Quelle soude pour un savon maison ?

Quelle soude pour un savon maison ?

Faire ses savons soi-même permet d’être autonome et de concevoir les savons dont votre peau ou votre famille a besoin. Ainsi, vous ne dépendez plus des gels douches industriels qui sont nocifs pour votre peau. Mais quand on commence à faire ses savons soi-même, manipuler la soude caustique est impressionnant. La question qui revient souvent est : Comment calculer la quantité de soude qu’il faut pour faire un savon ? Quelle soude choisir et comment être sûr que le savon ne soit pas caustique ? Je réponds à la question de Carolle en vidéo et vous explique les bases de la conception d’un savon.

Potasse, soude en perles, lessive de soude : que choisir pour faire un savon ?

La naissance d’un savon vient de la rencontre d’un alcali (la soude caustique) et d’un acide (les acides gras contenus dans les huiles végétales). La soude caustique on la connaît surtout au rayon bricolage pour déboucher une canalisation ou pour décaper la peinture. Extrêmement corrosif (son pH est de 14), la soude caustique dissous les matières organiques. C’est pourquoi elle est si efficace sur les éviers bouchés.

Comment calculer la soude pour un savon ? La réponse en vidéo

A chaque huile son indice de saponification

L’indice de saponification c’est la quantité de potasse nécessaire pour neutraliser les acides gras libres et saponifier les acides gras estérifiés, contenus dans 1 g de matière grasse. Ainsi, chaque huile a un indice de saponification qui lui est propre.

L’indice de saponification est une caractéristique des acides gras libres et estérifiés présents dans les corps gras et acides gras. (source AFNOR)

Il est exprimé par une fourchette qui est théorique ou donnée par le fabriquant selon la quantité d’acides gras contenus dans cette huile.

Il faut se référer à l’indice de saponification pour savoir quelle est la quantité de soude caustique nécessaire pour pouvoir transformer cette huile en savon.

Par exemple pour un savon 100% huile de coco, son indice de saponification est de 258 : il faut 258 mg de potasse pour 1 gramme d’huile de coco.

 

Cela vous semble compliqué ? Rassurez-vous je ne suis pas plus matheuse que vous, et je ne fais pas les calculs pour chaque huile. J’utilise tout simplement un calculateur en ligne.

 

Potasse et soude, ce n’est pas pareil

Attention, l’indice de saponification donne la quantité de potasse (KOH) qu’il faut pour saponifier 1 g d’huiles. La potasse c’est ce qui permet de faire des savons liquides. Mais pour des savons solides, c’est la soude (NaOH) qui est utilisée.

Choisissez de la soude caustique en perles, comme celle-ci. C’est plus facile car vous maîtrisez complètement la quantité de liquides de votre recette.

soude caustique en perles pour faire des savons maison

 

De l’importance des calculateurs pour la soude

Les calculateurs en ligne vous demandent toujours quel est l’alcali que vous utilisez pour votre recette de savon: de la soude caustique ou de la potasse. Le premier gros avantage des calculateurs, c’est qu’ils convertissent la quantité de soude nécessaire à partir de l’indice de saponification définie avec la potasse. Si on devait poser l’équation à la main, ce serait beaucoup plus compliqué et le risque d’erreur est important.

Pour reprendre mon exemple avec l’huile de coco : il faut 258 mg de potasse pour saponifier 1 gramme d’huile de coco, mais seulement 183 mg de soude pour la même quantité d’huile !

 

J’ai fait un article complet qui explique comment apprendre à se servir d’un calculateur pour la soude. Dans cet article j’explique pas à pas comment manipuler un calculateur. J’ai pris comme exemple celui que j’utilise qui est en anglais, c’est un site américain : The Sage; j’ai tout expliqué, avec les captures d’écran et la démarche pas à pas. C’est le même principe pour tous les calculateurs. Il y en a un autre qui est Soap Calc, qui est également en anglais et qui est très complet.

utiliser calculateur soap calc

Le calculateur SoapCalc : choisissez toujours le type d’alcali utilisé : potasse ou soude

 

Pour les francophones, vous pouvez consulter le site Mendrulandia, qui est un site espagnol. On peut afficher le calculateur en français. Je le trouve moins complet que les deux autres, mais je sais qu’il est très utilisé par les personnes qui font leurs savons en France.


 

Comment utiliser un calculateur pour la soude ?

Commencez par choisir un calculateur parmi-ceux que je vous ai recommandé : l’un des deux calculateurs en anglais ou celui en français. Il en existe d’autres, notamment celui d’Aroma-Zone. Personnellement je préfère me fier à ceux qui sont largement plébiscités par la communauté des savonniers, plutôt que par les enseignes qui vendent par la même occasion leurs produits.

 

  1. Première chose à faire : déterminez les huiles végétales de votre recette, et la quantité pour chaque huile.
  2. Choisissez ensuite le sur graissage. Le minimum c’est 5% si vous faites un savon pour la peau.  Vous pouvez varier entre 5% et 8%, voire même 10% de sur gras pour un savon qui sera très doux. Mais il sera forcément moins dur et fondra plus vite sous la douche.
  3. Indiquez si vous ajoutez des additifs dans votre savon. Cela peut être du lait (voir ma recette de savon au miel et au lait), de la purée de fruits, des jus de légumes, de l’aloe-vera … Si vous choisissez de mettre autre chose que des huiles et de l’eau dans votre savon, il faut l’intégrer dans le calculateur.

recette de savon au lait

Ce que vous obtenez avec un calculateur

  1. Le poids de la soude, qui correspond à vos huiles et au surgras que vous avez choisi
  2. Et la quantité d’eau qui est recommandée pour votre recette

Sachez que si vous avez ajouté des additifs liquides, je pense en particulier à l’aloé vera ou au lait, il faudra réduire d’autant la quantité d’eau de la recette. Sinon votre savon va être trop mou et il sera très difficile à démouler. J’ai expliqué dans un article pourquoi un savon est trop mou, et comment le réparer.

 

Il n’y a qu’un moyen de savoir si vous avez bien dosé la soude : faites le test du pH

Pour terminer, il n’y a qu’un moyen de savoir si vous avez raté votre recette et si au final le savon est caustique : il faut tester son pH.

Pour tester le ph il faut dissoudre un peu de savon dans de l’eau chaude pour obtenir une solution à 1%. Puis laisser tiédir et selon les instructions du fabriquant tester avec une bandelette de test de pH, que l’on trouve en pharmacie.

Et le test de la langue sur un savon ?

Le test de la langue donne une réponse rapide à la question : “mon savon est-il caustique ?”

Attendez la fin de la période de cure, et mettez le bout de votre langue sur un savon. Si vous ressentez une décharge : il est caustique. S’il a le goût du savon : c’est ok !

Assurez vous avant de faire le test de regarder s’il y a des poches de soudes et de vérifier à l’odeur. Si déjà vous avez un doute, ne mettez pas la langue ! 

Lorsque vous débutez dans la fabrication de savons, je vous conseille de systématiquement tester vos savons après la cure. Par la suite, avec un peu d’expérience, vous saurez reconnaître un savon caustique à son aspect et à son odeur. Mais même quand on savonne depuis des années, le risque zéro n’existe pas. On peut être distrait, oublier une huile … et on se retrouve avec un savon dans lequel il y a trop de soude.

 

Pour résumer : mes conseils pour doser correctement la soude dans vos savons

  • Utilisez toujours un calculateur en ligne, c’est plus sûr
  • Choisissez de la soude (NaOH) pour faire des savons maison solides
  • Préférez la soude en perles, plutôt que la lessive de soude déjà diluée
  • Notez toutes vos recettes dans un carnet pour y revenir en cas d’erreur
  • Faites le test de la langue après la période de cure

 

Et vous, comment faites-vous pour préparer vos recettes ? Vous êtes plutôt soude liquide ou soude en perles ?

 

Crédits photo : Republica- Pixabay ; mesrecettesnaturelles.com
Partagez si vous aimez
  •  
  •  
  • 105
  •   
  • 105
    Partages
4 réponses
  1. dominique
    dominique dit :

    coucou Caroline,
    ,merçi pour ce bel article et pour répondre a ta question”et vous comment faites vous?”
    au début j ai beaucoup hésité,la soude en perles me faisait un peu peur ,j ai donc commencé tranquillement des recettes basiques avec de la lessive de soude toute prête, et puis quand je me suis sentie a l aise et contente de mes savons ,je suis passée a la soude en perles ;-) si cela peut aider ceux qui n’osent pas se lancer……………

    je faisais aussi mes calculs de soude a la calculette puis vérification sur calculateur “mendrulandia” puis calculateur “aromazone” ;-) autant dire que je voulais de la sécurité!!!
    maintenant j ai quand même abandonné le calcul a la calculette :-)
    pour vérifier le ph ,après la cure ,je coupe toujours la fine pointe de ma barre se savon(pour l esthétique)et je m en sers pour les mains et pour mettre un papier ph dessus

    merçi Caroline et a bientôt pour de …………….nouveaux conseils!

    Répondre
    • Caroline
      Caroline dit :

      Bonjour Dominique,

      A la calculette ! Je suis impressionnée car je ne suis pas allée aussi loin que toi :)
      Merci beaucoup pour ton partage sur la soude. Au final, la soude en perles n’est pas plus compliquée et permet de contrôler la quantité d’eau ou de la remplacer par du lait … ou du café, comme ce que j’ai fait dans mon dernier savon.

      A bientôt Dominique

      Répondre
  2. Johanna Andria
    Johanna Andria dit :

    Bonjour Caroline, je suis très contente de découvrir ton blog. Toutes les initiatives qui permettent aux personnes de pouvoir retrouver de l’autonomie et le plaisir de faire soi-même m’intéressent. Y-a-t-il des précautions à prendre pour manipuler la soude ? (ports de gants, lunettes ????) Merci pour ta réponse !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *