salade de pissenlit

Salade de pissenlit printanière

Dès le début du printemps on voit fleurir le pissenlit dans les jardins. Loin d’être une mauvaise herbe, le pissenlit est une plante médicinale très utile et particulièrement au printemps. Grand ami du foie, le pissenlit nettoie le sang et aide au drainage pour éliminer les toxines. Saviez-vous que le pissenlit est aussi très bon en salade ? C’est une bonne façon de se familiariser avec cette plante médicinale, et de profiter des bienfaits de ses feuilles. Je vous explique comment reconnaître le pissenlit sauvage et préparer une salade de pissenlit printanière.

Propriétés médicinales du pissenlit

La racine de pissenlit est dépurative

Le pissenlit (Taraxacum officinale) fait partie de la famille des Astéracées. Il est connu depuis très longtemps pour ses propriétés dépuratives et diurétiques. C’est une des plantes de référence pour la cure dépurative de printemps, dont l’objectif est de stimuler les organes émonctoires (foie, reins, pancréas et la peau) pour éliminer les toxines accumulées dans l’organisme.

En activant le foie, la racine de pissenlit permet aussi de nettoyer le sang de ses toxines.

La racine de pissenlit est également légèrement laxative.

racine de pissenlit

La racine de pissenlit a des propriétés médicinales

Les feuilles de pissenlit : diurétiques et très nutritives

Les feuilles de pissenlit stimulent l’action des reins. Elles ont aussi la propriété d’augmenter la production d’urine et de favoriser l’élimination des déchets.

Le pissenlit est aussi un super-aliment : il contient des minéraux (surtout du potassium), des vitamines (A, B et C), du fer et du calcium. On lui prête des vertus anti-oxydantes.

Une rosette de pissenlit

Rosace de jeunes pousses de pissenlit

Les vertus du pissenlit pour la peau

L’action du pissenlit pour lutter contre l’eczéma et les problèmes de peau est souvent mentionnée. Je pense que c’est surtout lié à son action dépurative qui permet d’éliminer les toxines et soulage ainsi les inflammations de la peau (la peau est un des organes émonctoires, qui font sortir les déchets à l’extérieur de l’organisme).

Les fleurs de pissenlit sont dites adoucissantes pour les peaux sèches. Cette propriété est surtout présente dans la littérature anglo-saxonne.

J’utilise les fleurs de pissenlit en macérât huileux pour mes baumes et mes crèmes. J’ai expliqué dans cet article comment préparer un macérât huileux, et ici comment utiliser le macérât de pissenlit dans un baume pour les lèvres.

Si votre enfant vous ramène une verrue des sorties piscine; le suc frais de la tige de pissenlit permettrait de la faire disparaitre (Je n’ai heureusement pas encore eu l’occasion de tester. Dès que ce sera le cas je vous ferai un retour d’expérience).

Le pissenlit est aussi une plante tonique-amer : elle tonifie l’organisme, stimule l’appétit et facilite la digestion.

Comment cueillir le pissenlit sauvage ?

Les feuilles de pissenlit se ramassent au début du printemps. Idéalement il faut prélever les feuilles de pissenlit avant l’apparition des premières fleurs pour qu’elles soient moins amères.

Comment reconnaître le vrai pissenlit ?

Vous pensiez que toutes les fleurs jaunes montées sur une rosace de feuilles étaient du pissenlit? Pas forcément.

On peut facilement confondre le pissenlit avec d’autres cousins de la famille des Astéracées, comme par exemple :

  • la porcelle enracinée (Hypochaeris radicata) : on retrouve les feuilles dentelées mais il y a plusieurs fleurs sur les tiges, et la tige est beaucoup plus longue.
  • la laitue serriole (Lactuca serriola) : les feuilles présentent des poils
  • le laiteron des champs (Sonchus arvensis) qui présente plusieurs fleurs et les feuilles sont insérées sur la tige.

Cliquez sur l’image juste en dessous pour afficher toutes les photos des plantes.

4 indices pour reconnaître le pissenlit

  • Il n’a qu’une seule fleur par tige.
  • Les feuilles sont disposées en rosace et ne présentent pas de poils.
  • La tige est raccordée directement à la base de la rosace.
  • Les feuilles se terminent en pointe de flèche.

Faites attention à le cueillir dans un champ qui n’a pas été traité par des pesticides ou des engrais. Évitez aussi de le ramasser en bord de route.

Coupez les plus jeunes pousses de pissenlit, près de la base. Inutile de ramasser la plante entière puisque vous n’avez pas besoin de la racine pour votre salade de pissenlit. Pour une cueillette respectueuse de la nature, ne prélevez que ce dont vous avez besoin (pas plus de 10% de la plante sur le lieu de cueillette).

Comment préparer une salade de pissenlit ?

Je vous propose de  consommer tout simplement le pissenlit en salade pour profiter des bienfaits des feuilles de pissenlit et vous familiariser avec cette plante médicinale. Les jeunes pousses de pissenlit sont moins amères avant la floraison au début du printemps. C’est une bonne occasion de nous réconcilier aussi avec le rythme de la nature.

Ingrédients pour la salade de pissenlit (pour 4 personnes)

  • 400 g de pissenlits
  • une vinaigrette bien moutardée (huile d’olive, vinaigre et moutarde)
  • quelques lardons
  • deux œufs
  • en option des sardines ou des anchois écrasés
recette salade de pissenlit

On lave les feuilles de pissenlit plusieurs fois à l’eau, puis on essore

Préparation de la salade de pissenlit

  • Rincez les feuilles de pissenlit 2 fois à l’eau claire (vous pouvez aussi ajouter quelques gouttes de vinaigre)
  • Essorez-les, comme pour une laitue
  • Faites revenir les lardons
  • Faites cuire les œufs (durs ou mollets)
  • Assaisonnez les feuilles de pissenlit
  • (Si vous choisissez d’ajouter des sardines ou des anchois, mélangez-les à la sauce vinaigrette)
  • Déposez sur les feuilles de pissenlit les lardons et les œufs coupés en deux ou en 4
  • Vous pouvez aussi ajouter des croutons de pain

Précautions :

A éviter en cas de calculs biliaires, d’hypotension et d’allergie aux Astéracées.

Et vous, comment cuisinez-vous les pissenlits ?


Les informations sur les plantes sont données à titre indicatif. Malgré tous mes efforts pour vérifier l’exactitude des informations présentées, je ne saurai être tenue responsable des conséquences d’une mauvaise utilisation de ces informations. Je vous encourage à effectuer vos propres recherches et à consulter  votre médecin pour tout problème de santé particulier.

Sources et références :

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  • 1
  •   
  • 1
    Partage