Comment cultiver la luffa éponge ?

Si vous avez déjà utilisé une vraie éponge luffa (pas la version synthétique des éponges de bain), vous savez à quel point elle est agréable pour exfolier la peau pendant que vous vous lavez. Elle est juste assez douce pour ne pas être dure sur la peau. Certains pensent à tort que l’éponge luffa vient de la mer, comme les éponges naturelles. Et bien non ! La luffa (ou loofah) vient d’une plante de la famille des courges. Très prisées au 18è siècle, la luffa attire à nouveau l’attention comme alternative naturelle et renouvelable aux éponges synthétiques. En plus, c’est un légume facile à cultiver si vous avez un peu la main verte. Suivez le guide pour apprendre comment cultiver votre luffa et récolter vos éponges maison.

Cet article est traduit de l’anglais avec l’aimable permission du blog Happy DIY Home.

 

Qu’est-ce que la plante loofah (ou luffa) ?

La loohaf appartient à la famille des Cucurbitacées et pousse comme une courge, bien qu’elle ait une période végétative plus longue.

Luffa aegyptiaca (aussi appelée L. cylindrica) est la variété la plus cultivée pour la récolte d’éponges naturelles, en raison de sa pulpe fibreuse. La pulpe de Luffa acutangula est plus douce et souvent cultivée comme légume alimentaire dans certains pays d’Asie comme l’Inde et la Chine.

Comme d’autres courges, la plante loofah a besoin de beaucoup de place pour pousser et du support d’un treillis. Elle développe de longues tiges (entre 2 et 3 mètres). Le fruit, d’où viennent les éponges, est long et mince, et mesure habituellement entre 30 et 60 centimètres en longueur.

Si vous cherchez des graines de luffa, vous verrez qu’il existe plusieurs appellation pour la plante : luffa, loofa ou loufa.

Une éponge naturelle en luffa

La luffa : l’éponge naturelle et home made (image : Wikimedia)

L’histoire de la Loofah

La courge éponge luffa serait native de l’Inde. La plante et les éponges qui en sont dérivées, ont probablement été introduites en Occident dans les années 1800.

Les graines étaient alors vendues dans les épiceries pour que les gens puissent les acheter et faire pousser eux-mêmes leur nouvelle plante. L’éponge luffa était utilisée pour le bain mais aussi pour la vaisselle.

Avant la création de tissus synthétiques, les fibres de loofah étaient parfois utilisées comme isolant, matériel d’emballage ou rembourrage de matelas.

La courge Loofah était aussi cultivée comme un légume. Les fruits étaient récoltés encore petits et cuits seuls ou en accompagnement. Leur goût est proche du concombre et de la courgette.

La luffa est aussi un légume comestible

La luffa est aussi un légume comestible. Les fruits sont consommés immatures (encore verts et petits) – image : Wikimedia

Puis-je faire pousser une plante Loofah dans mon jardin ?

Techniquement, la courge Luffa pousse en 150 à 200 jours dans un climat plutôt chaud (zone 7 ou supérieur : c’est à dire la façade Atlantique et le Sud de la France). Toutefois, vous pouvez obtenir de bons résultats avec un fruit pas complètement mature dans des climats un peu plus frais. Il faudra dans ce cas commencer les semis en intérieur ou sous abri pour bien faire démarrer la plante et accélérer la récolte.

 

Comment cultiver la Loofah ?

La plante Luffa n’est quasiment jamais vendue en jardinerie. Aussi, vous devrez commencez votre culture à partir de graines. Vous pouvez commander des graines de luffa sur internet.

La méthode la plus efficace consiste à démarrer les semis sous abri.  Cela donne à la plante quelques semaines supplémentaires pour pousser au chaud, ce dont elle a bien besoin. Ensuite il faudra beaucoup de soleil.

 

Le semis de Luffa sous abri

Pour assurer le replantage, préférez des pots biodégradables plutôt que des claies. Choisissez un terreau de semis de bonne qualité.

Commencez par humidifier légèrement vos pots et le terreau pour qu’ils ne soient pas complètement secs. Remplissez chaque pot jusqu’en haut avec du terreau. Les graines de loofah ont besoin d’être scarifiées pour bien germer : grattez les graines avec du papier de verre ou trempez les dans l’eau 24 à 48 h avant la plantation.

Enfoncez les graines sur 2 cm environ et recouvrez de terreau. Arrosez à la plantation et placez vos pots dans un endroit chaud jusqu’à la germination. Si vous en avez, vous pouvez utiliser une bâche ou un dôme pour maintenir l’humidité à l’intérieur et favoriser la germination.

Les plantules sortent lentement, il faut parfois jusqu’à 2 semaines. Retirez le couvercle dès la levée et placez vos pots à la lumière.

Arrosez régulièrement pour maintenir le terreau humide, mais évitez de mouiller les feuilles pour protéger vos plants de la fonte des semis (un champignon).

Une fois que les plants sont assez robustes, sortez les une semaine dehors avant de les installer en pleine terre. Assurez-vous que les derniers épisodes de gels sont passés, car la plante est très sensible au froid.

 

Semer la Luffa en pleine terre

Pour démarrer la plantation en pleine terre, vous devrez attendre jusqu’aux dernières gelées et que le sol se soit réchauffé. Préparez le sol en enlevant les cailloux et les mauvaises herbes. Puis enrichissez avec un peu de compost.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Vivre autrement : comment acheter moins et mieux, faire soi-même quand on peut

Beaucoup de jardiniers aiment pratique une culture sur buttes. Pour cela il faut créer des petits monticules de terre, et les espacer mais pas trop (consultez cet article pour savoir comment démarrer une culture sur buttes). Plantez ensuite 2 ou 3 graines par butte (en les humidifiant bien au préalable pour une meilleure germination).

Autrement, vous pouvez simplement former des trous de 2 centimètres dans la terre, et placer une graine dans chacun des trous. Espacez les graines de 90 cm environ (oui, c’est beaucoup mais c’est nécessaire !) et si vous avez plusieurs rangs, espacez-les d’un mètre.

La bonne idée c’est de planter vos plants de luffa adossés à une clôture ou un support. Vous pouvez aussi les planter à un endroit où vous pourrez plus tard ajouter un treillis, quand les plantes prendront de l’ampleur.

Arrosez vos plantations et gardez le sol humide jusqu’à la germination. La levée devrait intervenir sous 2 semaines.

comment cultiver la luffa

La luffa a besoin d’un support pour grimper – image : Wikimedia

Comment planter la Luffa?

Si vous avez démarré vos semis en intérieur, vous pouvez les replanter en extérieur quand le climat s’est réchauffé. Les plants de luffa sont très sensibles au froid, alors ne vous pressez pas trop.

Conditions de culture

Plantez votre Luffa en plein soleil, quelque part où elle aura beaucoup de place pour grandir. Les tiges s’allongent sur 2 à 3 mètres et peuvent atteindre jusqu’à 6 mètres ! Prévoyez de la place en avance. Mais souvenez-vous que la place dont elle a besoin pour pousser n’est pas nécessairement une place au sol : vous pouvez faire courir les rameaux verticalement sur un système de support. cela vous évitera de consacrer 6 m² de jardin à chaque plant !

La loofah supportera différents types de terreau, mais elle se porte mieux dans un sol bien drainé. Pensez à l’enrichir en compost, car la plante a besoin de beaucoup de nutriments pendant sa longue période de croissance.

Comme la plante a besoin de 5 à 6 mois pour être à maturité, plantez-là dès que possible, dès que les dernières gelées sont passées.

 

Repiquer les jeunes plants de Luffa

Vous pouvez les installer comme vous l’auriez fait pour planter les graines de luffa : directement en pleine terre ou en butte.

Si vous avez fait pousser la plante dans des godets biodégradables, inutile de sortir la motte. Mettez tout le pot en terre. Pour aider le plant à développer ses racines, arrachez le bas du pot avant la plantation. Vous pouvez aussi arracher les parties du pot qui dépassent du terreau.

Préparez votre terreau : retirez les mauvaises herbes, les cailloux et amendez avec du compost si besoin. Puis, faites des trous de la taille du système racinaire de vos plants de Luffa.

Veillez à les espacer de 90 cm environ. C’est important car si les tiges poussent trop serrées, le risque de contamination fongique augmente (mildiou), surtout par temps humide.

Assurez-vous que les racines de chaque plant sont bien recouvertes de terreau, et tassez à la main. Arrosez bien, sans mouiller les feuilles.

 

 

Comment prendre soin de votre culture de Loofah ?

Le soin principal est de maintenir un arrosage régulier par temps sec, et de lui apporter un support pour que la luffa puisse s’attacher et pousser en hauteur. S’il ne pleut pas suffisamment, arrosez bien une à deux fois par semaine.

Si vous laissez la courge éponge luffa courir à terre, cela prendra beaucoup de place et les fruits prendront une forme tordue. Alors que si vous les laissez pendre, ils seront bien ronds.

Faire pousser luffa au jardin

Si vous laissez votre luffa pousser à terre, les fruits seront tordus. Pour avoir des éponges rondes, il faut les laisser pendre – image : Wikimedia

 

La plante développe de petites vrilles pour s’attacher. Assurez-vous que votre support présente des trous suffisamment fins pour qu’elle puisse s’enrouler et monter.  Pour ajouter un aspect décoratif à votre culture de courge éponge, faites-la grimper sur une tonnelle (solide !).

Vous pouvez aussi pailler au pied pour maintenir le sol humide et prévenir le développement des mauvaises herbes.

 

Insectes et maladies

La luffa peut être ciblée par les mêmes insectes et maladies que les courges d’hiver. Inspectez les plants régulièrement et regardez bien derrière les feuilles et enlevez les éventuels œufs.

Le “perceur de la courge” peut faire des ravages car il creuse à l’intérieur des tiges et finit par tuer la plante. Si vous remarquez des petits copeaux à la base de vos plants, vous avez certainement déjà un intrus. regardez à la base du plant s’il y a des trous d’entrée. Vous pouvez ouvrir la tige sur la longueur avec un couteau et couper les parties infectées.

 

La maladie la plus courante qui touche les courges est le mildiou. C’est une affection fongique, qui ne tue cependant pas la plante. La meilleure prévention reste d’espacer suffisamment à la plantation et d’éviter au maximum de mouiller les feuilles. Il existe des traitement naturels contre le mildiou. J’ai expérimenté l’huile d’olive (ou du savon noir) et le bicarbonate sur un plan de vigne avec succès (mais il faut persévérer !). La recette est ici : remède naturel contre le mildiou.

 

Comment récolter la courge Luffa ?

Il va vous falloir vous armer de patience avant de pouvoir récolter vos précieuses courges éponges. Mais cela en vaut la peine ! Une fois que vous verrez apparaître les longs fruits, vous vous demanderez probablement quand et comment les récolter.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Apprendre la fabrication du savon : étape par étape

 

Quand récolter la Luffa ?

La Luffa comme légume

Les fruits de luffa sont comestibles et ont paraît-il bon goût quand ils sont encore tous petits (je n’ai jamais goûté). Même si la plupart des personnes les cultivent pour en faire des éponges, vous pouvez gouter quelques-unes des jeunes courges.

Coupez les fruits des tiges quand ils mesurent 10 à 12 cm. Le goût est un mélange de courgette et de concombre. Mais si vous les laissez pousser d’avantage, elles deviennent rapidement amères.

 

Pour les éponges luffa

Pour récolter la courge éponge, idéalement il faut laisser le fruit en place jusqu’à ce que la peau devienne jaune-marron à marron. La peau va commencer à se ratatiner et les fruits seront plus légers quand vous les soupesez à la main. Vous pourrez aussi entendre les graines à l’intérieur quand vous les secouez. C’est le signe que la récolte est arrivée (enfin !).

Luffa éponge à maturité

Luffa éponge à maturité : la peau est marron et le fruit commence à se ratatiner – image Wikimedia

Que se passe-t-il si les courges éponges sont cueillies trop tôt ?

Si vous habitez une région froide, il y a des chances que le gel arrive avant que vos courges éponges ne soient complètement à maturité. Quel que soit le stade de développement de vos luffa, il faut les cueillir avant le gel ou vous finirez par avoir perdu toute votre production.

Vous devrez traiter vos courges immatures différemment, mais vous pourrez toujours récupérer des éponges correctes.

 

Comment récolter la Luffa ?

La récolte est assez facile en coupant en haut du fruit avec un sécateur. Coupez la tige aussi près du fruit que possible, sans abimer la peau.

C’est une bonne idée de garder un œil sur les courges éponges pendant leur développement pour éviter qu’ils ne poussent dans des endroits qui seront inaccessibles au moment de la récolte.

 

Comment préparer vos éponges naturelles ?

Si vous avez pu récolter vos courges à maturité (c’est à dire avec la peau jaune-marron), suivez les étapes suivantes pour transformer vos courges en éponges. Si vous avez dû les cueillir avant leur pleine maturité (c’est à dire que les fruits sont encore verts), il y a une section plus bas pour savoir comment les préparer.

 

Etape 1 : enlever la peau

Pour faire sécher vos courges complètement, laissez-les sécher à l’ombre plusieurs jours après la récolte.

La première étape est ensuite de retirer la peau. Pour ramollir la peau et détacher les graines, faites rouler les courges vigoureusement contre une table. Coupez ensuite le fruit à une extrémité et faites sortir les graines. Commencez alors à peler la luffa comme une banane.

 

Etape 2 : rincer la luffa

La partie intérieur du fruit sera probablement foncé et sale quand vous aurez fini de retirer la peau. Rincez-la sous l’eau et finissez de retirer les dernières graines.

Certains jardiniers aiment faire tremper leurs éponges dans une solution pour les blanchir et les assainir et prévenir les moisissures (à l’eau oxygénée plutôt qu’à la javel) ou pourquoi pas avec du vinaigre blanc.

 

Etape 3 : séchage des éponges luffa

Après les avoir rincées, coupez vos courges à la taille souhaitée. Laissez sécher vos éponges luffa au soleil pendant quelques jours, et jusqu’à 2 semaines. Le soleil permettra aussi de les blanchir.

comment sécher la luffa

Laissez sécher les luffa au soleil – image : Wikimedia

Comment faire si vous avez récolté des courges éponges trop tôt ?

Préparez vos éponges tout de suite après la récolte, sans laisser sécher les fruits. Ceci pour éviter qu’ils ne pourissent.

La peau sera plus difficile à retirer, mais vous pouvez utiliser la même méthode de les taper ou faire rouler sur une table. Ce sera plus facile de couper une extrémité et de peler ensuite la peau verticalement.

Si la partie intérieure du fruit est encore détrempée, enlevez-la et jetez-la au compost. Cela ne fera pas une bonne éponge. Autrement, vous pouvez commencer à rincer le fruit. Utilisez une baguette chinoise ou un pinceau pour retirer les graines. Les courges encore immatures dégageront une substance un peu savonneuse quand vous les rincerez. Essayez d’en enlever au maximum avec l’eau de rinçage.

Enfin, coupez vos éponges loofah à la taille souhaitée et faites-les sécher dans un endroit ensoleillé pendant 3 à 4 semaines. Attendez qu’elles soient complètement sèches pour les ranger.

 

Comment utiliser vos éponges loofah ?

Maintenant que vous avez fait tout le travail difficile pour préparer vos éponges en luffa, vous devriez avoir une bonne réserve d’éponges naturelles !

Utilisation des éponges

Vous pouvez maintenant les utiliser sous la douche, dans la cuisine et même dans vos savons (entières ou en poudre) ! D’ailleurs, vous pouvez utiliser une tranche de luffa en porte savon. D’ailleurs il est bien possible que je vous propose bientôt une recette de savon à la luffa ????

 

Les éponges en luffa font d’excellent exfoliants, et permettent aussi de nettoyer les surfaces ou la vaisselle sans rayer.

La fibre de loofa peut être aussi utilisée pour le jardinage en remplacement du paillage (fibre de coco, mousse de tourbe ou sphaigne).

savon à la luffa

Savons naturels et éponge luffa : la combinaison gagnante !

 

Conservation de la luffa

Afin de conserver vos éponges en bonne condition, laissez-les sécher complètement entre chaque utilisation. Ceci prévient le développement de bactéries et prolongera la durée de vie de vos éponges naturelles.

Les éponges inutilisées peuvent être conservées des années dans une boite ou un sac en coton.

 

 

Maintenant que vous savez comment cultivez la loofa, avez-vous envie de vous lancer dans l’aventure pour être autonome en éponges naturelles ?

Saviez-vous que vous pouviez produire vous-même vos éponges ? Avez-vous déjà essayé ?

 

???? : mesrecettesnaturelles.com ; Wikimedia : Forest and Kim Starr, ProjectManhattan, David Shankbone, Mcyjerry, Vmenkov et Yamen. Merci !

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le 💖
  •  
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •   
  • 7
    Partages
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.