J’ai de la poudre d’indigo acheté sur aroma zone (elle est verte) avec laquelle j’essaie de fabriquer un savon bleu.
    J’ai essayé vos 2 techniques et mon savons reste toujours vert….
    De quelle couleur est votre indigo ? Où l’achetez-vous ?
    J’avoue de pas comprendre pourquoi çà ne fonctionne pas chez moi.
    Merci de votre réponse

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Amélie,
      Sachant qu’une base de savon est souvent jaune et que votre poudre indigo est verte (étonnant) cela paraît difficile d’obtenir un savon bleu. Plusieurs pistes : examinez vos huiles. Si elles sont très colorées (olive, colza par ex.) essayez de les remplacer par des huiles ou des beurres neutres (coco, karité, tournesol ou arachide).
      Ensuite la poudre d’indigo : la mienne est bleue foncé. Je l’ai achetée chez centifolia.
      Dernière piste : le dosage de l’indigo, à forcer en dernier recours.

      À bientôt !

      Répondre
      • Amélie
        Amélie dit :

        Merci Caroline ! Mais comment n’y ai-je pas pensé !!! biensûr ! L’huile d’olive en trop grande quantité transforme le bleu en vert. Je vais refaire un test avec des huiles moins colorées. Merci beaucoup !

        Répondre
        • Caroline
          Caroline dit :

          C’est souvent le problème. J’ai eu du rose qui vire à l’orange et du vert en marron ????
          Dis moi si cela a résolu ton problème de savon.
          Et dans ce cas je te conseille de noter ta recette pour y revenir lorsque tu voudras intégrer des colorants naturels.

          Répondre
  2. Dorothée
    Dorothée dit :

    Bonjour Caroline
    J’adore votre blog, le plein de recettes, d’astuces et d’originalités! J’aurais souhaiter voir une recette hyper simple avec le moins d’ingrédients possible pour débuter en savon (vraiment débutante dans ce domaine….). J’avais peur d’utiliser la soude caustique jusqu’à présent mais avec toutes les précautions que vous nous conseillez et que j’adopterai avec soin, je voudrais me lancer :D Que pouvez-vous me conseiller comme recette? Merci beaucoup de votre réponse!!

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Dorothée,
      Ravie que vous vous lanciez dans vos premiers savons.
      Choisissez une recette simple, surtout sans ajouts ni colorants. Faites-la sans huiles essentielles pour vous familiariser avec la trace et la saponification.

      Je vous propose cette recette, mais comme exercice vous devez obligatoirement la vérifier en utilisant un calculateur (mendrulandia par exemple). Alors je ne vous donne pas la quantité de soude :)

      Huile d’olive (36%)
      Huile de coco (29%)
      Huile de karité (15%)
      Huile de tournesol (14%)
      Huile de ricin (5%)

      Soude et eau à calculer pour un sur-graissage à 6%
      Et n’oubliez pas de porter votre équipement de protection :)

      Faites-fondre les huiles solides au bain-marie puis versez dans les huiles liquides. Ajoutez la soude quand les deux mélanges sont en dessous de 45 degrés.

      Répondre
      • Dorothée
        Dorothée dit :

        Un GRAND MERCI !!! Oui c’est un bon exercice pour se familiariser avec le calculateur, j’ai trouvé 14% de soude et 34% d’eau :) . Si je ne me suis pas trompée et bien effectivement c’est très simple d’utilisation et ça évite bien des noeuds dans la tête!! :D Je vais essayer de me procurer tous les ingrédients et tout l’arsenal de protection et d’ustensiles! C’est un petit budget mais quel bonheur se sera enfin d’avoir ses propres savons!!! Et en plus personnalisables par la suite!!! Le top du top!!! Un GRAND MERCI! pour votre aide; je vous tiendrai au courant!!!

        Répondre
        • Caroline
          Caroline dit :

          Oui c’est bon :)
          En volume relatif aux huiles. Travaillez bien en poids (le chiffre donné par le calculateur) et le plus précis possible pour la soude.

          Dernière recommandation : versez la soude dans l’eau et pas l’inverse, avec les lunettes et les gants. Tranquillement, sans vous presser.

          À bientôt !

          Répondre
  3. marine
    marine dit :

    Bonsoir, je découvre ce blog avec beaucoup d’intérêt!
    Est-il possible d’utiliser des moules en silicone pour faciliter le démoulage? ou une brique de jus de fruits ou de lait bien propre dont on ôterait une face?
    Bonne soirée, Marine

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Marine,

      Oui bien sûr. Les moules en silicone sont très bien. Juste évitez de les réutiliser ensuite pour faire un cake.
      Les briques de jus, de lait sont une très bonne alternative. Vous pouvez aussi essayer dans un pot de fromage blanc, un tube de Pringles… Tout ce qui vous fait envie. Cela donne des formes originales.
      À bientôt

      Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour,

      On trouve la soude caustique en perles dans les magasins de bricolage. En général dans le rayon décapants peinture ou pour l’entretien des canalisations.
      J’achète la marque SPADO, qui existe en 1 et en 5 kilos.

      Répondre
  4. El
    El dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour tous ces articles sur la fabrication de savon.

    J’ai vu sur un autre site qu’une personne remplaçait l’huile de coco par de la végétaline. Cette dernière est moins chère et elle préférait garder l’huile de coco bio et vierge pour des recettes plus ‘qualitatives’ (crèmes pour le visage…).
    J’aurais aimé savoir ce que tu en pensais.

    Et une dernière question : le surgraissage se met avant ou après la trace?

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      C’est une question de philosophie personnelle. Techniquement faire un savon à la végétaline et à l’huile de friture ça marche très bien.

      Quitte à passer du temps à fabriquer un savon, j’aime autant qu’il contienne les meilleurs ingrédients possibles pour ma peau : des huiles végétales bio et extraites en première pression à froid. C’est plus cher, effectivement.
      Dans une huile hydrogénée il ne reste plus la moindre trace de vitamine. Vous n’avez plus que les acides gras qui sont modifiés.

      La végétaline je la réserve à mon savon à lessive. D’autant plus que cela ne me fait jamais plaisir d’acheter de la végétaline. Je n’aime pas soutenir cette industrie.

      Il y a 2 réponses à votre question : le surgraissage se calcule sur la totalité des huiles avant de faire le savon. Vous pouvez mettre toutes les huiles en même temps avec la soude et obtenir un savon surgras puisque vous avez calculé une quantité de soude qui laisse une part d’huiles insaponifiées. Une 2ème façon de procéder, c’est d’ajouter des huiles à la trace pour surgraisser votre savon.

      Répondre
  5. Kossi Sandolf Agekou
    Kossi Sandolf Agekou dit :

    je suis tellement reconnaissant de m’avoir donner le livret et le guide gratuitement
    des que j’aurai réussi mon premiér savon vous serai informé
    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.