allergenes cosmetiques naturels

Allergènes : que faut-il éviter dans les cosmétiques naturels ?

Allergique aux noix, dois-je éviter l’huile d’amande douce ou l’huile d’argan dans mes cosmétiques maison? En particulier lorsqu’on fait ses savons et qu’on en offre souvent à ses proches, quels sont les allergènes auxquels faire attention dans les cosmétiques naturels ? Et par quoi peut-on les remplacer ?

Un savon au miel peut-il déclencher une allergie ?

Il y a quelques temps quelqu’un m’avait interpellée (d’ailleurs de façon peu sympathique) sur mon savon au miel et au lait que j’avais réalisé pour mes enfants. C’était pour moi le must du savon doux pour leurs peaux sensibles. Il contient un peu de miel (2 à 3 cuillères à café dans un savon de plus d’un kilo), cela peut-il suffire pour provoquer une allergie ? Lorsqu’on a une allergie alimentaire, faut-il éviter le contact de cet allergène avec la peau?

allergie au miel dans un savon

Une allergie alimentaire peut-elle se développer au contact de la peau ?

Une réaction allergique est une réponse du corps à certains allergènes : le système immunitaire se met en marche au contact de cet allergène. Mais une allergie alimentaire peut-elle être provoquée par un allergène qui est seulement au contact de la peau ? Pour répondre à cette question, je suis allée faire un tour sur un site de référence québecois.

Oui si la peau est déjà lésée

Les personnes qui souffrent d’eczéma, qui ont une peau atopique, ont une prédisposition à développer des allergies (alimentaires ou respiratoires). D’ailleurs asthme et eczéma vont malheureusement souvent de pair. En effet, la peau qui est enflammée et irritée (surtout avec les grattages intempestifs) ne joue plus son rôle de barrière. Les allergènes peuvent pénétrer l’épiderme et pourrait donc déclencher une sensibilisation.

l’atopie constitue une prédisposition génétique au développement de l’allergie alimentaire. (…) En se basant sur ces données, la peau peut donc être considérée comme un site pertinent pour la sensibilisation. Source : La sensibilisation épicutanée. allergies-alimentaires.org

Mais dans ce cas, ce n’est pas le contact avec le savon au miel qui déclenche une réaction cutanée. C’est l’exposition orale ultérieure avec l’allergène qui déclenche la première réaction.

Et si l’exposition cutanée était une façon de s’immuniser ?

Les parents le savent, on introduit tôt et progressivement dans l’alimentation des bébés les aliments potentiellement allergènes. Ainsi ils sont exposés tôt et apprennent à tolérer cet allergène. Alors qu’à l’inverse une rencontre tardive avec l’allergène peut provoquer une réaction plus importante.

Et si l’on considère que la sensibilisation épicutanée est possible, le contact direct d’un bébé avec un allergène dans l’environnement représente donc un facteur de risque pour le développement d’une allergie alimentaire. Mais qu’en est-il de l’immunothérapie par voie épicutanée, qui utilise la peau comme vecteur pour induire une tolérance à un allergène.  Source : La sensibilisation épicutanée. allergies-alimentaires.org

 

Alors ai-je eu tort de mettre du miel dans mon savon pour bébé?

Pour vous rassurer quand même, mes enfants qui ont de l’eczéma depuis l’âge de 3 mois et ont utilisé mon savon ne sont pas devenu allergiques au miel pour autant. (La grande a des allergies respiratoires, mais ça c’est une autre histoire).

Il serait intéressant de poser la question à un pédiatre, si un jeune parent veut se porter volontaire ?

Conclusion 1 : par précaution, on évite le savon au miel pour les enfants en bas âge, surtout s’ils ont de l’eczéma et que ce ne sont pas les vôtres … Vous ne voulez pas avoir de problèmes avec leurs parents.

Conclusion 2 : il faut toujours se renseigner sur les ingrédients des cosmétiques maison. Et si vous les offrez, étiquetez-les c’est très important et notez tous les ingrédients. J’ai rencontré ce week-end une femme qui m’a confiée avoir eu une réaction allergique avec une crème qu’une amie lui avait confectionné, mais sans savoir quel était l’ingrédient en cause.

Pour finir je remercie la personne qui m’a interpellée (bien qu’avec les formes, j’aurai apprécié …). Elle m’aura poussée à creuser le sujet et à écrire cet article. J’en ai d’ailleurs profité pour mettre à jour mon article de recette de savon au miel et au lait.

 

Savons et cosmétiques maison : les ingrédients à éviter pour les personnes allergiques

 

Les 10 principaux allergènes qui peuvent poser problème dans vos cosmétiques naturels

 

Parmi les principaux allergènes, vous devriez éviter ces ingrédients si vous êtes déjà allergique à l’un d’eux.

  • le lait : de vache, de chèvre
  • l’huile d’arachide (allergie aux arachides)
  • les noix : huile d’amande douce, huile de noix, huile de noisette, huile de noix de macadamia
  • la lécithine d’œuf et la lécithine animale (allergie aux œufs)
  • le blé : l’huile de germe de blé
  • le sésame : l’huile de sésame
  • l’huile de soja et la lécithine de soja
  • le latex : le latex naturel est tiré de l’arbre à caoutchouc. Les protéines de certains aliments ressemblent à celles du latex. En particulier : la banane, l’avocat, l’abricot, le raisin.
  • l’huile de maïs, l’huile de germe de maïs, la fécule de maïs (qui est utilisée dans les recettes de déodorant naturel)
  • certaine plantes : chez les personnes allergiques, elles peuvent causer une dermatite de contact allergique. Parmi celles que l’on peut rencontrer dans les cosmétiques maison on trouve :

les Astéracées : arnica, achillée millefeuille, bleuet, camomille, immortelle, pissenlit, souci (Calendula officinalis), pâquerette, tournesol …

les Apiacées : la carotte (fleurs)

les Orchidacées : la vanille

Encore une fois, ces ingrédients cosmétiques sont à éviter pour les personnes qui sont déjà allergiques à ces allergènes. Inutile de les bannir de votre placard si pour vous tout va bien.

 

Comment remplacer une huile végétale par une autre ?

Dans les produits cosmétiques (crèmes, lotions, shampoings)

Cherchez une huile végétale qui n’est pas apparentée à celle qui pourrait être un allergène, et remplacez-là par une qui a des propriétés similaires. Par exemple :

Les huiles végétales pénétrantes :

L’huile d’amande douce et l’huile de noisette sont souvent utilisées en huile de support car elles sont très pénétrantes. On peut les remplacer par l’huile de noyau d’abricot ou de l’huile de jojoba.

Les huiles végétales nourrissantes :

On les choisit pour les peaux sèches ou matures par ce  qu’elles nourrissent et réparent la peau. On peut remplacer l’huile de germe de blé par de l’huile d’onagre, de bourrache ou d’argan.

 

Substituer les huiles végétales dans un savon

Pour savoir comment remplacer une huile végétale par une autre dans un savon il faut examiner :

  • la composition de l’huile (acides gras)
  • son indice de saponification
  • et savoir comment elle se comporte dans un savon (si elle apporte des bulles, de la douceur, de la dureté etc.)

L’huile de tournesol peut être remplacée par de l’huile de pépins de raisin qui est aussi riche en acide linoléique (oméga 6), l’huile de noisette peut être remplacée par de l’huile de colza qui est riche en acide oléique, et l’huile d’amande douce par de l’huile de noyau d’abricot, toutes deux riches en acide linoléique.

Pour vous aider, utilisez un calculateur comme Soap Calc qui vous permet de voir l’effet des différentes huiles sur le savon final. J’ai expliqué comment utiliser Soap Calc dans cet article : comment utiliser un calculateur pour la soude? Dans tous les cas, dès que vous modifiez une recette de savon, vous devez recalculer la quantité de soude.

huiles végétales allergies

Certaines huiles végétale pourraient déclencher une réaction chez les personnes déjà allergiques.

Les huiles essentielles : à choisir avec soin pour les personnes allergiques

Dans les cosmétiques conventionnels ce sont souvent les parfums de synthèse qui sont pointés comme allergènes.

Dans l’univers des cosmétiques naturels, les huiles essentielles sont très souvent utilisées pour leurs propriétés pour la peau ainsi que pour leurs parfums. Mais vous le savez, les huiles essentielles sont très concentrées et ne sont pas inoffensives.

Aussi, si vous réalisez un savon destiné aux enfants évitez par précaution de le parfumer avec des huiles essentielles.

Les personnes déjà allergiques peuvent réagir au contact de certaines huiles essentielles, notamment les extraits d’agrumes qui par ailleurs sont aussi photo sensibilisants (le citron Citrus limon, le citron vert Citrus aurantifolia, la Bergamote Citrus bergamia), la menthe poivrée (Mentha X Piperita), le poivre noir etc. D’autres comme la verveine citronnée (Litsea Cubeba) ou le laurier noble (Laurus nobilis) peuvent être irritantes pour les peaux sensibles.

allergies huiles essentielles

Choisir ses huiles essentielles avec soin

3 conseils pour être serein avec vos cosmétiques naturels :

  1. Pour que les cosmétiques maison restent toujours un plaisir, renseignez-vous sur les propriétés et les contre-indications des huiles essentielles. Pour vous aider téléchargez gratuitement mon livre “Parfumer ses savons avec les huiles essentielles“.
  2. Étiquetez bien vos produits et conserver une trace des ingrédients de votre recette. Si une réaction apparait vous pourrez rechercher l’ingrédient qui en est responsable.
  3. Lorsque vous offrez une crème ou un savon : expliquez la composition, par qui ce produit peut être utilisé et conseillez de toujours faire un test au pli du coude 24h avant de l’appliquer plus largement.

 

Pour conclure : naturel ne signifie pas inoffensif. Le monde végétal offre de grandes richesses pour la peau mais il faut apprendre à le connaître et l’utiliser avec soin.

 

Et vous, avez-vous déjà eu des réactions allergiques avec des cosmétiques naturels ?

 

Pour en savoir plus :

Réactions cutanées allergiques et toxiques aux plantes. Revue médicale suisse

Sécurité avec les huiles essentielles : allergies et réactions allergiques. Association canadienne des thérapeutes en médecine douce.

La liste des allergènes

 

Crédits photo : pexels, mesrecettesnaturelles.com
Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  • 1
  •   
  • 1
    Partage
2 réponses
  1. dominique
    dominique dit :

    merçi Caroline pour cet article ,mon fils lorsqu il a essayé la première fois un de mes savons a fait une grosse allergie cutanée a l huile essentielle (pourtant dosée très peu a 1%) suite a cela mon autre fils et mon mari n ont JAMAIS voulu essayer mes savons :-(
    trop peu de recettes rencontrées sur internet mentionne “test pli du coude” et si je reste craintive quand je fais un cadeau d un produit fait maison je n ai pourtant pas la même crainte quand je cuisine pour des invités :pourtant les allergènes peuvent aussi se trouver dans ma cuisine , c est contradictoire comme attitude mais ????

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      C’est très juste Dominique! Pourtant il me semble qu’il y a moins de tolérance avec les cosmétiques maison que la cuisine. C’est mon sentiment du moins. On a vite fait de nous reprocher de jouer aux apprenties sorcières.Qu’en penses-tu?
      Quel dommage pour ton fils, il ne sait pas ce qu’il raté. J’espère qu’il finira par changer d’avis.
      A bientôt !

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *