Bee wrap DIY : comment emballer les aliments sans film plastique

bee wrap recette maison

Pas facile le zéro déchet dans la cuisine. Mais il y a des petits pas qui font plaisir. Aussi, je me suis laissée tentée par la fabrication de bee wrap. Ou comment emballer les aliments sans film plastique, avec du coton enduit et réutilisable. Forcément un produit écologique, fait maison qui en plus me permettait de recycler mes chutes de tissus; cela avait tout pour me plaire ! Je vous propose un tuto pour préparer vous-même de jolis bee wrap DIY, et deux recettes : une pour des bee wraps parfaits et une plus facile. Devinez celle que j’ai choisi :)

Plastique, verre ou film : que faire des restes alimentaires ?

Les contenants alimentaires en plastique, c’est bof

Les récipients en plastique peuvent contenir des perturbateurs endocriniens. Lesquels vont migrer dans vos aliments surtout au contact de la chaleur (si vous les chauffez) et avec l’usure. Les perturbateurs endocriniens, j’en ai parlé en détails dans cet article : Perturbateurs endocriniens, 10 repères pour les éviter.

Mais attention, tous les plastiques ne se valent pas au niveau toxicité. C’est pourquoi il faut privilégier les plastiques marqués 2 (PEHD), 4 (PEBD) ou 5 (PP). Le mieux étant évidemment de s’en passer. Mais est-ce si simple ?

Pour être honnête j’ai encore quelques contenants en plastique dans ma cuisine. Néanmoins, j’ai jeté tous ceux abîmés, craquelé et les plus anciens. Par ailleurs, je n’ai pas de four à micro-ondes et je ne les chauffe donc jamais. Mais mon frigo est plein de petits bocaux en verre avec mon gel d’aloe vera, mes grains de kéfir, mon levain maison et j’en passe. Rentrer un bol revient à jouer à Tetris et souvent il finit par terre …

Le film alimentaire jetable, pas terrible non plus

Du coup l’alternative idéale serait le bocal en verre avec un couvercle qui se clippe. J’en ai aussi beaucoup dans toutes les tailles, comme ceux-ci.

Souvent on a juste besoin de poser un peu de film sur une assiette ou un bol et de les rentrer au frais. Et c’est là que le bee wrap est intéressant, surtout dans sa version fait maison.

Bee wrap, ou comment emballer les restes avec du coton enduit

Le concept est tout simple : de la toile de coton enduite avec un mélange de cire d’abeille. La toile est ainsi imperméabilisée, flexible et antibactérienne grâce à la cire d’abeille (il faut quand même la laver !).

En version bee wrap DIY : vous pouvez concevoir vos emballages écologiques selon vos besoins. Il suffit de reporter la taille de vos saladiers, de vos bols … et d’imaginer d’autres utilisations comme des petites pochettes pour des fruits secs, des amandes et les restes de l’apéro.

Les avantages du bee wrap : réutilisable, écologique, lavable (à l’eau froide et au savon). Que leur demander de plus ? D’adhérer aux bords du bol comme son cousin le film plastique. Et c’est là que cela se corse…

La plupart des recettes que j’ai trouvées pour faire un bee wrap maison consistent à faire fondre des pastilles de cire d’abeille sur un morceau de tissu. Je craignais d’obtenir une toile difficile à manipuler et trop rigide. Pour le côté adhésif je n’étais pas emballée, sans mauvais jeux de mots :)

Comment faire un bee wrap qui adhère aux parois ?

Je me suis donc penchée sur la composition des bee wrap que l’on trouve dans le commerce. Au passage si vous aviez envie d’acheter des bee wraps plutôt que de les faire vous-même ceux-ci me faisaient bien envie : www.mybeewrap.com

J’en profite pour vous montrer dans la vidéo comment on les utilise. On voit bien l’intérêt du côté “collant”.

En partant de la composition, j’ai compris que pour qu’un bee wrap soit à la fois souple, imperméable et un peu collant pour adhérer il faut plus que juste de la cire d’abeille.

Les 3 ingrédients pour un bee wrap DIY réussi :

  • cire d’abeille bio
  • huile de jojoba bio
  • résine de pin

L’huile de jojoba permet d’assouplir la texture, la résine de pin (qu’on appelle aussi colophane) l’imperméabilise et lui permet de rester un peu collant pour adhérer aux parois ou se refermer sur lui-même.

La résine de pin a plusieurs inconvénients dans une recette DIY

  • On n’en a pas sous la main à moins d’être musicien (on l’utilise pour les cordes)
  • Elle est très difficile à fondre (à 110 ° elle ramollit seulement). La colophane est soluble dans l’alcool et dans les cétones
  • Elle est irritante pour la peau et les voies respiratoires
  • Elle est inflammable à haute température

Maintenant que vous savez tout, je vous propose deux recettes pour préparer vos emballages écologiques maison.

[Edit] : Après plusieurs mois d’utilisation et quelques jours de canicule j’ai un avis mitigé finalement sur ces bee wraps

  • Les bee wraps qui contiennent du colophane sont plus efficaces. Mais le procédé de fabrication est compliqué. C’est très long de bien faire fondre la résine de pin et il faut ensuite agir vite pour éviter que le mélange ne solidifie.
  • Ceux qui ne contiennent que de la cire d’abeille ne durent pas longtemps. Il est vrai qu’il a fait très chaud, mais après quelques lavages même à froid je dois enduire à nouveau mes tissus. Je dirais que la durée de vie se situe plutôt entre 2 et 3 mois.

Ceci dit, je ne me décourage pas et cela reste une bonne alternative au film plastique. Je préfère quand même les bols de conservation en verre.

2 recettes pour un fabriquer vos bee wraps

Je vous propose deux options, selon le résultat que vous souhaitez obtenir.

  • La première, pour un bee wrap parfait : avec la résine de pin. Vous obtiendrez des emballages écologiques souples et légèrement collants, semblables à ceux du commerce.
  • La seconde, plus simple et plus rapide : Pour des bee wraps imperméables et souples. Mais vous n’aurez pas le côté adhésif.

Ces deux méthodes permettent de réaliser 4 bee wraps de tailles différentes (1 grand 35 x 30 cm, 1 moyen 25 x 30, et 3 petits 15 x 15 cm … à adapter selon vos besoins).

Bee wrap maison

Bee wrap maison : la préparation des tissus

Commencez par laver, sécher puis repasser vos tissus. Découpez les aux dimensions souhaitées et crantez les contours.

bee wrap tuto

Utilisez des ciseaux à cranter pour découper le bord de vos futurs bee wraps

Recette avec de la résine de pin pour un bee wrap parfait

La recette originale se trouve sur le blog mountainroseherbs. J’ai adapté les quantités.

Les ingrédients et le matériel

  • 35 g de cire d’abeille en paillettes
  • 3 cuillères à soupe d’huile de jojoba
  • 10 g de résine de pin
  • un mortier
  • une casserole
  • des carrés de tissus en coton
  • des ciseaux à cranter
  • une plaque de cuisson
  • du papier sulfurisé
  • un pinceau plat

Préparation

  • Protégez-vous avec un masque et des lunettes, et pilez la résine de pin dans un mortier pour la réduire en poudre
  • Pesez la cire, la résine et l’huile de jojoba
  • Chauffez votre four à 150°C
  • Faites fondre doucement et longtemps au bain-marie. Il faudra compter 30 à 40 minutes pour que la résine de pin commence à se ramollir. Vous ne pourrez pas la faire fondre complètement
  • Posez votre tissu sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé
  • Étalez au pinceau une fine couche de cire sur toute la surface. Inutile d’enduire l’autre côté
  • Placez la plaque au four 3 minutes, pas plus. Le tissu doit avoir un aspect brillant
  • Sortez la plaque, prenez tout de suite le tissu suivant et tamponnez le bee wrap sorti du four pour éponger l’excédent. Faites-le de chaque côté
  • Faites sécher le premier bee wrap sur de l’essuie-tout ou du papier sulfurisé. Ils sont secs en quelques minutes
  • Enduisez au pinceau le bee wrap suivant et recommencez
bee wrap diy

On enduit les bee wrap avec le mélange

Recette avec de l’huile de jojoba pour un bee wrap souple mais non collant

Les ingrédients et le matériel

  • 35 g de cire d’abeille en paillettes
  • 2 cuillères à soupe d’huile de jojoba
  • un mortier
  • une casserole
  • des carrés de tissus en coton
  • des ciseaux à cranter
  • une plaque de cuisson
  • du papier sulfurisé
  • un pinceau plat

Préparation

  • Pesez la cire et l’huile de jojoba
  • Chauffez votre four à 150°C
  • Faites fondre doucement au bain-marie. Dès que la cire a fondu, vous pouvez l’utiliser
  • Pour préparer les bee wrap procédez comme pour la recette précédente
tuto bee wrap

Bee wrap maison : prêt à être utilisés

Bonus : comment nettoyer ce bazar  ?

Maintenant que vous avez de jolis bee wraps, c’est le moment où vous allez me maudire car la cire séchée ça colle ! Pour tout nettoyer; il va vous falloir de l’eau bouillante, du savon et de l’huile de coude.

Faites bouillir de l’eau et recouvrez tous vos ustensiles d’eau très chaude dans l’évier ou dans une bassine. Faites tremper aussi votre pinceau. Lorsque la cire a fondu, nettoyez à l’eau chaude savonneuse et rincez. Puis recommencez … plusieurs fois :)

Et pour l’entretien du bee wrap

C’est ultra simple : rincez à l’eau froide savonneuse, frottez avec une éponge ou avec les mains. Faites sécher à plat sur un linge  propre.

Pour les stocker j’utilise un torchon, et j’essaye de les garder au frais. On peut les utiliser 2 à 3 mois avant de devoir appliquer à nouveau de la cire.

[Edit : il fait très chaud en ce moment, et mes bee wraps ont perdu de la cire, absorbée par le linge dans lequel ils sont stockés. Il faudrait les ré-enduire pour bien faire. J’ai testé aussi le lavage à l’eau chaude : très efficace pour tout enlever ! 🙄]

Petite précision : il vaut mieux les utiliser pour poser un couvercle sur un bocal ou pour emballer des aliments secs, plutôt qu’au contact d’aliments humides (une escalope par exemple).

Et vous, avez-vous essayé ? Et pour conserver les restes dans la cuisine, vous faites comment ?

12 réponses
  1. Dominique
    Dominique dit :

    Bonjour,
    Et merci pour votre site toujours très intéressant.
    Je me questionne sur le bee wrap.
    Par quoi peut-on remplacer l’hv de jojoba (si c’est possible)?
    Et faut-il refaire l’enduit de cire souvent, ou cela est-il durable ?
    Je suis un peu sceptique sur l’hygiène du produit, j’hésite donc encore à franchir le pas…
    Quels sont les retours à ce sujet ?
    Merci !

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Dominique,
      Merci pour votre message. Je suis contente que vous trouviez des informations utiles sur ce blog 😊
      Pour la fabrication du bee wrap vous pourriez remplacer l’huile de jojoba par une autre huile “sèche” comme l’huile de pépins de raisin.
      Il faudra réenduire le tissu au bout de 6/7 mois selon la fréquence d’utilisation.
      Vous avez raison de vous interroger sur l’hygiène. Je n’ai pas encore beaucoup de recul pour vosu dire mais d’après ce que j’ai lu pas de problème particulier tant que vous l’utilisez pour couvrir un bol ou un pot et que vous le l’avez à l’eau savonneuse. Je ne l’utiliserai pas directement au contact d’aliments humides surtout si vous optez pour la méthode avec la résine de pin.
      A bientôt !

      Répondre
  2. Valérie
    Valérie dit :

    Bonjour,
    Je viens d’essayer la recette avec de la colophane en poudre et le résultat est décevant pas d’effet collant, certains wraps sont trop enduits et dans l’ensemble ils sont assez cassants. Le mélange se resolidifie très rapidement du coup quand je l’étale au pinceau c’est granuleux.
    à cause de la chaleur je n’ai pas utilisé le four mais le fer a repasser et 2 feuilles de papier sulfurisée est ce la cause de mes difficultés ?

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Valérie,
      Je ne pense pas que cela vienne du fer à repasser si vous me dites que le mélange a resolidifié vite. Peut être qu’il a manqué d’huile. Je vais retester la recette.
      Vous avez été courageuse avec cette chaleur !

      Répondre
      • Valérie
        Valérie dit :

        Bonjour Caroline,
        2ème essai aujourd’hui, j’ai gardé le même mélange qu’hier auquel j’ai ajouté une cuillerée d’huile de jojoba, je l’ai fait fondre dans le cérificateur de mon mari qui fait de l’apiculture, je l’ai appliqué au pinceau sur le tissu puis je l’ai repassé entre 2 feuilles de papier sulfurisée. Les 2 premières wraps ont très bien réussies et ont bien ce petit collant mais dès le mélange se resolidifie très vite et le résultat des wraps n’est alors pas très probant des petits grains plus foncé un peu partout. Je pense faire les prochaines entièrement au four ce qui me permettra de maintenir ma préparation liquide mais là ne pouvant pas délocaliser le four dehors aussi aisément que le fer à repasser, j’attendrai que les températures baissent.
        Merci pour votre recette et votre aide.

        Répondre
        • Caroline
          Caroline dit :

          Un grand merci pour votre retour. C’est en effet difficile (et long) de bien faire fondre la résine de pin.
          Pour ma part je préfère la première méthode sans résine, même si on n’obtient pas le côté adhérent.

          Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  •  
  •