feuilles de consoude : utilisation

La consoude : feuilles ou racines ?

La consoude est une plante qui pousse facilement dans les jardins. Elle peut rendre de nombreux services et notamment pour les brûlures, les coupures et les entorses. C’est traditionnellement la racine de consoude qui est employée. Dominique m’a demandé si elle pouvait faire quelque chose de ses feuilles de consoude pour pouvoir garder son plan intact.  A quoi sert la consoude ? Comment l’utiliser pour soigner des blessures ? Feuilles ou racines, que choisir ?

Refermer & réparer avec la consoude

La consoude (Symphytum officinale) est une plante très intéressante pour cicatriser la peau, réparer les os et les cartilages (c’est-à-dire pour une fêlure, une entorse tout ce qui ne nécessite pas de plâtre). Elle calme aussi la douleur des brûlures et celle des piqûres d’insectes.

 

Les principaux bienfaits de la consoude :

  • cicatrisant : elle referme les plaies et accélère la consolidation des fractures
  • anti-inflammatoire, intéressant pour les piqûres d’insectes
  • astringent pour resserrer les tissus

 

C’est effectivement plutôt la racine qu’on emploie en phytothérapie. On applique les racines râpées directement en cataplasme sur les blessures, les brûlures et les plaies.

 

Dominique je comprends que tu souhaites conserver ta consoude encore jeune dans le jardin. Sache qu’elle va se développer et que bientôt tu en auras d’autres pieds car c’est une plante qui est plutôt envahissante, mais elle rend tellement de services qu’on lui pardonne.

 

Alors peut-on utiliser les feuilles de la consoude ? Et comment les préparer ? La réponse en vidéo.

 

 

Feuilles ou racines de consoude : que choisir ?

On peut aussi utiliser les feuilles pour les mêmes propriétés que la racine. Par contre les fleurs ne présentent pas d’intérêt médicinal.

Consoude recette maison

Les fleurs de consoude sont très jolies mais on ne les utilise pas

Comment utiliser les feuilles de consoude ?

 

En cataplasme

On prendra plutôt les feuilles matures, avant l’apparition des fleurs. Mais elles ont des poils qui ne sont pas très agréables et qui peuvent être irritants chez certaines personnes.

Il faut hacher les feuilles fraîches et les écraser pour former une pâte épaisse. On l’applique ensuite directement sur les plaies ou les contusions.

Quelles sont les propriétés des feuilles de consoude ?

Les feuilles de consoude ont des poils qui ne sont pas très agréables

En infusion concentrée

L’alternative ce serait de préparer une infusion de feuilles concentrée (qu’on laisse réduire) et qu’on peut ensuite appliquer sur des blessures.

Les feuilles peuvent aussi être séchées pour les conserver toute l’année.

 

En macérât huileux

On peut préparer une huile de feuilles de consoudes (techniquement c’est un macérât huileux). Consultez cet article pour apprendre à préparer un macérât huileux chez vous.

Ce sont les feuilles séchées qui vont vous permettre de préparer votre huile de consoude. Vous les recouvrez d’huile d’olive et au bout de 3 semaines votre huile de consoude est prête à être filtrée.

 

Que faire avec l’huile de consoude ?

En cas d’entorse, de contusion ou de douleurs musculaires vous pouvez masser la zone douloureuse avec cette huile de consoude.

On peut aussi utiliser cette huile de consoude pour préparer un soin tout prêt à l’emploi comme le baume cicatrisant pour les petits bobos, dont je vous donne la recette juste en-dessous.

 

Une recette de baume cicatrisant à la consoude

Pour préparer ce baume cicatrisant j’ai adapté la recette de mon baume réparateur au Calendula. Faites-le en avance et conservez-le à l’abri de la lumière et de la chaleur. Vous pourrez le sortir et l’appliquer 3 fois par jour sur les coupures (bien désinfectées au préalable), les brûlures et les piqûres d’insectes. Évitez l’application prolongée (au-delà de 10 jours).

Il vous faut d’abord préparer un macérat avec les feuilles séchées de consoude. Regardez la vidéo dans laquelle j’explique comment faire un macérat avec des carottes, c’est le même principe pour faire macérer les feuilles de consoude.

Ensuite, pour faire ce baume cicatrisant c’est tout simple, on va mélanger l’huile infusée à la consoude avec de la cire d’abeille et quelques gouttes d’huile essentielle de Lavande vraie.

 

Les ingrédients :

Pour 50 g

  • 40 ml de macérât de consoude
  • 6 g de cire d’abeille
  • 30 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie
  • 10 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat

 

La préparation :

  • Commencez par désinfecter votre plan de travail, vos ustensiles et votre contenant
  • Pesez la cire d’abeille et le macérât de consoude dans un bol résistant à la chaleur (inox)
  • Faites fondre doucement le mélange au bain-marie
  • Lorsque la cire a fondu, retirez du feu
  • Ajoutez l’huile essentielle et mélangez bien pour bien l’intégrer dans le baume
  • Coulez immédiatement dans le pot
  • Laissez refroidir complètement avant de refermer le couvercle
  • N’oubliez pas d’étiqueter votre préparation en notant son nom et la date de préparation

Ce baume cicatrisant se conserve 12 mois à l’abri de la lumière et de la chaleur.

 

recette de baume cicatrisant à la consoude

Les feuilles de consoude permettent de cicatriser les blessures et les coupures

La consoude est une plante formidable mais qu’on limitera à l’application sur la peau

Elle contient des substances qui sont toxiques pour le foie : ne la buvez pas

 

On trouve dans les racines et les feuilles de consoude des principes très puissants (ce sont des alcaloïdes pyrrolizidiniques). Et on sait qu’ils sont toxiques pour le foie. C’est pourquoi il ne faut pas consommer la consoude en voie interne, c’est à dire boire une tisane de consoude ou une teinture mère de consoude.

  • D’après ce que j’ai lu, en application sur la peau ces alcaloïdes ne sont pas toxiques car ils passent très faiblement dans l’organisme. Par ailleurs, ils sont moins présents dans les feuilles que dans les racines, et encore moins concentrés dans les feuilles mâtures que dans les jeunes feuilles.
  • Pourtant, par principe de précaution : si vous souffrez de faiblesse du foie ou que vous prenez des médicaments pour le foie, évitez la consoude même sur la peau. Surtout si la peau est abîmée car les principes actifs de la plante rentreront davantage dans l’organisme.

 

C’est un puissant cicatrisant : méfiez-vous, elle peut vous jouer des tours

La consoude répare très rapidement les tissus. Alors faites attention si vous avez une blessure profonde, ce n’est pas la consoude qu’il faut choisir car elle va refermer trop vite le haut de la plaie et vous risquez d’enfermer une infection.

Choisissez plutôt du gel d’aloe vera dans un premier temps ou du calendula si la plaie est plus légère. La consoude est à privilégier plutôt pour des blessures superficielles ou sur une cicatrice qui tarde à s’effacer.

 

Les feuilles de consoude sont aussi les amies des jardiniers au naturel

Sachez que votre consoude produira du purin pour soigner les plantes du jardin. C’est aussi un activateur de compost et une source d’engrais pour bien démarrer vos semis et vos plantations.

Pour en savoir plus sur les multiples bienfaits de la consoude au jardin, je vous invite à télécharger le livre blanc : 331 jardiniers parlent de leur plante magique : la consoude. Une mine d’or pour aime jardiner au naturel !


 

Merci Dominique pour ta question. Je parie que l’été prochain ton jardin comptera de nombreux autres plants de consoude 🌱

 

Et vous, connaissez-vous la consoude ? Quels services vous a-t-elle rendu ?

 

Références :

Catherine Evreux. La grande consoude, Symphytum officinale L., Borraginacées. Sciences pharmaceutiques. 1989. ffdumas-01675622f

Larousse, Encyclopédie des plantes médicinales

Dr Jean Valnet, La phytothérapie

The herbal academy, Comfrey, uses & remedies

 

Crédits photo : CC BY-SA 3.0, commons.wikimedia.org

 

Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  • 3
  •   
  • 3
    Partages
6 réponses
  1. dominique
    dominique dit :

    merçi Caroline

    mon macérat “macère” et vivement l année prochaine que ma consoude se développe,se multiplie….
    en début de saison elle faisait le bonheur des limaces;-( , je lui ai alors mis un “collier a salade” et depuis elle a pris en force et beauté ;-)

    a bientôt

    Répondre
  2. haziel
    haziel dit :

    Bonjour,

    J’a eu une parodontite qui est maintenant soignée mais j’aimerais renforcer mes gencives. Pensez vous que je peux utiliser de la consoude sur mes gencives? Si oui, comment? Sinon, auriez vous d’autres plantes à me proposer pour stimuler les gencives, voir même leur croissance (car j’ai perdu un peu de gencive entre les dents). Merci.

    Répondre
  3. dominique
    dominique dit :

    me revoici,
    macérat de consoude (je l ai fait a la yaourtière puis laissé encore quelques semaines) utilisé pour baume a la consoude (macérat et cire d abeille) et pour crème de nuit selon ta recette de crème a l aloé vera mais toutes les huiles sont remplacées par macérat de consoude et macérat de calendula ,il parait que la consoude est aussi antirides ;-)
    dans quelques mois je n aurai plus ni rhumatisme ni ride……………..;-) en tout cas elles sont trop belles mes petites crèmes pleines de bienfaits ,merçi Caroline;-)

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *