produits cosmetiques

Qu’est-ce qui se cache dans votre gel douche ? Comment choisir ses produits cosmétiques ? Quels sont les ingrédients à éviter ? Pour répondre à ces questions j’ai interviewé Kahina, la co-fondatrice de l’application Composcan. Composcan est une application mobile qui scanne les étiquettes de vos produits cosmétiques et donne une note éclairée par un biologiste à leur composition. Découvrez ses réponses en vidéo.

Composcan : une application qui scanne les produits cosmétiques et donne un avis scientifique

Si vous préférez lire l’article, voici les réponses de Kahina

Bonjour Kahina. Tu es l’une des fondatrices de l’application Composcan et je te remercie d’avoir accepté cette interview aujourd’hui. Peux-tu nous parler de toi, de l’application ; pourquoi vous l’avez créée?


Composcan
c’est une application mobile qui permet de scanner les produits cosmétiques et d’avoir la liste des ingrédients.

Chacun des ingrédients est noté par un biologiste, Raphaël, qui travaille à une notation la plus scientifique possible.

C’est une application que j’avais en tête depuis très longtemps à cause de la difficulté de trouver des produits cosmétiques qui ont des compositions parfaites. Je suis passée par les défrisages, les lissages, pendant très longtemps. Et quand j’ai voulu passer au naturel, les listes INCI m’ont fait peur ! J’ai fini par jeter tous les produits que j’avais. Pendant un certain temps je fabriquais mes cosmétiques à partir de produits bruts; puis j’ai eu envie de retourner vers de la cosmétique conventionnelle. Je me posais la question du maquillage aussi. Du coup j’ai commencé à me plonger dans la composition des ingrédients et en voyant la difficulté à obtenir une information scientifique, je me suis dit qu’il fallait quelqu’un de spécialisé. J’ai donc pris contact avec Raphaël, un de mes amis qui est biologiste, et nous avons commencé à faire des recherches sur les ingrédients de nos produits cosmétiques. Et c’est comme cela que l’on a fini par dire : en fait il faudrait une application, ce serait beaucoup plus simple ! Ce serait simple pour nous et ce serait simple pour tout le monde.

Nous nous sommes donc lancés, et aujourd’hui nous sommes une équipe de 5 personnes à travailler sur Composcan. Nous ne sommes pas tous à plein temps et nous faisons de l’autofinancement. C’est à dire qu’on finance nous-même l’application pour l’instant.

Notre volonté : aider les marques à améliorer la composition de leurs produits cosmétiques

Votre application aujourd’hui a une base de connaissance qui grandit au fur et à mesure. Tu m’expliquais tout à l’heure lorsqu’on a préparé cette interview, que votre objectif aussi était d’aider les marques à améliorer la composition de leurs produits. Et ça je trouve que c’est vraiment un gros plus !

Oui, nous n’avons pas de vocation à être alarmiste ou à faire paniquer tout le monde ! Mais on a envie quand même de faire changer les choses. On n’a pas envie d’être juste là à titre d’information. Donc ce que l’on propose aux marques qui ont des compositions avec des ingrédients que l’on considère à problème, c’est de revoir toute leur composition. On travaille aujourd’hui avec une première marque qui sortira en novembre : on récupère la liste des ingrédients avant la fabrication du produit et on donne notre avis sur chacun des ingrédients. Libre à la marque de suivre ou pas nos recommandations, mais cela nous permet de faire un peu plus que de simplement informer les gens. Cela nous permet de changer le marché – en tout cas nous en avons l’envie – et cela nous permet aussi de travailler avec les marques et de leur montrer qu’il y a une possibilité de faire autrement; de produire autrement.

Les ingrédients à éviter dans les cosmétiques

Kahina, quels sont d’après toi les ingrédients qu’il faudrait absolument éviter dans nos cosmétiques ?

Je vais reprendre les avis de Raphaël, notre biologiste, c’est lui le spécialiste.

Les perturbateurs endocriniens

Pour nous ce sont les premiers ingrédients à éviter. Il faut absolument qu’on n’ait plus aucun produit qui a une interaction avec notre système hormonal. Un perturbateur endocrinien c’est ça : c’est un produit qui va se coller sur nos récepteurs d’hormones et cela change tout. Les hormones cela change tout chez nous ! Donc c’est quelque chose qu’il faut vraiment éviter, qu’il faut bannir.

Les parabènes

Bien que les principaux parabènes ont été limités dans les produits cosmétiques, il y en a qui sont toujours autorisés. Ce sont aussi des perturbateurs endocriniens.

Certains filtres UV

Il y a quelques filtres UV qui sont très largement utilisés dans des crèmes solaires, mais aussi dans des crèmes pour le visage, dans des crèmes de soin. Parmi-eux sont à éviter : l’octocrylène, l’homosalate, et les benzophenones. Et un dernier, mais comme souvent avec les produits de la liste INCI il est difficile à prononcer : C’est l’ethylexylmetoxixilamate. (Note : les filtres UV organiques sont accusés d’être allergisants et possibles perturbateurs endocriniens)

Tous ces produits ont des effets sur les hormones, et ce n’a pas juste un effet sur notre santé, cela a un effet aussi financier car cela a un coût énorme de soigner tous les effets catastrophiques de ces produits. (Note : Le Journal du CNRS, estime en avril 2015 le coût engendré par les perturbateurs endocriniens à 157 milliards d’euro par an pour l’Europe.)

Finalement tout le monde a à y gagner de supprimer ces ingrédients !

Pour remplacer le parabènes, les marques ont choisi un produit encore plus toxique !

Depuis que les parabènes sont devenus des produits à bannir absolument, en tout cas que les marques ont décidé de les bannir de beaucoup de leurs produits cosmétiques ; elles les ont remplacés par 2 autres ingrédients qui eux sont une catastrophe !

Ce conservateur provoque des sensibilisations

On est sur quelque chose de vraiment terrible. Cela remplace les parabènes mais ce n’est pas une bonne solution.

Et en plus ensemble ils provoquent des sensibilisations : on va avoir une allergie qui va se développer au contact de ces produits.

Contrairement aux allergènes qui eux ne provoquent pas d’allergie mais provoquent des réactions aux personnes qui sont déjà allergiques à l’ingrédient. Les allergènes ne sont pas des produits à bannir particulièrement si on n’a pas d’allergie. Mais c’est intéressant d’avoir des applications qui les signalent pour savoir quand on a une réaction à un produit que c’est celui-là qui est en cause.

En l’occurrence, les remplaçants des parabènes, eux, ont une action de sensibilisation sur le corps humain.

 Cela veut dire que si on est au contact de ce produit on peut développer une allergie qui fait qu’on ne pourra plus jamais réutiliser ce produit qui contient cette substance ?

Cela va rendre sensible à ce produit là et s’il est en contact avec d’autres allergènes cela peut ne pas bien se passer. Le produit en lui-même est déjà trop problématique. Le remplacement du parabène par celui-ci ce n’est vraiment pas une bonne idée !

A éviter : le Methylisothiazolinone et le Methylchloroisothiazolinone

Il y a le methylisothiazolinone et le methylchloroisothiazolinone qui est le second conservateur. C’est assez typique de retrouver dans les conservateurs des ingrédients à problème. (NDLR : il m’a posé problème aussi lorsque j’ai voulu éviter les allergènes et les plastiques dans mes cosmétiques)

Pour les personnes qui regardent la vidéo on mettra la liste de tous ces ingrédients pour pouvoir vous familiariser avec tout cela. Vous la retrouverez sous la vidéo et sur le blog. Est-ce qu’il y a d’autres ingrédients à éviter ?

Les PEG : pas toxiques mais nocifs pour l’environnement

Il y a des ingrédients qui ne seront pas spécialement notés dans l’application comme étant toxiques car nous avons vocation à cibler les produits qui ont un effet toxique direct sur la santé en application.

Les PEG ont un effet toxique à la fabrication. C’est à dire que pour le procédé de fabrication des PEG on va utiliser un ingrédient qui est extrêmement toxique, un cancérigène, que l’on ne retrouve pas dans la formule finale. Ce sont des produits qui doivent être purs à la sortie donc on ne trouvera pas de trace de ces ingrédients, par contre, cela va avoir un impact sur l’environnement et ça c’est une notation que l’on a souhaité séparer pour garder une information extrêmement claire sur ce qui est toxique sur la santé et ensuite ce qui est toxique sur l’environnement. C’est pour nous deux sujets et deux domaines d’expertise différents. Donc les PEG sont sans danger pour la santé mais ont un impact sur l’environnement qui est très fort et qu’il faut limiter au possible.

Pas toxique mais pas une bonne solution non plus !

C’est ça !

Comment choisir des cosmétiques cleans ?

Alors Kahina avec tout cela, comment fais-tu pour choisir tes propres produits cosmétiques ?

Ce qu’on essaye de faire transparaître à travers de nos échanges et nos communications avec d’autres personnes, c’est que notre application n’est pas là pour interdire aux gens d’acheter ou pour juger les gens sur leurs habitudes cosmétiques. Et c’est quelque chose qui est très important pour moi. On peut utiliser des cosmétiques avec des ingrédients problématiques, c’est un choix qu’on fait tous de faire un effort ou non pour soi. On ne veut pas juger cela.

Pour le maquillage, je choisis le bio

Je me maquille principalement en bio. Même s’il m’arrive pour certains rouges à lèvres de faire des infidélités au bio. J’ai pas mal de cosmétiques qui viennent de chez Avril, j’ai une commande en cours pour Couleur Caramel …. Parce que je suis aussi toutes les blogueuses et que du coup je vois les ventes qui passent et cela fait envie 🙂 Évidemment majoritairement il vaut mieux aller vers ce genre de marques qui ont de plus en plus des produits de qualité.

Pour les soins capillaires : je fais maison

Pour ce qui est des soins capillaires, je fabrique toujours beaucoup. Parce que c’est par cela que je suis venue à cette application, et pour moi il n’y avait pas vraiment de raison d’arrêter. Par contre, depuis que j’ai commencé j’ai découvert beaucoup de marques qui font des choses assez sympa et qui commencent à me faire très envie aussi 🙂

J’utilise des savons à froid

J’utilise depuis longtemps des shampoings solides de chez Savonnerie Pop, et j’utilise aussi leurs savons qui sont extraordinaires (NDLR : on comprend, les savons à froid, une fois qu’on a commencé on ne peut plus s’en passer  ! Retrouvez d’ailleurs mes recettes dans la rubrique savons). Cela a été monté par Lison qui est une ancienne blogueuse du blog c’est moi qui l’ai fait. Elle aussi était à la chasse aux ingrédients toxiques et elle a fait une marque que je trouve plutôt sympa et pas très cher.

Pour résumer je suis plutôt dans le bio, et ce rouge à lèvres c’est du Avril Beauté parce qu’il est vraiment très beau ! C’est le prune, il est magnifique 🙂

Composcan soutient les marques qui s’engagent

Mais on n’est pas non plus à taper sur les gens qui n’utiliseraient pas de produit parfaitement bio. Du coup, en voyant toutes ces bonnes initiatives, on s’est dit qu’on aimerait bien travailler avec des marques qui font des produits cosmétiques dont la composition est bonne. Qui ne sont pas toujours labellisés bio car cela a un coût. Donc on veut mettre cela en avant.

On commence à contacter des marques qui ont des produits qu’on apprécie et c’est pour cela qu’on a fait un partenariat avec Belle au naturel, qui n’est pas un partenariat financier. Car nous nous sommes rendu compte que c’était agréable de pouvoir mettre en avant des produits qui remplacent des produits conventionnels de façon tout à fait valable. C’est pour cela qu’on fait l’analyse tous les mois et que l’on publie régulièrement toute la liste des ingrédients.

Vous aussi, contribuez pour des cosmétiques plus sains

Comment pouvons-nous, nous aussi, contribuer à cette application Composcan ?

Déjà en la téléchargeant

En l’utilisant, en n’hésitant pas à poser des questions. En rajoutant vos produits. Parce qu’on n’a pas tous les produits cosmétiques, donc il ne faut pas hésiter à les rajouter, cela prend 2 secondes. Il suffit de scanner le code barre, si le produit n’est pas dans l’application, elle va proposer 2 photos. Une de la face du produit et une photo de la liste des ingrédients. Après on essaye de le traiter au plus vite et vous pourrez récupérer la liste des ingrédients notés la prochaine fois que vous croiserez le produit.

En posant des questions aussi

Car cela nous permet aussi d’avancer, de savoir aussi ce dont nos utilisateurs ont besoin.

Et en provoquant des discussions autour de ce sujet

Car c’est un sujet important. Parce que la cosmétique est assez simple pour entrer dans une consommation plus saine.

C’est donc un sujet dont il faut parler, entre nous et aussi avec des gens qui ne sont pas sensibilisés. Je pense que les applis de scan sont des applis pratiques pour cela.

Donc petit à petit, grâce à l’application, on apprend à mieux connaître les produits qu’on utilise et à choisir de façon plus intelligente.

Merci beaucoup Kahina pour toutes ces informations précieuses ! Je vais mettre le lien pour télécharger l’application qui est disponible pour iOS et pour Android. Et on vous souhaite beaucoup de succès avec Composcan et nous continuerons à suivre vos actualités.

Pour en savoir plus :

Du Methylisothiazolinone à la place des parabènes ? La vérité sur les cosmétiques

Les conservateurs. La vérité sur les cosmétiques.

Les filtres UV sont-ils dangereux ? Santé Magazine, avril 2018

Perturbateurs endocriniens : le coût de l’inaction. CNRS le journal

Télécharger l’application Composcan

Crédit photo : Pixabay
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez si vous aimez
  • 2
  •  
  • 1
  •  
  •   
  • 3
    Partages