Convalescence : comment récupérer après le COVID ?

convalescence apres le covid : comment récupérer ?

Et voilà ! Covidée avec tout la famille. Si mes symptômes ont été ceux d’une grosse grippe, l’affaire est loin d’être réglée après 7 jours. Les symptômes pénibles sont partis. Mais je vois bien que le gros du travail est devant moi. Il va falloir renouer avec un concept dont je ne me suis jamais préoccupée : la convalescence ! Comment faire quand on travaille pour s’accorder le temps de guérir et de récupérer après le Covid ? Loin d’être simple et pourtant si essentiel. Si on ne s’accorde pas un temps de pause et de soin de soi, les complications vont arriver : entre Covid-long, rechutes, fatigue chronique, il y a de quoi enchainer les problèmes. J’ai cherché une stratégie simple et tenable dans la durée. La réponse est ici : ma convalescence avec les plantes, et comment l’adapter à votre situation.

Comment récupérer après le COVID ?

Savoir d’où on part pour une bonne convalescence

Les conseils qui suivent sont issus de mon expérience et de ma connaissance des plantes pour aider votre corps à récupérer. Si vous voyez que vous avez des difficultés pour respirer ou une fatigue très intense, il faut consulter votre médecin.

La première chose à faire c’est d’observer votre état. C’est ce qui va vous permettre de mettre en place une stratégie efficace et adaptée.

Prenons l’exemple de mon Covid

J0 à J+3 : 3 jours au lit avec d’intenses migraines, fièvre et courbatures. C’est assez semblable à une grosse grippe finalement.

J’ai fait ce qu’il fallait pour accompagner et soulager ces symptômes qui ne m’ont pas permis de faire grand-chose à part dormir (ma stratégie COVID est sur Instagram en story permanente).

J+ 5 : je sors la tête du brouillard et je sens que je vais mieux. Pourtant le nez et les sinus sont encore bien pris. J’ai une toux grasse et je sens que les bronches ne sont pas dégagées. J’ai encore besoin de dormir.

J + 10 : la vie a repris son cours. Les enfants sont à l’école et le travail a redémarré. Je ne sens pas de fatigue particulière mais l’encombrement des sinus et des bronches n’a pas bougé d’un poil. Si je ne fais rien, ça va durer.

Quel est l’état des lieux ?

  • fatigue modérée
  • sinus encombrés
  • toux
  • j’ai froid et besoin de me réchauffer

Mon corps a été bien éprouvé, même si heureusement rien de grave à signaler.

Il faut l’aider à reprendre des forces et à dégager les restes de virus qui surchargent le système respiratoire.

Je vais en profiter pour aider le foie qui travaille pour dégager tout cela. Cela tombe bien, on arrive pile dans la période des cures de printemps (voir ma recette de tisane pour soutenir le foie au printemps).

Comment récupérer après le Covid ?
Comment récupérer après le Covid ?

Les axes de travail pour la convalescence

  • Apporter à mon corps des vitamines et des minéraux pour le système immunitaire qui travaille encore
  • Soutenir le foie qui détoxifie
  • Relancer le corps et le réchauffer
  • Maintenir un niveau d’inflammation le plus bas possible
  • Soutenir le système digestif qui reprend tranquillement

Le plus important à avoir en tête, c’est que le corps a besoin de temps pour retrouver l’équilibre.

Une bonne convalescence n’est pas l’histoire d’une semaine. Il va plutôt falloir compter en quinzaine …

L’enjeu est de taille dans une société où on n’a plus le droit de faire de pause.

Comment prendre soin de soi après le COVID, quand on n’a pas le temps ?

C’est clair que je ne vais pas pouvoir boire 1 litre de tisane tous les jours. Au bout de 5 jours je vais lâcher.

L’option de multiplier les compléments alimentaires et les gouttes dans tous les sens ? Cela ne va pas aller non plus.

Il me faut quelque chose de condensé, en deux prises par jour (matin et soir).

Comme j’ai très froid, j’ai naturellement envie de boire chaud et épicé. Je vais m’appuyer sur cette envie pour y glisser une tisane dans l’après-midi.

Premiers ingrédients : les plantes expectorantes

Commençons par le début : finir de faire sortir les débris de virus et autres déchets. Pour cela je mise sur les plantes expectorantes et mucolytiques : le thym, l’hysope, les bourgeons de Pin, le Lierre terrestre, l’Eucalyptus, le Marrube blanc.

Dans ma tisane post-Covid (voir la recette plus bas) : je mets donc de l’Eucalyptus et du Thym, du Cassis anti-inflammatoire et de la racine de Réglisse adoucissante et immunostimulante. Je vais aussi ajouter d’autres plantes et vous allez voir pourquoi.

Pour compléter, j’ai une alcoolature de Thym que j’ai préparé moi-même.

Mais je vais faire mieux que cela : je vais mélanger plusieurs alcoolatures pour ne pas avoir à sortir 3 bouteilles tous les jours.

tisane convalescence après le Covid
Ma tisane pour récupérer après le Covid

Deuxième ingrédient : vitamines et minéraux pour lutter contre la fatigue

On va s’occuper maintenant du travail de fond.

Mon système immunitaire brûle beaucoup de ressources et notamment de vitamines et de minéraux. On va veiller à lui en apporter suffisamment dans les semaines qui viennent.

une cure de zinc pour soutenir l'immunité et en période de convalescence
Des minéraux pour récupérer en période de convalescence
  • Zinc, Magnésium & Vitamine B6 en renfort du système immunitaire
  • Vitamine C : il y en a beaucoup dans les kiwis et les Oranges. C’est déjà un bon apport quotidien
  • Vitamine D : soutien le système immunitaire et aide à la synthèse du calcium et du phosphore. Je n’ai pas envie de prendre de la vitamine D synthétique. On en trouve dans l’alimentation : poissons gras, beurre (bio), jaune d’œuf, chocolat noir
  • Les minéraux : je choisis l’Ortie, la reine des plantes reminéralisantes. Que je vais glisser dans ma recette de tisane post-Covid.
Recette maison de sirop de Cynorrhodon pour une cure de vitamine C
Sirop de Cynorrhodon pour une cure de vitamine C

Comment je vais les utiliser ? Ma stratégie pour récupérer du Covid

Le matin

  • 1/2 jus de citron dans un verre d’eau chaude, avec du miel et 10 gouttes de Propolis
  • Mélange d’alcoolatures dans un peu d’eau : teinture mère de Thym (ou mieux de l’Astragale de Chine) / et de Chardon Marie. Je verse à parts égales dans un flacon de 30 ml en verre (équipé d’une pipette ou d’un compte-gouttes). Le matin et le soir, je verse 30 gouttes du mélange dans un petit verre d’eau.
  • Je rajoute dans mon verre 10 gouttes de teinture mère d’Eleuthérocoque (Ginseng sibérien). C’est une plante adaptogène qui aide à lutter contre les infections virales, la fatigue et soutien le système immunitaire. Mais elle ne va pas à tout le monde : pas pour les femmes enceintes, pas pour les enfants de moins de 12 ans, pas pour les personnes hypertendues. On ne la prend pas quand on a de la fièvre (il faut bien attendre d’être en phase de convalescence) et on évite le soir où son effet tonique peut empêcher de dormir.
  • Zinc : 3 comprimés (soit 15 mg)
  • 1 cuillère à soupe de mon sirop de Cynorhodons (pour les apports en vitamine C). C’est délicieux, j’adore ce sirop.
  • Vous pouvez choisir des comprimés d’Acérola ou du jus de baies d’Argousier (riche en vitamine C, vitamines B, en anti-oxydants et en bêta-carotène) : vous trouverez le jus d’Argousier chez Weleda (voir en magasins bio et en pharmacie).
sirop de cynorrhodon pour la vitamine C
Délicieux, ce sirop de Cynorrhodon apporte de la vitamine C

Dans la journée : ma tisane après Covid pour me réchauffer

Voici les quantités à préparer à l’avance pour plusieurs semaines.

  • Orties feuilles 40 g
  • Cassis feuilles 30 g
  • Thym sommités fleuries 30 g
  • Sureau fleurs 30 g
  • Eucalyptus feuilles 30 g
  • Romarin feuilles 20 g
  • Mauve feuilles 20 g
  • Réglisse racines 10 g (pas si vous avez de l’hypertension)

Je prépare un demi-litre de tisane (2 cuillères à soupe de plantes).

En début d’après-midi je prépare ma tisane dans un grand thermos et je bois 2 tasses dans l’après-midi avec un peu de Gingembre râpé dans la tasse. Vous pouvez ajouter aussi des épices.

Vous vous demandez où trouver les plantes ? Regardez ici j’ai partagé mes adresses.

Le soir

  • Magnésium & vitamine B6 : 300 mg par jour (apports quotidiens recommandés pour une femme. 400 mg pour un homme adulte).
  • 10 gouttes de Propolis dans une petite cuillère de Miel
  • Mon mélange d’alcoolatures dans un petit verre d’eau (30 gouttes)
  • Et un petit grog de temps en temps, parce que ça fait du bien :)
Mon flacon d'extrait de propolis maison
Extrait de propolis maison : dès que je suis malade

L’alimentation : light pendant un mois

De ce côté, l’objectif c’est de ne pas charger le foie et la digestion, et de garder l’inflammation sous contrôle.

Pour cela je vais limiter :

  • les aliments inflammatoires : les farines et les sucres raffinés, les graisses animales, le lait
  • le café, les excitants
  • les repas lourds (allez, c’est fini la raclette. Cap sur le Printemps)
marcher et prendre l'air : un remède naturel contre la fatigue
Marcher et prendre l’air : un remède ancestral contre la fatigue :)

Je vais mettre plus souvent dans mon assiette :

Les aliments qui vont m’apporter naturellement des anti-inflammatoires et des vitamines.

  • les Oranges et les Kiwis
  • les poissons gras (sardines, maquereaux)
  • l’huile de lin ou l’huile de noix
  • les oléagineux (des noix, des amandes)
  • les épices et le gingembre réchauffant
  • les légumes lactofermentés (chou, carottes, navets …). J’adore le chou fermenté
  • les fibres pour les prébiotiques (pomme, figue, artichaut, poireau …)
  • le kéfir et le kombucha pour prendre soin de mon microbiote

Comment tenir dans la durée ?

Quand on regarde bien ce n’est pas sorcier. L’essentiel c’est de tenir dans la durée : 3 semaines au moins.

Pour réussir à glisser ces plantes dans votre quotidien, c’est de laisser vos comprimés et vos bouteilles d’alcoolature en évidence sur le comptoir de la cuisine.

Comme cela vous penserez bien à les prendre au petit dej et au diner.

Pour l’infusion : c’est un rythme à prendre. Si vous allez au travail, préparez votre infusion le matin et emportez là avec vous dans un thermos. C’est l’occasion d’acheter une jolie bouteille isotherme si vous n’en avez pas encore.

Finalement c’est tout. Manger léger, faire attention à bien remplir votre caddie de fruits et de légumes. Du bon sens.

Faites vous-même votre tisane detox de printemps

Comment adapter cette stratégie à votre situation ?

Quelques pistes sous la forme d’extraits liquides de plantes

Chaque cas est unique. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin si vous sentez une fatigue persistante ou des symptômes respiratoires qui traînent.

Une consultation avec un naturopathe ou un praticien en phytothérapie vous permettra de définir votre propre stratégie pour une convalescence efficace.

J’ai sélectionné des plantes sous formes d’extraits liquides, qui sont faciles à prendre dans la journée.

Faites vos recherches sur ces plantes et adaptez la stratégie que je vous ai partagée.

Ce que vous pouvez adapter pour votre situation :

  • si grosse fatigue : j’ai inclus une plante adaptogène dans mon mélange (L’Eleuthérocoque) le matin. L’Eleuthérocoque est un tonique qui sera bénéfique contre la fatigue. Il est possible d’en prendre aussi à midi. Chez certains elle est trop tonique, observez comment vous vous sentez. Consultez les précautions d’emploi que j’ai indiquées plus haut. Une autre plante très intéressante pour la convalescence, c’est l’Avoine. Pas en porridge mais sous la forme d’extrait hydroalcoolique (teinture mère d’Avoine). Vous pouvez l’ajouter dans mon mélange Thym/Chardon-marie à parts égales.
  • si vous vous sentez anxieux : la Passiflore & l’Avoine (teinture mère) à midi et le soir. Vous pouvez aussi remplacez l’Eleuthérocoque par des gélules de racine d’Ashwagandha (Whitania somnifera). Attention pas pour les femmes enceintes, pas si vous avez de l’hyperthyroïdie et faites attention si vous êtes sous traitement (antidépresseurs, anxiolytiques). Demandez conseil à votre pharmacien.
  • si la digestion ou le transit restent perturbés : une cure de probiotiques pendant 3 semaines. Vous les trouverez en pharmacie.

Finalement c’est un bel apprentissage que nous offre ce Covid : reprendre le temps d’écouter son corps et de l’aider à nous garder en forme.

Malheureusement c’est une compétence que nous avons perdue à grands renforts de comprimés pelliculés. Je sais bien qu’on n’a pas toujours le choix de rester à se reposer. Mais on peut choisir de prendre soin de soi quand même !

Je vous donne rendez-vous dans 3 semaines pour le débrief de cette convalescence.

Et vous, si vous avez eu le Covid, comment vous sentez vous ? Avez-vous mis du temps à récupérer après le Covid ?

EDIT : le bilan de ma convalescence après 3 semaines

Impressionnée par la vitesse à laquelle j’ai récupéré mon énergie avec ce protocole.
Les 10 premiers jours j’ai continué à trainer une toux sèche et un peu de fatigue.

Puis j’ai senti comme l’extrait de thym (teinture que j’ai préparé moi-même) m’a dégagé le nez et les bronches rapidement. Alors qu’en sortie des 7 jours du Covid j’étais encore très encombrée.

Le thym a un effet asséchant notable.

Quand à l’Eleuthérocoque, je l’ai prise 15 jours puis j’ai arrêté, me sentant totalement rétablie. L’Eleuthérocoque est une plante qui tonifie et aide à récupérer en convalescence.

Pour conclure : mon expérience m’a permis de confirmer pleinement le besoin d’une vraie convalescence. J’ai pu mesurer comme mon corps a remonté la pente rapidement à l’aide des plantes et de la Propolis que j’ai pris quotidiennement.

Bref : totalement validé !

N’oubliez pas que chaque personne est unique, et qu’il vous faudra probablement personnaliser cette base que je vous ai donné.

Références

Les informations sur les propriétés et modes d’action des plantes sont issues de mes connaissances personnelles et de ma formation d’herbaliste.

Plantes & santé : accompagner le covid long

Althea Provence : convalescence en période d’épidémie

Ashwagandha – Althea Provence

Magnésium – fiche Passeport santé

Photos : mesrecettesnaturelles.com, Aarón Blanco Tejedor et Spencer Eccles_Jones sur Unsplash

5 réponses
  1. Virginie
    Virginie dit :

    Bonjour Caroline!
    J’adore lire tes articles, très enrichissants!
    Je suis apicultrice au Brésil et cette recette de jus de citron / eau tiède et propolis est épatante! On peut même y ajouter du curcuma 🙃.
    En apithérapie, en cas de « grosses gripes », on recommande 1goutte de propolis / kg et augmenter un peu la quantité d’eau si nécessaire. Mais ici on ne dépasse pas 30gouttes, 3 fois par jour / adultes car notre extrait de propolis vert est très fort.

    Bon rétablissement! 😚🐝

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Virgine,

      Merci :)
      Bravo ! Une belle propolis verte.

      Merci pour ces compléments. La propolis est épatante.
      Je l’utilise beaucoup pour moi et pour les enfant (discrètement dans un peu de miel).

      Ici cela devient difficile de trouver de la propolis pure de bonne qualité. Les apiculteurs la vendent aux labos 😐

      Répondre
  2. Laurence
    Laurence dit :

    Bonsoir Caroline.
    Et voilà, le covid est parmi nous! Toute la famille est à l’isolement, alors j’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt (comme beaucoup d’autres articles d’ailleurs, lorsque je n’avais pas le covid…)
    Pouvez-vous me dire s’il est préférable de prendre de la propolis blanche ou noire? Les 2 sont disponibles chez Père Blaise.
    La teinture mère de chardon marie correspond-elle à l’extrait de plante standardisé (eps) de chardon marie vendu sur le même site?
    Dernière question (j’en profite!) : comment faire du sirop de cynorhodons? Est-il possible d’en faire avec la plante qui est vendue sur le site?
    Merci par avance pour les réponses que vous voudrez bien me donner.
    Bien cordialement
    Laurence

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Laurence !
      Bon courage :)

      La propolis blanche est plus douce, pour les enfants et les personnes sensibles. Mais elles ont sensiblement les mêmes propriétés.
      L’EPS de chardon marie c’est très bien. Il assure une teneur standardisée en silymarine.

      Ne vous embêtez pas à faire du sirop de Cynorrhodons (mieux avec la plante fraîche).
      Prenez une autre forme de vitamine C qui vous convienne : argousier, acerola ou le plein de jus d’orange.
      Le Zinc, le Magnésium sont aussi importants.
      Bonne récupération :)
      Nous aussi, c’est reparti pour un tour :)

      Répondre
      • laurence
        laurence dit :

        Merci beaucoup Caroline pour votre réponse rapide. Ma commande est passée, il ne reste plus qu’à patienter et se reposer…
        Bon courage à vous aussi

        Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.