Choisir une vie plus slow : 6 conseils pour ralentir et vivre mieux

slow life : ralentir pour une vie plus douce et durable

Vous vous sentez usé de courir tout le temps, de vous occuper des autres sans jamais penser à vous ? Ce n’est pas une fatalité ! Vous avez le pouvoir de changer de rythme pour transformer votre quotidien. J’ai invité des blogueurs qui ont déjà conjugué le mot slow à tous les temps, partagent leurs meilleurs conseils pour ralentir, vivre une vie plus slow et préserver notre pauvre planète. Des conseils pratiques pour adopter la slow life dans tous les domaines.

L’urgence de la slow life : ralentir avant de foncer dans le mur

Merci Mac Do !

La seule chose pour laquelle nous pouvons remercie Mac Donald’s, c’est pour la naissance du mouvement slow.

A la fin des années 80, l’enseigne, alors encore jaune et rouge, entend bien s’implanter en plein cœur de la Rome historique. Après tout, il y a plein de touristes à rassasier.

Les opposants à l’ouverture du restaurant s’unissent et nomment leur mouvement Slow food, en opposition au Fast food et à la malbouffe qu’on essayait de leur faire avaler. Menés par Carlo Petrini, ils prônent un nouveau regard sur l’agriculture et la gastronomie et revendiquent le droit à la qualité pour tous.

Ralentir, manger mieux, vivre mieux. Et déjà la notion de respect du vivant est au cœur de la réflexion.

En 1989, ces activistes se réunissent à Paris et étendent le mouvement. De cette réflexion naitra le mouvement slow life.

Slow life : ralentir pour vivre mieux …

Aujourd’hui le mouvement slowlife a pris de l’ampleur, à mesure que nous nous sommes perdus dans la course contre la montre et la recherche de productivité à tout prix.

C’est une approche différente de la vie, presque contre-intuitive dans notre société.

Il nous faut apprendre à désapprendre. Sortir du mode projet et de la projection en avant pour vivre le moment présent.

La slow life invite à donner du sens à ce que nous faisons. A vivre en conscience et à revenir à la source : quitter le superficiel et abandonner le superflu pour nourrir notre cœur de choses essentielles et authentiques.

Slow pour vivre tout court ?

Quand j’entends les concessionnaires de garages automobiles, faire de la publicité pour les trajets en vélo, je me dis qu’il est urgent de remettre du sens derrière le mode de vie slow.

Certes, c’est une nécessité. Qui peut encore douter que notre mode de vie nous conduit collectivement dans le mur ?

Le rythme que nous nous imposons nous mène individuellement à l’épuisement, à l’isolement et au chacun contre tous.

Mais n’adoptons pas le vélo seulement parce que l’essence est trop chère !

Adoptons le vélo pour avoir le plaisir de regarder la ville, les gens qui traversent, sentir le vent sur notre visage et laisser nos pensées voyager. Finalement apprécier le plaisir simple d’être en vie.

A chacun sa façon de vivre lent

Vivre slow, cela a été une évidence, inscrite au fond de moi depuis toujours.

Plutôt que vous partager mon expérience, j’ai souhaité vous offrir tout un panel d’idées et d’exemples pour vous montrer comme vivre slow peut être une source de joie et de paix intérieure.

J’espère que ces témoignages vous inspireront.

Je remercie du fond du cœur tous ceux qui ont pris la plume ou se sont montrés derrière leur caméra pour nous offrir une vue kaléidoscope de l’art de ralentir.

Mouvement slow life : ralentir et lâcher prise
Mouvement slow life : apprendre à ralentir et lâcher prise

La slow life en pratique : 6 conseils pour l’adopter

Slow food : prendre le temps d’apprécier les produits de la terre

Revenir au rythme des saisons et bien choisir nos aliments

Adopter la slow food c’est aussi revenir au rythme des saisons. Les tomates bien rondes en décembre, ce n’est pas normal. Ni même les fraises en mars !

Virginie nous invite à prendre le temps d’apprécier ce que nous mangeons. Bien mâcher au lieu d’avaler tout rond et de rincer avec une grosse gorgée de café bien chaud, c’est essentiel pour mieux digérer et mieux assimiler.

Comme elle nous le rappelle, encore faut-il avoir soigné le contenu de notre assiette.

Nous sommes tous des enfants de notre chère Terre, alors vivons à son rythme…

Virginie, du blog Soigne ton assiette
Slow food : un art de vivre tourné sur la qualité et les produits du terroir
Slow food : un art de vivre tourné sur la qualité et les produits du terroir

Comment manger plus lent pour être en meilleure santé ?

  • Acheter des produits de saison, et cuisiner soi-même des choses simples et bonnes
  • Faire cuire à basse température (ou à l’étouffée dans une cocotte, c’est rapide) pour conserver le maximum de vitamines, de nutriments … et de goût
  • Tremper ou faire germer vos graines : c’est une façon simple d’éliminer les enzymes qui sont naturellement dans la graines et qui sont pour nous des anti-nutriments (ils vous empêchent d’assimiler les minéraux et micronutriments)
  • Prévoir vos repas à l’avance avec ce que vous avez déjà chez vous (plutôt que de courir acheter ce qu’il vous manque)

Sur son blog Soigne ton assiette, Virginie partage comment réussir des changements d’alimentation en famille, pour un impact positif sur votre santé. Si vous avez du mal à digérer gluten ou produits laitiers, parcourez son blog plein de conseils et de recettes, comme sa recette pour faire du pain sans gluten.

Pour vous équiper en accessoires de cuisine douce et basse température, vous avez 10% de réduction sur le site warmcook.com, même pendant les soldes (avec le code RECETTENAT).

accessoires de cuisson à l'étouffee et à la vapeur
La cuisson à l’étouffée dans mon faitout Ecovitam : une façon de cuisiner qui préserve le goût et les nutriments.

Slow travel : de vacancier à voyageur

Pour quoi faire, quand on peut faire le tour du Mexique en une semaine ? Et bien tout simplement pour PROFITER.

Apprécier réellement le lieu, prendre le temps de rencontrer les habitants, de vous déplacer à leur rythme.

Adopter cette façon de voyager vous emmènera moins loin, certes. Mais vous reviendrez beaucoup plus riche de cette expérience. Le slow travel c’est oser sortir des sentiers battus, et ressentir pleinement un territoire.

Voyager lent … et arrêter de bouger

Mélanie, sur son blog oser voyager seule a fait cette expérience.

Tu te laisses le temps de comprendre l’histoire. Mais aussi, de rencontrer des locaux et de toucher du doigt leurs points de vue, leur manière de penser, et parfois même de travailler.

Mélanie

Elle s’est rendue compte qu’en passant plus de temps au même endroit, elle s’autorisait à vivre le moment présent et à vraiment découvrir le lieu de son voyage. Voyager autrement, plus lentement.

slow travel : prendre le temps de découvrir et de s'imprégner du voyage
Slow travel : prendre le temps de découvrir et de s’imprégner du voyage

Comment voyager lent ?

  • Passer plus de temps au même endroit plutôt que vouloir tout faire
  • Manger et dormir local
  • Voyager en mode doux : train, transport en communs ou même à pieds
  • Adopter le volontariat : vous êtes logé et nourri en échange de 4 à 5 heures de travail par jour. Des plateformes de mise en relation existent (workaway, help X, ou woofing)
  • Travailler nomade. Pour ceux qui ont la chance de pouvoir travailler n’importe où dans le monde : les digital nomades restent plusieurs mois dans un même pays et prennent le temps de découvrir pleinement chaque destination.

Mélanie a tout quitté pour voyager à travers le monde. Sur son blog oser voyager seule, elle accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage solo.

Week-end en mode slow, sans partir de chez vous

Tenir bon … jusqu’aux vacances : ça c’était avant

Souvent nous ne prenons pas le temps de profiter du quotidien. C’est la fuite en avant jusqu’aux prochaines vacances.

Vous vous reconnaissez dans cette description ?

Floraine nous explique comment elle a réussi à remettre du plaisir dans sa vie quotidienne. Elle s’est réapproprié ses week-ends, et son temps. Plus détendue, elle ressent moins le besoin de partir. Et c’est gagnant-gagnant : moins de dépenses et surtout moins de trajets en avion.

Comment vous sentir en vacances tous les week-end ?

  • Récupérer vraiment le samedi, plutôt que le passer à faire les courses et le ménage. Pour cela, toute la famille s’y met, et on fait tous les jours un peu de ménage. Pour les courses : un gros plein de temps en temps.
  • Cuisiner un plat de vacances. Les barbecue, cocktails ou la tranche de pastèque vous évoquent les vacances. Faites-les entrer dans le menu du week-end.
  • S’autoriser un truc fou … comme si vous étiez en vacances

Sur son blog Eco-insouciance, Floraine partage des outils et des techniques pour vous libérer de l’éco-anxiété tout en faisant votre part pour la planète. Elle s’appuie sur son expérience personnelle et des années de travail auprès de sociologues sur les obstacles rencontrés par les particuliers dans leurs transitions énergétiques.

Slow sex : le plaisir à deux, sans la performance

Je vous disais que l’attitude slow est un mode de vie à part entière. En voici un excellent exemple.

Remettre de la lenteur dans la rencontre physique

A l’encontre de l’élan actuel où tout doit être rapide, immédiat et puis on zappe, le slow sex invite à prendre le temps de se relier à ses sens et à celles de son partenaire. L’essentiel est dans le plaisir partagé, les regards et l’attention plutôt que l’orgasme comme but ultime de la relation.

Dans ce mouvement, l’important n’est pas la destination, mais le chemin que l’on adopte pour y parvenir… éventuellement.

Christophe

Ainsi, la sexualité est vécue en pleine conscience de ses sens. Enraciné dans le moment présent, à deux, on fait monter un plaisir doux et intense.

Slow sex : ralentir le rythme à deux, prendre le temps du plaisir des sens
Slow sex : ralentir le rythme à deux, prendre le temps du plaisir des sens

Le slow sex, comment y parvenir ?

  • La confiance entre les partenaires est la clé de la réussite. Sans elle, il sera difficile d’arriver à vous détendre
  • Parler pour exprimer ses sensations
  • Prendre le temps de se regarder et de sourire
  • Penser à l’autre plutôt qu’à soi
  • Et sortir du temps bien sûr, pas de contraintes

Pour le reste des conseils pratiques, je vous laisse les découvrir sur le site de Christophe : harmonie des corps. Christophe est sexothérapeute et conseiller conjugal. Convaincu que la sexualité et l’entente dans le couple ne sont pas innés, Christophe partage des clés pour aller vers une entente parfaite.

Slow in business ?

Etre lent en affaires, cela peut-il vous servir ?

Oui, mille fois oui !

C’est d’autant plus important lorsqu’on est entrepreneur ou chef d’entreprise, et que les horaires de travail n’ont pas de limites.

Etre lent dans le business ce n’est pas être lent à la détente.

C’est savoir mettre des limites, faire respecter ses besoins et son équilibre personnel.

La gestion de son énergie et de son implication en entreprise ou en solo, je suis convaincue que c’est la seule façon de s’épanouir au travail et d‘être efficace.

En 2019 j’organisais déjà un événement inter-blogueur sur le thème slow-preneur. De nombreux entrepreneurs se sont prêtés au jeu pour partager leurs méthodes d’organisation et la gestion de leur équilibre personnel et professionnel. Une pépite à redécouvrir.

SLOWPRENEURS : le livre. Les conseils de 12 blogueurs pour ralentir et travailler mieux

L’art de lâcher prise

Nul besoin de vous revendiquer slow pour apprendre à lâcher prise. Sur ce chemin, il y a tant à découvrir et à apprendre. Ralentir pour vivre mieux, c’est aussi ralentir pour grandir, comme nous le montrent nos deux derniers participants à cet événement slow life.

Finalement, pourquoi avons-nous besoin d’une étiquette pour nous lancer ?

Comment diminuer votre charge mentale

« Mes journées ne s’arrêtent jamais, je n’ai pas de temps pour moi ? » Cela vous parle ? Je suis sûre que oui.

Ralentir la cadence c’est aussi une façon de diminuer votre charge mentale. Luc nous partage 3 conseils pratiques pour vous entrainer à ralentir, respirer et … vivre mieux :)

Etape n°1 : vous écouter pour identifier ce qui vous pèse

Prêtez attention à vos pensées. Elles vous indiqueront ce qui vous déplait et ce qui est source de contraintes. Reconnaître c’est le point de départ.

Vos émotions vous parlent. Elles vous diront dans quel état intérieur vous êtes lorsque vous effectuez certaines actions. (Pas toujours agréable, n’est-ce pas ?).

Enfin, vous écouter c’est aussi écouter votre corps. Si vous avez du mal à entrer en contact avec vos émotions, c’est votre corps qui va taper à la porte pour vous dire « Eh ! J’ai un truc à te dire ».

N’est-ce pas ceux qui ont des sciatiques / lumbagos / torticolis récurrents.

Soyez attentif, votre corps a quelque chose à vous dire.

Etape n°2 : Prioriser

Pour cela, Luc préconise le cadran d’Eisenhower pour faire le tri entre ce qui est urgent/ non urgent / important / non important. Je vous laisse découvrir sur son blog comment utiliser cet outil pour faire le tri dans vos tâches quotidiennes, que ce soit au travail comme à la maison.

Etape n°3 : Décider de ralentir

C’est l’étape la plus difficile, car elle implique un changement.

Comme je le dis souvent, décidez de sortir du rang et de dire stop !

Pas de gros changement radical, mais de petites choses tous les jours : dans votre attitude, dans votre humeur, vos petites habitudes.

C’est la répétition qui transforme le changement en habitude.

Luc est masseur-kinésithérapeute et ostéopathe. Il est passionné par les liens entre le mental, les émotions et le corps qui s’expriment par les postures que nous tenons inconsciemment tout au long de notre vie. Sur son blog, améliorer sa posture, Luc vous aide à soulager vos douleurs, améliorer votre posture et finalement vous reconnecter à vous.

Ralentir pour redécouvrir notre énergie féminine

Et la petite surprise de cet événement slow life, c’est Elodie qui me l’a offerte.

Elodie n’est pas blogueuse. C’est une femme de cœur qui livre un témoignage touchant et sincère. Bravo Elodie !

La maladie l’a poussée à revisiter son corps et son rapport au temps.

Pour Elodie, ralentir est une évidence et un parcours initiatique.

Elle vous livre son témoignage et 3 outils pour ralentir et redécouvrir notre énergie féminine :

  • redécouvrir son cycle féminin
  • les 13 mères originelles
  • l’influence des astres

Je vous invite vivement à écouter ses propositions bienveillantes et pleine de sagesse.

Retrouvez aussi Elodie sur son compte Instagram, elle y partage son parcours de Cercle de femmes autour des archétypes des 13 mères originelles, une tradition orale amérindienne exposée par Jamie Sams dans son livre « La voie des 13 mères originelles ».

Livre les 13 mères originelles de Jamie Sams
Une sagesse universelle et intemporelle transmise sous formes de contes.

Un immense merci à tous les participants de cet événement Ralentir, pour une vie plus douce et durable.

Merci également à vous tous qui m’avez envoyé des messages pour me parler de votre façon de ralentir ou de vos envies de le faire. J’espère que vous avez trouvé ici le déclic qui vous amènera un peu plus loin sur la voie d‘une vie plus douce et plus simple, dont nous avons tous tant besoin.

Vous aussi, partagez votre expérience slow life, et vos pratiques en commentaires.

Photos : mesrecettesnaturelles, Elisabeth Tsung, Chinh Le Duc, Camila Cordeiro, Dagmara Dombrovska, Liam Simpson – Unsplash

4 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.