coup de froid : les solutions à base de plantes

Quand la température fait le yoyo et qu’on ne prend pas garde, le coup de froid est vite arrivé. Nez qui coule, la gorge qui gratte, un vague mal de tête … vous vous reconnaissez dans cette description ? Sans penser tout de suite au Covid-19, c’est peut-être tout simplement le début d’un rhume ? Et bonne nouvelle, notre corps sait s’en sortir tout seul au bout de quelques jours. Ce qui n’empêche pas de lui donner un coup de main avec les plantes. Dans cet article vous apprendrez quelle est ma méthode à base de plantes spécial coup de froid (pour les adultes comme pour les enfants) et comment la mettre en place chez vous. Ne vous attendez pas à une recette miracle, ni un remède universel. Juste ma tambouille familiale qui a fait ses preuves : une infusion de plantes, les produits de la ruche et quelques huiles essentielles. Il suffit de savoir les choisir et les doser pour traverser sans encombre un coup de froid.

 

Coup de froid : les plantes à la rescousse

Coup de froid, rhume ou grippe ?

Mets ton écharpe, tu vas attraper froid …. Est-ce qu’on attrape vraiment froid ? Un temps froid et sec assèche les muqueuses du nez, dont le rôle est de filtrer les virus. Comme elles sont fragilisées, les microbes passent plus facilement. Le froid est responsable du fameux rhume, mais finalement indirectement.

Qu’est-ce qu’on entend derrière un coup de froid ? Attraper froid, c’est une façon de dire qu’on a attrapé une maladie ORL de l’hiver assez banale (rhino-pharyngite, rhinite, laryngite).

Revenons à votre problème. Vous avez pris froid, OK ! Nez qui coule, gorge qui pique, un peu mal à la tête. N’allons pas chercher plus loin.

Premier réflexe, que ce soit pour vous ou pour votre famille : si votre état général s’aggrave, que vous avez une forte fièvre et/ou une grosse fatigue, consultez sans attendre votre médecin. Ce que je vous propose ici, c’est comment aider votre corps à se défendre et à restaurer l’équilibre. Mais cela n’exclut pas le recours aux médicaments.

 

Quelles plantes choisir ?

J’aime préparer des mélanges de plantes à partir de plantes séchées et en vrac. Si en plus j’ai pu les ramasser et les faire sécher moi-même, je suis toujours heureuse d’ouvrir le paquet et de retrouver les retrouver. C’est certainement un petit effet placebo :)

Tout cela pour vous dire qu’il ne s’agit pas de compléments alimentaires ni même d’extraits de plantes. Je prépare une bonne vieille tisane, dans un thermos d’un litre. Comme de toutes façons, le premier remède c’est de rester au chaud et de se reposer, on aura plaisir à siroter une boisson chaude au miel, tout au long de la journée.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Comment protéger bébé contre les moustiques ?

 

Dans ma tisane des coups de froid, je mélange des plantes :

  • Adoucissantes et astringentes pour la gorge
  • Qui vont stimuler les défenses immunitaires
  • Antivirales
  • Et si le nez coule beaucoup et que la toux devient grasse : on ajoutera des plantes expectorantes et mucolytiques

 

Mon mélange de plantes à boire toute la journée

Premièrement, préparez une bonne quantité du mélange de plantes, que vous aurez sous la main pour les 5 prochains jours.

Il vous faut commencer par vous procurer des plantes sèches, de bonne qualité. Vous en trouverez en magasin bio (mais en micro-sachets), dans certaines pharmacies et dans les rares herboristeries en ville.

Sur internet quelques sites livrent des plantes en vrac : france-herboristerie, herboristerie du Valmont, Louis herboristerie. Mais je vous encourage à chercher autour de chez vous.

 

Les ingrédients de ma tisane coup de froid

Pour 200 g de plantes

  • Sureau, fleurs : 50 g
  • Aigremoine, sommités fleuries : 40 g
  • Thym, parties aériennes : 40 g
  • Mauve fleurs : 20 g
  • Bourrache, sommités fleuries : 20 g
  • Romarin, feuilles : 20 g
  • Réglisse, racine : 10 g

Si la toux est grasse, remplacez la Bourrache par du Lierre terrestre, parties aériennes.

Les personnes qui souffrent d’hypertension ne devraient pas consommer de réglisse. Supprimez-là ou remplacez-là par des fleurs de bouillon blanc.

Préparation d'une tisane composée

Préparation d’une tisane composée

Préparation et utilisation

Commencez par préparer votre mélange de plantes dans un saladier.

Mélangez bien, puis transvasez dans un récipient hermétique (idéalement une boite opaque, mais un bon vieux sac en papier fera aussi l’affaire).

Et surtout mettez une étiquette sur votre mélange. Car, croyez-moi, si vous en avez plusieurs en parallèle ou s’il vous en reste, vous serez bien embêté pour deviner ce que vous aviez mis dans votre mélange et pour quelle utilisation …

Bocaux conservation tisane

Ces bocaux Ikea sont bien pratiques pour conserver mes mélanges de plantes

Comment préparer votre tisane ?

  • Dans une casserole, versez 1 litre d’eau froide
  • Ajoutez 3 bonnes cuillères à soupe de votre mélange de plantes
  • Puis, faites chauffer l’eau mais arrêtez dès les premiers frémissements (idéalement 80°C). Ne faites pas bouillir.
  • Hors du feu, couvrez
  • Laissez infuser 10 minutes
  • Enfin, filtrez avec une passoire à thé
  • Et transvasez dans un thermos de 1 litre

 

La tisane se consomme dans la journée. S’il en reste un peu, conservez là au frais jusqu’au lendemain maximum.

 

Quelle quantité de tisane boire en cas de coup de froid ?

  • Pour les adultes, une tasse toutes les 2 heures (oui, oui !) la première journée et la deuxième (sans vous relevez la nuit, on est d’accord). Puis 3 à 4 tasses par jour.
  • Pour les enfants de plus de 7 ans : 1/4 de tasse à 1/2 tasse selon la corpulence. A la même fréquence.
  • Pour les enfants de plus de 3 ans : 1/4 de tasse ou moins, selon la corpulence. A la même fréquence.
tisane de thym

La tisane de thym, miel et gingembre

 

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :   Comment faire un macérât maison?

Produits de la ruche et huiles essentielles anti-coup de froid

Les produits de la ruche pour leur action antivirale

N’hésitez pas à aromatiser votre tisane avec une cuillère à café de miel (de thym si vous avez).

En complément, j’ajoute 10 gouttes d’extrait de propolis (extraction hydroalcoolique) à dissoudre dans la tisane 3 fois par jour.

Et pour mes enfants (à partir de 6 ans), de 3 à 5 gouttes de propolis dans une boisson tiède, avec du miel.

La propolis est connue pour son action antivirale, anti-inflammatoire et antitussive. Elle participe aussi à activer les défenses immunitaires.

D’ailleurs, j’ai toujours dans mon sac des gommes de propolis (nature ou à l’eucalyptus) pendant l’hiver.

Notez que vous ne devriez pas consommez de propolis si vous êtes allergique aux produits de la ruche, ni sur une longue durée (plus de 3 semaines à la suite).

 

Un massage aux huiles essentielles

Dernier levier de mon plan spécial coup de froid : les huiles essentielles.

Je prépare un mélange d’huiles essentielles antivirales, expectorantes et qui stimulent les défenses immunitaires. Diluées dans une huile végétale (amande douce, jojoba ou noisette).

Exemple de mélange pour les enfants (à partir de 7 ans) :
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Thym à linalol
  • 7 gouttes d’huile essentielle de Ravinstara
  • 3 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radiata
  • 10 ml d’huile végétale

J’applique 5 gouttes de ce mélange sur la poitrine, 2 à 3 fois par jour, pendant 3 à 5 jours.

Notez qu’il existe plusieurs huiles essentielles d’Eucalyptus. C’est l’Eucalyptus radiata (ou radié) qui est adaptée pour les enfants.

 

Exemple de mélange pour les adultes
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Thym à linalol
  • 15 gouttes d’huile essentielle de Ravinstara
  • 5 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radiata
  • 10 ml d’huile végétale

Ce sont les mêmes huiles essentielles mais la concentration est plus importante. J’applique 10 gouttes sur la poitrine, 2 à 3 fois par jour. Pendant 3 à 5 jours.

Et on peut aussi faire des diffusions d’huiles essentielles pour assainir l’air de la pièce (10 minutes, en l’absence des enfants) : avec les huiles essentielles d’Eucalyptus radiata, de Tea Tree ou de Romarin à cinéole.

 

Et du repos !

En conclusion, pour aider l’organisme à traverser un rhume, rien de mieux que le repos. Comme on n’a pas envie de sortir autant rester au chaud et si on n’a pas faim, ce n’est pas grave. On peut boire des bouillons ou des soupes, et sans oublier notre fameux thermos de tisane !

Et pour finir, le rhino horn est très efficace pour laver le nez et décongestionner (on le trouve en pharmacie). J’en ai parlé dans cette vidéo sur la façon d’accompagner une otite.

se laver le nez avec un rhino horn

Le rhino horn pour laver efficacement le nez

 

Et vous, quelles sont vos méthodes en cas de coup de froid ?

 

Références :

Qu’est-ce qu’un rhume ?

La propolis – passeport santé

Le grand guide des huiles essentielles, Dr Fabienne Millet

Les huiles essentielles pour le rhume – Compagnie des sens

 

Photos : mesrecettesnaturelles.com ; Cory Bouthillette – Unsplash

Vous aimez cet article ? Partagez-le 💕
  • 3
    Partages
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *