Comment utiliser la Bourrache officinale

La Bourrache officinale. Vous avez déjà entendu son nom si vous avez commencé à vous intéresser aux bienfaits des plantes pour la peau. En voici une qui mérite toute votre attention, et qui pourtant n’est pas aussi simple d’utilisation qu’elle n’y paraît. Qui s’y frotte s’y pique ! La Bourrache est comestible, mais elle contient des composants nocifs pour le foie … Adoucissante et cicatrisante pour la peau, mais ses poils sont irritants… Comment employer la bourrache pour la peau ? Voyons un aperçu des bienfaits de la bourrache et des façons de la préparer dans vos recettes maison.

Mais que fait la Bourrache pour la peau ?

Les feuilles de Bourrache sont cicatrisantes

Comme la Consoude, qui est une grande plante cicatrisante, la Bourrache contient de l’allantoïne : un composé qui accélère la cicatrisation de la peau et la régénération des cellules.

On pourrait donc penser pouvoir utiliser des feuilles de Bourrache pour apaiser les peaux irritées.

Oui, mais non. Pour cela il faudrait les préparer en infusion ou en macérât huileux. Les feuilles contiennent des petits poils piquants et irritants, que nous aurions du mal à enlever de notre macération. Par rapport aux composants, l’extraction dans l’huile ne semble pas être la meilleure option. Un macérât huileux de feuilles de Bourrache? Plutôt non alors.

feuilles de bourrache

Feuilles de bourrache : ça pique !

 

Si je me réfère à la littérature traditionnelle, la façon d’extraire l’allantoïne des feuilles de bourrache c’est de les écraser fraîches et de les appliquer en cataplasme. Ce cataplasme de Bourrache vous pouvez toujours le faire si vous vous faites piquer par insecte ou vous écorchez sur des ronces, et que vous êtes au milieu de nulle part :) Toujours utile à savoir. Quoi qu’à choisir je prendrais plutôt du Plantain ou de l’Achillée millefeuille pour arrêter le saignement.

 

L’infusion de feuilles de Bourrache ? J’ai tenté l’expérience et j’avoue qu’à vue d’œil il semble que les petits poils de la plante restent en partie dans l’eau. Je n’ai pas tout bu …

 

Les fleurs, quant à elles, sont légèrement émollientes, mais pas suffisamment pour qu’on puisse en tirer grand bénéfice sur la peau. En tout cas, on peut trouver mieux (Calendula ❤️).

 

bourrache comestible

C’est en infusion que la Bourrache va être efficace

Ce sont les feuilles et les fleurs de Bourrache que nous pourrons préparer en infusion. On parle de sommités fleuries, que vous trouverez séchées et coupées en petits morceaux.

 

Les trois grandes utilisations de l’infusion de Bourrache

Traditionnellement, la Bourrache est employée dans des mélanges de plantes pour :

  • son action diurétique et dépurative (drainer à l’extérieur du corps ce qui s’est accumulé)
  • émolliente et adoucissante, principalement pour calmer la toux
  • fébrifuge pour abaisser la fièvre lorsque l’on en a besoin

 

Diurétique et dépurative

L’infusion de bourrache aide à éliminer les “toxines” ou plutôt les déchets fabriqués par l’organisme. Ces déchets à l’intérieur du corps se manifestent par une réaction de la peau qui s’enflamme. C’est ce qui peut se produire au moment d’une crise d’eczéma.

Enfin une utilisation de la Bourrache pour la peau ! Pas celle que vous imaginez 😉

 

On ne l’utilisera pas seule, et pas sur de longues durées. Pour une infusion dépurative, la Bourrache sera associée au Pissenlit (racines), à la Pensée sauvage (fleurs), à la Chicorée (racines) et au Romarin (feuilles), et ceci très ponctuellement. Quelques jours, si on poursuit il faudra enlever la Bourrache et la remplacer par une autre plante.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Achillée millefeuille : cicatrisation et règles douloureuses

 

Toux et fièvre

Elle permet de faire baisser la fièvre, et ses propriétés émollientes vont aider à calmer la toux. Mais là encore, elle est associée à d’autres fleurs qui sont adoucissantes (Coquelicot, Bouillon blanc, Mauve …).

 

J’aime bien la marier aux fleurs de Sureau, au Thym, à la racine de Réglisse et au Romarin dans mes mélanges pour les rhumes et affections hivernales.

Préparation d'une tisane composée avec de la bourrache

Pas si facile, la Bourrache

Toujours comme la Consoude, qui fait partie de la même famille (les Boraginacées), la Bourrache continent des alcaloïdes pyrrolizidiniques. Ces alcaloïdes sont nocifs pour le foie à long terme.

Si ponctuellement, quelques jours et à faible dose, on peut consommer une infusion qui contient de la Bourrache. Ce n’est certainement pas une plante qu’il faudrait consommer tous les jours sur de longues périodes.

C’est aussi ce qui va rendre son intérêt limité pour soulager les maladies de peau : on n’obtiendra pas d’effet significatif en quelques jours.

 

Vous avez de la Bourrache au jardin, que faire avec ?

Je vous sens déçu … Elle est tellement jolie la Bourrache que c’est frustrant de ne pas pouvoir en faire plus !

bourrache plante du jardin

 

Récoltez les feuilles quand elles sont jeunes, avant l’apparition des fleurs. Chose étonnante, les propriétés de la Bourrache évoluent avec sa maturation : lorsqu’elle est jeune, ses feuilles et ses fleurs sont émollientes et adoucissantes. A mesure que la plante évolue vers la montée en graines, elle devient dépurative.

Puis récoltez les fleurs. Vous pourrez les manger. Elles font de jolies décorations dans les assiettes de verdures printanières.

Vous pouvez aussi la faire sécher. Une fois séchée, coupez les parties aériennes en morceaux et utilisez la bourrache dans vos infusions pour les rhumes, la grippe, pour la toux avec fièvre.

 

Le trésor est dans la graine (et dans l’huile de Bourrache)

 

L’huile de bourrache : amie des peaux sèches et matures

Les graines de la Bourrache contiennent une part importante d’acides gras poly-insaturés insaturés (jusqu’à 27% !).

L’huile de Bourrache est une huile unique pour les soins de la peau et en particulier pour les peaux sèches ou matures.

 

Je la considère comme une huile végétale irremplaçable et précieuse.

 

Protège et répare la peau

L’huile de Bourrache :

  • assouplit la peau
  • et réduit les pertes en eau
  • lui donne une meilleure élasticité
  • elle aide à équilibrer les peaux sèches
  • et a une action anti-inflammatoire et antioxydante

Toutes ces propriétés en font une huile de choix pour prévenir le vieillissement de la peau et l’apparition des rides.

 

Et pour l’eczéma ?

L’efficacité de l’huile de Bourrache est controversée pour améliorer l’eczéma et le psoriasis.

Si elle permet de réparer la peau en application en massage par exemple, sur les zones irritées (sur des petites surfaces), aucune action n’a été démontrée sur la prévention des crises.

Accompagner l’eczéma est un travail de fond, qui nécessite d’agir sur plusieurs niveaux en même temps (il peut y avoir des causes internes, externes, psychologiques…).

Ce dont nous sommes sûrs, c’est que l’alimentation joue un rôle important pour renforcer la barrière de la peau. Des apports réguliers en Oméga 3 (plusieurs fois par semaine) et ponctuels (quelques fois dans l’année) en Oméga 6 anti-inflammatoires (l’acide gamma-linoléique que l’on trouve dans huile de Bourrache ou huile d’Onagre) sont bénéfiques.

 

Mais finalement, faut-il la mettre sur la peau ou dans votre assiette, cette huile de Bourrache ?

 

bourrache recette cosmétiques et santé

 

 

Dans vos cosmétiques pour son action “anti-âge”

L’huile de Bourrache sera un très bon choix dans vos recettes de crèmes pour le visage (comme ma crème peau sèche par exemple), ou dans un sérum visage, associée à quelques gouttes d’huiles essentielles régénérantes et antioxydantes pour la peau (Ciste Ladanifère, Géranium rosat, Palmarosa, Oliban … par exemple).

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Tisane detox : être en forme pour le printemps

Cette huile est chère, et très sensible à l’oxydation. Vous la trouverez rarement dans les cosmétiques industriels à moins d’y mettre un certain prix.

Alors que vous, à la maison, ne vous privez pas d’en mettre dans vos cosmétiques maison :)

Utilisez-là à bon escient, associée avec d’autres huiles végétales et n’oubliez pas d’ajouter quelques gouttes de vitamine E, pour préserver vos huiles. (La mauvaise idée c’est de préparer une grosse quantité de crème avec de l’huile de Bourrache).

 

Dans l’alimentation : régulation hormonale, cholestérol et santé de la peau

Le trésor est dans la graine, je vous le disais. L’huile de bourrache se présente sous forme de gélules (plus pratiques) ou en bouteille. Mais attention, elle est très rapidement oxydée.

L’huile de Bourrache contient un peu d’acide oléique (comme dans l’huile d’olive), des Oméga 6 et notamment l’acide gamma-linoléique qui est recherché pour ses propriétés anti-inflammatoires. On trouve aussi dans l’huile : moins de 10% d’acides gras saturés et des vitamines : A et E (antioxydantes), D et K.

Elle ne conviendra pas à tout le monde : les personnes sous traitement pour une pathologie hormono-dépendante, ou sous traitement anti-inflammatoire ou hypotendues devraient l’éviter en voie interne.

bourrache bienfaits pour la peau

L’huile de bourrache : anti-inflammatoire

L’acide gamma-linoléique que l’on trouve dans l’huile d’Onagre et de l’huile de Bourrache a une action reconnue anti-inflammatoire.

Cette action anti-inflammatoire peut avoir un intérêt pour :

  • calmer les douleurs des inflammations articulaires (rhumatismes, arthrose). Parlez-en avec votre médecin, surtout si vous prenez déjà un traitement anti-inflammatoire.
  • utile pour l’efficacité du système immunitaire

 

Régulation hormonale & syndrome prémenstruel

L’huile de bourrache contribue à réguler la production de certaines hormones et en particulier les déséquilibres du syndrome prémenstruel.

Les durées pendant lesquelles il faudrait en consommer sont aussi controversées. Parfois on lira qu’une cure est proposée pendant 3 mois, parfois on conseillera des cures courtes (3 semaines) à renouveler. Ceci par prudence vis à vis des possibles actions sur le foie et des interactions médicamenteuses.

Chaque situation est unique et nécessite d’être discutée avec votre médecin.

 

Prévention des risques cardio-vasculaires

Une autre indication de l’huile de bourrache, c’est pour réguler le cholestérol et prévenir les risques cardio-vasculaires.

Enfin, son action antioxydante protège les cellules de la peau.

 

bourrache fleur

La Bourrache, pas si facile à apprivoiser.

 

Pour conclure : pas si simple que cela la Bourrache !

Elle est utilisée depuis très longtemps comme plante dépurative et pour soutenir le cœur. On sait aujourd’hui qu’elle ne s’emploie pas toute seule et pas sur de longues périodes. Ce qui limite le terrain d’action pour beaucoup, et on pourra préférer la remplacer par une autre plante.

L’huile de Bourrache par sa teneur unique en acides gras poly-insaturés est très précieuse. Encore une fois elle s’emploie ponctuellement. Chère et fragile elle est souvent associée, voire même remplacée par l’huile d’Onagre. Je la trouve tout à fait irremplaçable, mais c’est mon point de vue personnel !

Pour les femmes, c’est une huile qui rend beaucoup de services à différents stades de la vie.

 

Je dirais qu’elle ne se laisse pas dompter cette Bourrache !

Rendons-lui visite de temps en temps. Apprenons à la connaître doucement et avec précaution pour apprécier ses capacités à leur juste valeur.

En attendant, au jardin, celles qui la visitent sans modération ce sont les abeilles 🐝

 

Et vous, que faites-vous avec la Bourrache ?  Vous avez essayé son huile ?

 


Références :

Science Direct – Borage Oil

Borage oil in the treatment of atopic dermatisis – Aout 2010, Rachel H FosterGil HardyRaid G Alany.

Wikyphyto – propriétés de la Bourrache

Secrets d’une herboriste – Marie-Antoinette Mulot

Compagnie des Sens : l’huile de Bourrache

 

 

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le 💖
  •  
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •   
  • 5
    Partages
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.