Comment fabriquer du savon

Fabriquer du savon : par quoi commencer ?

Les savons naturels sont merveilleux pour la peau ! La première fois que j’ai essayé, je regardais déjà avec méfiance ma bouteille de gel douche. Après quelques utilisations, elle est partie à la poubelle et plus aucun gel douche n’est jamais entré chez moi ! Vous avez une peau sensible, irritée, de l’eczéma ? C’est déjà une très bonne raison d’adopter les savons maison. Envie de réduire vos déchets, de moins polluer ? Encore une bonne raison pour fabriquer du savon. Si en plus vous faites des économies et vous vous amusez ? … Yapluka ! Bon, ok, vous êtes décidé. Ce n’est pas si simple de commencer alors laissez-moi vous guider pour faire vous-même vos savons.

Comment fabriquer du savon ?

Le processus de saponification : même pas peur !

Ce qui fait vraiment peur quand on a envie de se lancer dans la fabrication de savons maison : c’est la soude caustique.

Pourtant, c’est difficile de vous en passer. Vous pouvez bien fabriquer du savon avec de la potasse ou avec de la cendre de bois … mais pour commencer c’est se couper les cheveux en quatre et prendre le sujet par l’angle le plus compliqué (voir l’article : Quelle soude choisir pour faire du savon).

OK, la soude caustique, c’est dangereux. C’est marqué sur la boite.

C’est dit. Maintenant, en faisant les choses dans l’ordre et surtout sans vous stresser, vous allez très bien vous en sortir.

soude caustique en perles pour faire des savons

La soude caustique pour faire des savons, c’est ça.

Pourquoi il vous faut de la soude ?

La soude caustique est un alcali. Son pH basique (entre 13 et 14) réagit avec les acides gras des huiles végétales. Une réaction chimique se produit : c’est la saponification.

A la fin de la réaction (au bout de 24 heures), si la soude a été parfaitement dosée par rapport aux huiles, vous obtenez … un bon savon !

Encore mieux, si vous savez choisir un surgras : il reste dans votre savon une partie d’huiles qui ne sont pas transformées et qui permettent à la peau de restaurer rapidement le film qui la protège. Grace à eux, pas d’effet peau qui tire en sortie de la douche. Essayez, c’est assez bluffant quand on l’habitude du pain de savon industriel ou du gel douche.

Pour terminer sur le processus de saponification : avec vos huiles végétales + de la soude caustique vous obtenez  : du savon, de la glycérine végétale et des insaponifiables.

Un savon à froid : bien plus qu’un savon !

Ces insaponifiables sont précieux pour votre peau. Ce sont eux qui vont avoir une action anti-inflammatoire, régulent le sébum ou encore ont un effet adoucissant sur votre peau.

Les insaponifiables, on en trouve en petites quantités dans toutes les huiles végétales. Ce sont par exemple les vitamines, les stérols, les caroténoïdes qu’on retrouve dans l’huile de carotte, les polyphénols du thé vert … Ils ne sont pas transformés en savon.

Si l’huile est obtenue par pression à froid, elle contiendra le maximum d’insaponifiables (la quantité varie selon les huiles). Mais, pour une même huile (l’huile d’olive par exemple), plus l’huile est raffinée et moins elle contiendra de ces précieux ingrédients. (Pour en savoir plus : les insaponifiables, trésors insoupçonnés des huiles végétales).

Vous l’aurez compris : pour vos savons choisissez des huiles végétales de qualité (biologiques et extraites par première pression à froid). Ainsi, vous serez capables de fabriquer des savons très doux pour la peau, qui sauront aussi apaiser les démangeaisons et laisser votre peau hydratée.

Un savon fait main, c’est un petit concentré de plaisir ♡

savon fait main

Un savon fait main :  jolie mousse et tout doux sur la peau

4 règles pour manipuler la soude sereinement

Il y a quelques règles de base à respecter à chaque fois. Lisez cet article pour voir les différentes étapes pour faire soi-même ses savons.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Comment calculer la soude caustique pour un savon ?

Voici les 4 règles d’or que j’applique à chaque fois que je commence à fabriquer du savon.

1. Une pièce bien organisée et bien ventilée

ne faites pas du savon en sous-sol, dans la buanderie dans une pièce aveugle sans fenêtre.

Quand vous préparez la lessive de soude, une réaction se produit qui dégage des vapeurs toxiques. Il ne faut pas les respirer. Pour cela, ouvrez grand la fenêtre et évitez de respirer ces vapeurs pendant les premières minutes.

Une pièce bien organisée, c’est un espace dans lequel vous avez enlevé tout ce qui peut vous gêner. Retirez ce que vous pouvez renverser dans la précipitation : tous les restes du petit déjeuner qui trainent dans la cuisine, la vaisselle pas rangée, la tasse de thé que vous n’avez pas fini.

Pensez aussi à protéger votre plan de travail. Fabriquer du savon, ça tache (beaucoup).

2. Equipée de la tête aux pieds, avant de commencer

Couvrez vos yeux avec des lunettes de chantier, un masque pour les yeux bien couvrant qui est tenu par un élastique (comme celui-ci).

Portez des vêtements longs (pas de manches courtes) et des gants de vaisselle qui ne sont pas abîmés (vérifiez qu’il n’y a pas de trous).

Pour préparer la lessive de soude, choisissez un contenant qui résiste à la chaleur et assez large pour pouvoir bien mélanger. La soude va monter très vite en température (95°).

3. La soude pesée très précisément

La soude caustique, ce n’est pas les cristaux de soude que vous utilisez pour faire le ménage. C’est un produit que vous trouverez dans les magasins de bricolage pour l’entretien des canalisations et pour décaper les peintures.

Pour réussir votre savon, c’est le point clé : doser la soude à la perfection.

Pour cela, bien entendu il vous faut une bonne recette de savon. Il vous faut aussi savoir utiliser un calculateur pour la soude. Vous verrez qu’à 0,5 g près, votre surgras change. Pas de secret, il vous faut une balance de précision à 0,05 g.

Si vous avez cette balance, vous savez ce que vous faites avec la soude. Et c’est quand même beaucoup plus rassurant !

4. Je verse la soude dans l’eau et pas l’inverse

Dernière étape et vous pourrez souffler. Pour préparer la lessive de soude de votre savon : versez toujours la soude sèche dans l’eau. Et pas l’inverse (qui pourrait conduire à un mini volcan de soude).

Voilà, ça y est ! Vous avez surmonté la terrible étape de la soude 💪

savons maison

Savons maison : 100 % naturels !

Faire soi-même vos savons : pas à pas, avec moi

Vous avez envie mais vous ne vous sentez pas prêt ? Vous êtes resté sur une mauvaise première expérience ? Ne baissez pas les bras.

Vous savez comme je suis passionnée des savons naturels. Alors j’en ai fait une formation en ligne : le programme Savons Naturels.

Dans cette formation, vous apprendrez pas à pas à faire vos savons maison. Pas juste du savon : des savons 100% naturels, avec des plantes, des végétaux, les produits de la ruche et des colorants naturels.

Apprendre à faire vos savons naturels

Dans cette formation, vous apprendrez :

  • A fabriquer du savon sereinement et vous organiser pour ne pas prendre de risques
  • Comment personnaliser vos savons selon les besoins de votre peau : sensible, grasse, sèche …
  • Des recettes pour remplacer vos gels douches, shampoings et exfoliants : plus doux et moins de déchets
  • Comment donner de la personnalité à vos savons :15 recettes expliquées en vidéo et les techniques pour les décorer
  • Plantes & végétaux : les intégrer pour des savons encore plus naturels
  • Comment parfumer vos savons avec les huiles essentielles

Voir le programme de la formation

Nous explorerons ensemble 15 savons pour vous permettre d’acquérir les techniques pour décorer vos savons, les parfumer avec les huiles essentielles, les colorer avec les pigments naturels à base de plantes. Vous apprendrez aussi tout ce que vous pouvez mettre dans un savon pour le personnaliser (exfoliants, produits de la ruche, jus de fruits ou de légumes …).

savon doux pour bébé

Comment apprendre en ligne à faire du savon ?

Cela vous paraît étrange d’apprendre le savon en ligne et pas dans un atelier ?

Pourtant cela a plusieurs gros avantages : pouvoir voir et revoir les vidéos. Pouvoir décomposer chaque étape, poser vos questions puis revenir à la pratique. C’est très rassurant, et vous avancez à votre rythme. Accompagné à chaque étape.

Concrètement : les cours sont en ligne, sur une plateforme de formation privée. Un nouveau cours est débloqué pour vous tous les 3 jours. Et vous les regardez quand vous voulez : le soir, le week-end, à la pause dej’ c’est possible aussi :)

Pas d’inquiétude : je vous donne à chaque fois la recette, tous les ingrédients et le matériel dont vous aurez besoin pour fabriquer vos savons. Et pour la partie théorique : des fiches outils à télécharger.

Au total c’est 15 savons que nous ferons ensemble, pas à pas. Vous pouvez même poser le smartphone ou la tablette dans la cuisine, pour faire le savon en même temps que moi.

Intéressé ? Cliquez ici pour en savoir plus.

Super fière de mes élèves !

Difficile à croire, mais il y a encore 3 mois Fatine et Mélanie n’avaient jamais fabriqué de savon.

Je suis tellement fière de voir ce qu’elles savent faire aujourd’hui. Bravo !! 🎉

Cliquez sur les flèches pour voir toutes les photos.

Merci à Fatine & Mélanie d’avoir accepté que je partage avec vous leurs jolies photos de savons.

Une recette de savon pour débuter

La première recette de savon que l’on réalise n’est pas sans importance. Trop compliquée et vous risquez de vous décourager. De vous sentir nul(le) de ne pas y arriver. Et si en plus, pour cette recette de savon maison vous avez du remuer ciel et terre pour trouver les ingrédients de votre savon, le moule et tout le matériel, il y a de quoi baisser les bras.

Je ne veux pas que cela vous arrive. Alors je vous propose une 1ère recette facile et sans chichis.

Un bon savon qui mousse, qui lave, tout en restant doux pour la peau.

Les ingrédients pour fabriquer un savon d’environ 750 g

  • 240 g d’huile d’olive
  • 130 g d’huile de coco
  • 75 g d’huile de sésame
  • 55 g d’huile de colza
  • 69 g de soude caustique en perles (pour un savon surgras à 7%)
  • 163 g d’eau

Je vous invite à vérifier la quantité de soude avec un calculateur (pour vous rassurer aussi et comprendre comment cela fonctionne) : Mendrulandia (en Français), The Sage ou Soap Calc (en anglais).

Ne changez rien à la recette sans repartir de zéro avec un calculateur !

Avant de commencer, assurez-vous d’avoir bien appliqué les 4 règles pour manipuler la soude sereinement, ET d’avoir bien lu les bases de la fabrication du savon.

Faire ses savons : à quoi ressemble la trace ?

Le savon est arrivé à la trace : en relevant le mixeur il laisse une trace à la surface

Préparation du savon

  • Mettez votre équipement de sécurité (lunettes couvrantes, masque, gants, vêtements couvrants avec manches longues). Pas de pieds nus
  • Ouvrez la fenêtre
  • Préparez la lessive de soude : pesez l’eau et la soude dans 2 contenants différents
  • Dans un bol résistant à la chaleur, versez la soude dans l’eau (et jamais dans le sens inverse)
  • Mélangez pour dissoudre la soude. Ne respirez pas les vapeurs qui se dégagent les premières minutes
  • Dans un bol résistant à la chaleur, faites fondre l’huile de coco au bain-marie
  • Dans un saladier suffisamment large : pesez les huile végétales restantes
  • Quand l’huile de coco a fondu, versez dans le reste des huiles
  • Prenez la température de vos huiles et de la soude
  • Quand elles sont en dessous de 45°C, versez la soude dans les huiles
  • Immergez complètement votre mixeur et commencez à mixer jusqu’à la trace
  • Versez la pâte à savon dans votre moule
  • Patientez 4 jours avant de démouler et de couper votre savon
  • Laissez-le sécher à température ambiante pendant 4 semaines au moins

Vous sentez-vous l’envie de fabriquer du savon qui monte, qui monte ?

Comment s’est passée votre première expérience ? Racontez-la dans les commentaires, j’ai hâte de vous lire.

Vous aimez cet article ? Partagez-le 💖
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •   
  • 1
    Partage