kombucha recette maison

Pourquoi boire du kombucha et comment le préparer chez vous

Que diriez-vous si une boisson avait la propriété de soulager certains maux et même d’entretenir une bonne santé ? Et si je vous disais que vous pouvez très facilement fabriquer cette boisson chez vous ? Je vous ai déjà parlé des grains de kéfir, aujourd’hui je vous propose de faire connaissance avec le champignon de longue vie : le kombucha. Pourquoi boire du kombucha ? Comment démarrer votre mère de kombucha et préparer cette boisson de longue vie chez vous.

Le kombucha : un élixir de jouvence

Ce champignon de longue vie est connu depuis des millénaires

On dit souvent que le kombucha est un champignon, en fait c’est un lichen : un organisme composite. Il est constitué d’une association de levures et de bactéries qui vivent ensemble en symbiose.

Le kombucha est connu depuis des millénaires pour ses vertus sur la santé. En effet, dans l’empire chinois il était appelé “champignon de longue vie” car on le voyait comme un moyen de parvenir à l’immortalité. De la Chine, il a été exporté au Japon, en Inde et en Europe de l’Est.

Malheureusement, comme beaucoup d’autres bonnes habitudes alimentaires, l’utilisation du kombucha s’est perdue après la seconde guerre mondiale. Faute d’approvisionnement suffisant en thé et en sucre pour le nourrir, la culture du kombucha s’est éteinte et nous n’y sommes pas revenus alors que sodas et autres boissons gazeuses envahissaient nos placards et nos frigos. Ensuite, dans les années 60 le kombucha qui renaissait dans la société italienne a été accusé d’être toxique et dangereux pour la santé. Ce qui est évidemment faux, et fut démontré par la suite par des analyses biologiques et les travaux d’un docteur allemand dont je vous parlerai juste après.

Pourtant cette boisson naturelle au kombucha est tellement bénéfique pour entretenir une bonne santé, et soulager les maladies chroniques, que je me devais de vous la présenter !

kéfir et kombucha maison : les boissons probiotiques pour entretenir sa santé

kéfir et kombucha maison : les boissons probiotiques pour entretenir santé et vitalité

Une symbiose de bonnes bactéries et de levures

Tout comme le kéfir de fruits, le kombucha est une association de bactéries et de levures qui vivent en symbiose. Ce champignon ressemble à une masse gélatineuse, épaisse et translucide. Pourtant je comprends qu’il soit plus difficile à adopter que les grains de kéfir, qui eux ressemblent à des petits morceaux de chou-fleur. J’ai vu à chaque fois le regard étonné et dégoutté des personnes à qui je montrais fièrement mon hôtel à kombucha (c’est leur maison de repos :) ). Mais comme vous le voyez cela ne m’a pas découragée !

Au passage si vous êtes intéressé par les boissons probiotiques, lisez cet article pour savoir comment préparer du kéfir de fruits.

Il y a quoi dans la souche de kombucha ?

  • des bactéries, dont la principale est l’acétobacter
  • des levures

Les deux colonies se nourrissent successivement du thé sucré qu’elles font fermenter. Chacune créant les conditions de développement de son colocataire, c’est pourquoi on parle de symbiose.

Mais ce qui nous intéresse c’est le résultat de leur travail. Car après fermentation, le thé de kombucha est un élixir de jouvence !

 

kombucha : quels bienfaits pour la santé ?

Dans les années 1960, Rudolf Sklenar, un médecin généraliste allemand a publié ses expériences pratiques de soin intégrant la consommation de thé de kombucha. C’est lui qui a mis en avant ses bienfaits sur la stimulation du système endocrinien, le traitement des maladies du métabolisme, les maladies chroniques et même le traitement de certains cancers.

Le soda qui fait du bien

Pour prendre soin de sa santé, il faut avant tout avoir plaisir à boire du thé de kombucha. Et c’est facile car elle est avant tout une boisson pétillante, très désaltérante qui ressemble un peu au cidre. Son goût est légèrement acide, mais vous pourrez l’ajuster au fil de vos fermentations et l’aromatiser.

Si vous avez l’habitude de boire du soda ou de l’eau pétillante, je vous invite à changer pour le thé de kombucha maison qui les remplacera avantageusement, sans le sucre et les conservateurs. Commencez à boire cette boisson probiotique en petites quantités chaque jour, et vous observerez rapidement ses effets sur votre peau, vos cheveux et votre état général.

Kombucha : une boisson fermentée probiotique aux nombreux bienfaits

Kombucha : une boisson pétillante, probiotique aux nombreux bienfaits

Le kombucha : pour purifier et détoxifier le corps

Ce thé fermenté est principalement connu pour sa capacité à nettoyer et à purifier l’organisme, ainsi que pour le regain de vitalité qu’il apporte.

Le thé fermenté par le kombucha regorge de nutriments et de vitamines :

  • antioxydants
  • vitamines (C et du groupe B)
  • enzymes (qui aident l’organisme à assimiler les nutriments)
  • probiotiques (des microorganismes qui participent à l’équilibre du microbiote intestinal)
  • acides organiques (carboniques, lactiques, gluconique, citrique …)
  • acides aminés
  • acétate (qu’on trouve aussi dans le vinaigre)
  • et comme dans toute boisson fermentée, un faible taux d’alcool (0,5%)

 

Quels sont les effets du kombucha sur la santé ?

Une boisson diurétique et détoxifiante

Les microorganismes qui sont présents dans la boisson vont transformer les dépôts nocifs sous une forme facilement soluble qui est ensuite éliminée dans les urines. Le kombucha va ainsi protéger le foie contre les toxines auquel il est exposé. Ça c’est pour l’action diurétique et détoxifiante. Son effet diurétique éliminerait jusqu’aux métaux lourds qu’on respire par la pollution.

Acide par nature, le pH du kombucha est de 3 ce qui le situe entre le jus de citron et le jus d’orange. Il aurait aussi une action antibactérienne.

 

Un probiotique pour réguler le transit et renforcer le système immunitaire

La boisson kombucha contient des bonnes bactéries qui vont fortifier le microbiote intestinal. Quand la flore intestinale est bien en forme, le système immunitaire est renforcé et la digestion facilitée (les bactéries participent à la décomposition des nutriments pour une meilleure assimilation).

Boire régulièrement du kombucha vous permet :

  • de réguler le transit (constipation)
  • une meilleure digestion (éviter les ballonnements)
  • de mieux assimiler les nutriments
  • d’être de meilleure humeur et d’avoir plus de vitalité (ce n’est pas pour rien que l’intestin est le 2ème cerveau)
  • de moins tomber malade (l’effet barrière de la flore intestinale fonctionne mieux, et le système immunitaire est stimulé)

 

Pour résumer : le kombucha purifie le corps pour rétablir un milieu sain, riche en  mécanismes de défense

En aidant le corps à se réguler, il fait des merveilles sur les maladies chroniques et les maladies du métabolisme comme la goutte, les rhumatismes, l’eczéma, l’arthrose.

Buvez du kombucha pour :

  • tonifier l’organisme et réduire la fatigue
  • retarder les effets du vieillissement (grâce aux antioxydants)
  • apaiser le stress, les insomnies et les migraines
  • réguler le cholestérol et le diabète
  • éliminer l’excès de graisse et perdre du poids (le corps va moins stocker de graisses et puiser dans ses réserves)
  • prévenir les troubles de la circulation : il ralentit la calcification des artères
  • apaiser les maladies de peau (psoriasis, eczéma, allergies …)
  • augmenter le bien-être général
  • re-booster peau et cheveux en bernes

 

Kombucha, quand l’utiliser ?

On peut boire du kombucha tous les jours. Mais, comme avec le kéfir, il faut commencer doucement et augmenter la dose progressivement pour laisser le temps au corps de s’habituer.

Si vous souffrez de troubles digestifs (ballonnements, constipation …) prenez 1, à 2 verres après les repas.

Vous pouvez aussi en boire à jeun le matin. L’important c’est d’en avoir une consommation régulière pour apporter à l’organisme les microorganismes qui ne sont pas produits naturellement par notre corps.

Qui devrait éviter d’en boire ?

Contrairement à ce qu’on peut lire le kombucha n’est pas toxique ni dangereux pour la santé, s’il est bien préparé : c’est à dire en respectant des conditions d’hygiène strictes et en n’utilisant pas de métal pour sa préparation.

Il ne présente pas de contre-indications. Pourtant, par précaution, vous devriez éviter d’en boire pendant la grossesse et l’allaitement par ce qu’il contient un peu d’alcool (0,5%). Si vous souffrez du syndrome de l’intestin irritable il vaudra mieux éviter son effet laxatif, et si vous avez des problèmes d’acidose (un déséquilibre du rapport acide/base), le pH acide du kombucha pourrait ne pas vous convenir. Pour les enfants donnez-leur plutôt du kéfir, qui est plus doux et ne contient pas de théine.

 

Comment faire la mère du kombucha et démarrer votre production?

Faire naitre une mère de kombucha à partir d’une bouteille achetée en magasin bio

Voici la méthode la plus simple pour démarrer votre culture de kombucha maison. Achetez une bouteille de kombucha en magasin bio. Normalement vous devez voir au fond de la bouteille un petit dépôt filandreux brun foncé. Ce sont les micro-organismes que nous allons utiliser pour démarrer notre culture maison de kombucha.

Mère de kombucha maison : la recette

Une nouvelle mère en formation à la surface de mon hôtel à souches de kombucha

Le matériel et les ingrédients

  • Une casserole en fonte émaillée ou en acier inoxydable
  • une balance de cuisine
  • 3 g du thé en vrac bio (idéalement du thé noir) non aromatisé
  • 25 g de sucre blond non raffiné
  • un récipient en verre de 1 L suffisamment large (15 à 20 cm de diamètre), type bocal le parfait
  • une gaze ou un tissu en coton
  • un élastique

 

La méthode pour faire naître une mère de kombucha

Étape 1 : préparez le thé sucré

  • Versez 1/2 litre d’eau dans une casserole
  • Ajoutez le sucre
  • Portez à ébullition pendant 5 à 10 minutes pour bien évaporer le chlore, ajoutez un peu d’eau pour compenser l’évaporation
  • Versez une cuillère à café de thé et laissez bouillir 2 minutes
  • Hors du feu, laissez infuser à couvert pendant 10 minutes
  • Filtrez et laissez complètement refroidir le thé

Étape 2 : ajoutez le starter

Une fois que le thé est froid :

  • Versez 100 ml de votre bouteille de kombucha (c’est le starter qui va ensemencer le thé)
  • Complétez avec 500 ml de thé sucré à température ambiante
  • Couvrez avec une gaze ou un carré de coton et fermez avec un élastique
  • Laissez votre kombucha tranquille dans un endroit chaud (23° idéalement) mais à l’abri de la lumière du soleil

Mes conseils pour réussir votre culture de kombucha

Le kombucha n’aime pas du tout les odeurs de cuisine, les vapeurs de fumée, les odeurs fortes en général. Mettez-le loin des risques de contamination : ne placez pas votre bocal à côté du saladier de fruits. Les moisissures iront directement contaminer votre bébé kombucha. Et ce ne sera pas récupérable.

Les mouches à vinaigre adorent l’odeur du kombucha. Vérifiez que votre bocal est bien fermé par le tissu et que rien ne peut passer.

Les métaux lourds peuvent être absorbés par le kombucha : n’utilisez que du verre, et des ustensiles en bois, en silicone ou en nylon.

 

Étape 3 : patientez quelques jours

Résistez à la tentation de toucher votre bocal de kombucha. Surtout ne le secouez pas. Observez l’évolution : au bout de 3 à 4 jours, vous devriez voir apparaître une fine pellicule légèrement opaque à la surface du bocal. C’est votre bébé kombucha !

kombucha recette maison

Faites-votre kombucha maison : au bout de quelques jours une fine pellicule apparait à la surface. C’est la naissance de votre nouvelle mère de kombucha.

Étape 4 : nourrissez votre mère de kombucha maison

Dès que vous avez une épaisseur de quelques millimètres, vous allez le nourrir. Pour cela, préparez une tasse de thé sucré en suivant la même méthode que je vous ai donné et adaptez les quantités. Allez, je vous aide : 200 ml d’eau, 1,2 g de thé et 10 g de sucre. :)

Lorsque le thé est à température ambiante, versez-le tout doucement dans le bocal de votre kombucha maison. Vous pouvez écarter la souche avec une baguette en bois pour ne pas lui verser le thé sur la tête.

Cette opération va permettre à la mère de kombucha de grossir progressivement, sans que le thé ne tourne. Recommencez au bout de 2 jours (1 à 2 fois au maximum) pour épaissir la souche.

Selon la température extérieure, vous devriez avoir une belle mère de kombucha maison au bout de 10 à 15 jours.  Elle doit avoir un aspect lisse, transparent et mesurer au moins 1/2 cm.

Comment faire naitre une mère de kombucha ?

Voici ma mère de kombucha, avec une jeune souche “fille” qui s’est formée au-dessus

Je sais que vous êtes impatients de goûter ce breuvage plein de promesses, mais vous n’allez pas boire cette fournée de kombucha. Elle serait trop acide, mais gardez la précieusement pour lancer la prochaine tournée.

 

 

Lisez cet article pour lancer votre première production de kombucha maison.

 

Et vous, vous avez déjà essayé ? Est-ce qu’il vous a aidé à soulager des problèmes de santé ?

Pour en savoir plus :

The fascination of kombucha. kombu.de

Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  • 119
  •   
  • 119
    Partages
11 réponses
  1. dominique
    dominique dit :

    oh! mon dieu ! Caroline, tu m en apprends des choses ,ça m intéresse énormément mais ……………..ça n existe pas du kombucha tout fait en bouteille, a acheter bio, verser dans son verre et le boire tous les jours ;-) parce que faire toutes ces étapes moi même …………………………en plus ce bébé et sa maman ,bin ………….. a les regarder en photo ,ne me donnent pas trop envie ;-(
    bisou, a bientôt

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Dominique,
      Oui bien sûr tu peux en trouver en magasin bio. C’est plus facile mais aussi plus cher (6 € la bouteille). Je sais bien, ce n’est pas facile de se lancer. 😀 Sinon le kéfir est aussi très bon pour la santé et plus facile à adopter!
      A bientôt

      Répondre
  2. Anne-Christine
    Anne-Christine dit :

    Merci pour cet article très complet.
    Vraiment dommage que ce ne soit pas conseillé pour les femmes enceintes ;(… , cela aurait pu faire partie de la panoplie pour vivre une grossesse plus harmonieuse. Tu aurais une idée de produit aussi complet mais adapté à l’état de grossesse ?
    Anne-Christine du blog cheminsdenaissance.com

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Anne-Christine,

      Si c’était à refaire, enceinte je ferais mes yaourts maison avec de bonnes souches de probiotiques :) Mais en veillant à les consommer ultra-frais.
      A bientôt

      Répondre
  3. Cylie
    Cylie dit :

    Bonjour Caroline,

    Merci pour ce très bel article. Je passe mon temps à récupérer des morceaux de Kumbutcha à droite et à gauche pour refaire le mien. Je ne savais pas que l’on pouvait assurer soi-même la gestation et la naissance de notre champignon. Je vais dès ce WE tester ta méthode.
    C’est un plaisir de te lire.
    A bientôt

    Cylie

    Répondre
  4. Roman Buchta
    Roman Buchta dit :

    Hello Caroline,

    Super cet article,
    je suis fan de Kombucha et je ne m’étais
    jamais dis que je pourrais en faire à partir de celui que j’achète.

    Merci beaucoup et au plaisir ;)

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *