une eau nettoyante pour bébé naturelle

Comment choisir une eau nettoyante bébé 100% naturelle ?

Le change de bébé, c’est tout un programme! Vu qu’au bas mot on s’en colle pour 2 à 3 ans de couches, à raison de 8 couches par jour au démarrage, le choix du produit qui nettoiera les fesses de bébé est important. Comment choisir un produit de nettoyage clean, sans perturbateurs endocriniens et parabènes ? Comment éviter aussi d’y laisser sa chemise en produits bébé hors de prix ? Maintenant qu’il n’y a plus de couches à la maison (youpi !!) je peux aborder ce sujet avec du recul. Dans cet article je vous explique 5 ingrédients à éviter dans les produits nettoyants pour bébé, et vous donne la recette de mon eau nettoyante bébé 100% naturelle.

Comment choisir un produit nettoyant pour bébé ?

Les produits pour le change ne sont pas rincés, cela mérite d’autant plus de se pencher sur la liste des ingrédients pour être sûr de ne pas exposer la peau de bébé à des ingrédients douteux. Voici les 5 principaux à rechercher.

5 types d’ingrédients à éviter

Les perturbateurs endocriniens

C’est en période de croissance que les perturbateurs endocriniens sont les plus dangereux. Donc sans surprise, c’est la première chose que l’on va chercher à bannir des produits de toilette pour bébé.

Pour en savoir plus sur les perturbateurs endocriniens consultez mon article Perturbateurs endocriniens, comment les repérer et les éviter?

Voici les principaux que vous pouvez rencontrer dans les produits pour bébé :

  • BHT et le BHA : des conservateurs, probables perturbateurs endocriniens
  • Les Parabènes (méthylparaben, éthylparaben …)
  • Phenoxyethanol : Un conservateur, toxique pour la reproduction. Il est très présent dans les lingettes pour bébé. Il a aussi des effets hépatotoxiques et hématotoxiques (toxiques pour le foie et le sang). Pris individuellement la dose est faible, mais à utilisation répétée avec plusieurs produits tout au long de la journée, le risque augmente.

 

Les irritants

  • EDTA : selon une étude américaine (2002), l’EDTA faciliterais le passage dans la peau d’autres substances chimiques. Il est aussi irritant pour les yeux et en outre très persistant dans les eaux, donc polluant.
  • Les sulfates (le sodium lauryl sulfate et sodium laureth sulfate) : des agents moussants que l’on trouve malheureusement partout. Ils sont très irritants.

 

Les allergènes

Les parfums (fragrance) : leurs composants peuvent provoquer une réaction chez les personnes allergiques (1 à 3% de la population).

La Méthylisothiazolinone et la Methylchloroisothiazolinone (MI) : deux très puissants allergènes de contact qui sont utilisés comme conservateurs en remplacement des parabènes. Contrairement aux parfums qui peuvent provoquer une réaction chez une personne déjà sensibilisée, le MI peut déclencher une allergie. Pour en savoir plus consultez l’article Cosmétiques, comment les choisir cleans ?

 

Les huiles minérales et les polymères

Une huile minérale (mineral oil, petrolatum, paraffine …) n’est pas dangereuse pour la santé. Elles font le job pour hydrater c’est à dire prévenir l’évaporation d’eau par la peau. En revanche c’est un ingrédient ‘mort’. Issu de la pétrochimie, elles n’apportent rien à la peau en dehors d’un film protecteur qui reste en surface. Leur procédé de fabrication est polluant.

A l’inverse, les huiles végétales sont riches en vitamines et en acides gras qui pénètrent la barrière de la peau pour la nourrir en profondeur. Ainsi, pour apaiser les fesses de bébé qui sont souvent irritées, une huile végétale de Calendula ou de noyau d’Abricot sera bien plus intéressante.

Dans le même registre il y a les polymères (PEG, PPG …) : des matières issues de la pétrochimie.

Les nanoparticules

L’impact des nanoparticules sur la santé est encore mal évalué. Il s’agit de particules très fines qui sont dangereuses si elles sont inhalées (le dioxyde de titane est classé cancérigène respiratoire). Elles sont utilisées dans les cosmétiques pour blanchir les préparations (c’est le cas du dioxyde de titane ou de l’oxyde de zinc) ou comme filtre UV. Ces nanoparticules peuvent être dangereuses sur une peau abimée car elles pénètreront la peau.

 

Quels produits choisir pour nettoyer bébé ?

Sans citer de nom, vous aurez moins de chances de tomber sur des ingrédients toxiques ou douteux en évitant les lingettes pour bébé, et les laits nettoyants. Privilégiez les produits les plus simples (les eaux), dont la composition est courte et bio au maximum.

Quelle eau micellaire choisir pour bébé?

Toutes les eaux micellaires pour bébé ne se valent pas. Regardez bien leur composition.

Le liniment : un basique qui ne déçoit pas

Le liniment oléo calcaire existe depuis très longtemps. C’est tout simplement un mélange à parts égales d’huile d’olive et d’eau de chaux. Totalement naturel il est aussi très efficace pour nettoyer (car riche en huile végétale) et pour apaiser les irritations du siège (érythème fessier). En effet, le liniment contient de l’eau de chaux, qui est un produit basique. Elle va aider à rétablir le PH de la peau qui est déstabilisé par l’urine (acide). L’huile d’olive laisse quant à elle, un film gras sur la peau qui la protège de l’acidité des urines et des selles.

De mon expérience, il est à utiliser avec modération. Bien utile pour protéger et prévenir les irritations, trop de liniment laissé sur la peau et les fesses macèrent dans la couche. En cas d’érythème : les fesses à l’air avec de la Cicalfate.  Je l’ai utilisé dans les premières semaines, puis en alternance avec mon eau micellaire.

 

Les eaux micellaires

Une eau micellaire a une composition assez simple. C’est une base d’eau, éventuellement enrichie avec des agents hydratants (de la glycérine, de l’aloe-vera) et des tensioactif qui forment des micelles (un groupe de molécules qui ont une partie qui est attirée par l’eau et une partie qui est attirée par les graisses. Elles vont ainsi piéger les impuretés).

Bien formulée (c’est à dire sans conservateurs polémiques ou dérivés pétrochimiques) c’est une bonne option pour les fesses de bébé.

Ce n’est pas forcément la solution la plus économique (de 5 à plus de 10€ les 500 ml). Vu que l’eau micellaire est un produit facile à faire soi-même, pourquoi s’en priver ? Vous pourrez en plus choisir des ingrédients naturels qui prendront soin de la peau de bébé.

 

La recette de l’eau nettoyante bébé naturelle

Ingrédients

Pour 300 ml

  • 195 ml d’eau minérale
  • 80 ml d’hydrolat de Camomille (apaise les peaux sensibles ou irritées) Je l’achète par flacon de 1 litre, plus économique.
  • 10 ml de glycérine végétale
  • 10 ml de gel d’aloe vera (réparateur cutané)
  • 4 ml d’un tensioactif doux (coco-glucoside)
  • 1,8 ml de Cosgard (36 gouttes – le nombre de gouttes varie selon les marques)
  • 5 ml d’huile de noyau d’Abricot ou de macérât de Calendula (optionnel)

 

Matériel

 

Préparation

  • Commencez par désinfecter votre plan de travail, vos ustensiles et votre contenant. Lavez-vous bien les mains.
  • Dans un petit saladier, versez dans l’ordre l’eau minérale, puis l’hydrolat, la glycérine végétale et le gel d’aloe-vera.
  • Mélangez.
  • Si vous souhaitez ajoutez de l’huile végétale, versez-là maintenant.
  • Ajoutez ensuite le coco-glucoside, et mélangez tout doucement pour ne pas créer de mousse.
  • Intégrez le cosgard.
  • Transvasez dans un flacon pompe.

 

Cette eau nettoyante bébé naturelle se conserve 1 à 2 mois. Je vous conseille de préparer de petites quantités (300 ml) maximum, et de la renouveler fréquemment. Si votre eau micellaire devient trouble, jetez-la et faites en une nouvelle.

 

Et vous, qu’utilisez-vous pour nettoyer les fesses de bébé ? Avez-vous utilisé le liniment ? Et l’eau micellaire ?

Et l’érythème, comment avez-vous géré au naturel ?

 

Sources :

Rapport sur les cosmétiques pour bébé, Women in Europe for a Common Future

Slow cosmétique : les ingrédients à éviter dans la liste INCI

 

Crédits photo : mesrecettesnaturelles.com, illustration : Designed by Freepik
Partagez si vous aimez
  • 2
  •  
  • 1
  •   
  • 3
    Partages
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *